Version Finition Prix remisé Remise Dispo Mandataire
Mercedes SLC
Classe 180

2 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence MManuelle 156cv 32 661 € - 10.3 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes SLC
Classe 180 9G-Tronic

2 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence AAutomatique 156cv 34 930 € - 10.3 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes SLC
Classe 180
Executive
2 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence MManuelle 156cv 36 844 € - 10.4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes SLC
Classe 200

2 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence MManuelle 184cv 37 333 € - 10.4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes SLC
Classe 180 9G-Tronic
Executive
2 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence AAutomatique 156cv 39 113 € - 10.4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes SLC
Classe 180
Sportline
2 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence MManuelle 156cv 39 514 € - 10.4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes SLC
Classe 200 9G-Tronic

2 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence AAutomatique 184cv 39 603 € - 10.4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes SLC
Classe 250 d 9G-Tronic

2 portes
Nbrx coloris
DDiesel AAutomatique 204cv 41 071 € - 10.4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes SLC
Classe 200
Executive
2 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence MManuelle 184cv 41 516 € - 10.4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes SLC
Classe 180 9G-Tronic
Sportline
2 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence AAutomatique 156cv 41 783 € - 10.4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre

Evolution du prix (Mercedes SLC) sur les 90 derniers jours

12eme semaine : date de 25/08 à 01/09, le prix enregistré est de euros pour la Mercedes SLC

Votre alerte a été enregistrée

Créer une alerte de prix

Appelez-moi désormais SLC

Petit toilettage pour le SLK qui change de nom et devient SLC pour l’occasion. Mercedes a revisité et renommé son petit roadster dont la nouvelle mouture a été présentée en janvier 2016 à l’occasion du salon de détroit. Au programme, quelques évolutions esthétiques et mécaniques pour faire du SLC un vrai modèle de la gamme Classe C.

Des évolutions ?

Première nouveauté, le changement de nom. Le SLK est devenu SLC. Un changement de patronyme qui répond à la nouvelle nomenclature de Mercedes et vise à spécifier clairement l’appartenance du SLC à la gamme de Classe C.

Sur le plan esthétique, le nouveau roadster n’apporte pas de grandes différences, hormis quelques changements au niveau de la calandre et des optiques.

Dans l’habitacle, pas de changement côté présentation. On notera juste l’introduction de nouveautés technologiques, notamment le système Magic Sky Control (disponible en option) pour faire varier la luminosité du toit panoramique avec une commande.

C’est sous le capot que les choses évoluent vraiment avec cinq blocs-moteurs proposés : un quatre cylindres 1.6 de 156 ch, un 3.0 biturbo de 367 ch, un 2.0 turbo de 184 ou 254 ch et un diesel, le seul d’ailleurs, le 2.2 de 204 ch.

Le nouveau SLK

Que dire de ce nouveau modèle qui n’en est pas vraiment un, puisqu’il s’agit juste d’un SLK renommé. Même plateforme, mêmes lignes élégantes et dynamiques, le SLC est un SLK à quelques ajustements près. Notamment sur la face avant plus ronde, qui présente une nouvelle calandre (diamond), un bouclier plus large et une nouvelle signature visuelle incarnée par les optiques ornées de diodes (système d’éclairage à LED intelligent). À l’arrière, les feux ont été redessinés à la façon de ceux de la Classe C et se posent sur un bouclier aux enjoliveurs d’échappement allongés.

À l’intérieur, on retrouve l’habitacle chic, sportif et soigné du SLK. L’ergonomie de l’ensemble reste inchangée et le rendu est toujours aussi agréable à la vue et au toucher. La planche de bord demeure dans l’air du temps avec ses aérateurs ronds et son écran 7 pouces décentré par rapport à la console centrale. Cette dernière, chromée, offre la même présentation qu’à bord du SLK (trop de boutons) à la différence que le levier de vitesses a été redessiné. Il en est de même pour le volant dans le poste de conduite où le tableau de bord a été revu pour améliorer la lecture des deux compteurs.

Côté confort, ce sera sans soucis pour les deux passagers du roadster qui seront à l’aise malgré le gabarit compact du véhicule (4,13 m de long). Pas de soucis aussi en mode cabriolet concernant la garde au toit. Les sièges Sport de série en cuir et tissu offrent un bon maintien et se révèlent assez confortables même pour les larges gabarits. On appréciera également la présence de nombreux rangements. Seule ombre au tableau, l ’aspect rustique du tout. Faute de commandes tactiles, la plupart des réglages sont mécaniques (via la molette centrale et les boutons). Ce qui n’est pas pratique pour utiliser certaines applications comme le système Apple CarPlay disponible ici. Même constat au niveau des réglages des sièges qui ne sont pas électriques.

Le SLC propose un volume de coffre correct de 335 l lorsque la toile est déployée contre 100 l lorsqu’elle est rangée. Une toile qui peut être déployée en ou rangée automatiquement en roulant jusqu’à 40 km/h. Pratique contre les averses surprises.

Côté dotation, le SLC est disponible en quatre finitions (SLC, Executive, Sportline et Fascination) qui proposent entre autres : la climatisation, six airbags, un système multimédia avec écran 7 pouces, un système Dynamic Select avec cinq modes de conduite, la navigation GPS, la caméra de recul, les phares à LED, les rétroviseurs électriques, un volant sport, des jantes de 17 ou 18 pouces, sièges électriques en cuir, un système de freinage renforcé, l’aide au stationnement, un toit escamotable panoramique…

Sous le capot

C’est là, sous le capot, qu’on trouve les principales nouveautés du SLC. Un bloc entre en gamme tandis que le V8 de l’ancien SLK 350 se retire. On retrouve ainsi dans la gamme de moteurs du SLC, trois moteurs à essence et un moteur diesel.

Ce dernier qui équipera le SLC 250d, est un 4-cylindres 2.2 l. Il développe une puissance de 204 ch à 3800 tr/min et un couple de 500 Nm dès 1600 tr/min. Associé à une BVA9, il propulse le SLC de 0 à 100 km/h en 6,6 s pour une Vmax de 245 km/h. Côté consommation, ce bloc fait 4,4 l/100 km en cycle mixte et pour les émissions de CO2, affiche 114 g/km.

En essence, on retrouvera le nouveau 1.6 l de 156 ch à 5300 tr/min. Il développe un couple de 250 Nm dès 1200 trs/min et est associé à une BVM6. Montée sur le SLC 180, il propulse l’auto de 0 à 100 km/h en 7,9 s pour une Vmax de 226 km/h. Niveau consommation, c’est 5,6 l/100 km en cycle mixte, et 127 g/km pour les rejets de CO2.

Toujours dans la gamme essence, on trouvera le 2.0 l embarqué sur le SLC 200 disponible en 2 niveaux de puissance : 184 ch et 245 ch. Fort de ses 184 ch à 5500 tr/min et d’un couple de 300 Nm dès 1200 tr/min, il permet au véhicule d’accélérer de 0 à 100 km/h en 7s pour une Vmax de 240 km/h. Son niveau de consommation tourne autour de 6,1l/100 km en cycle mixte tandis que ses rejets de CO2 sont de l’ordre de 142 g/km. Il est également associé à une BVM6.

Dans sa version de 245 ch à 5500 trs/min, il équipe la SLC 300. Il développe un couple fort de 370 Nm dès 1300 tr/min et est associé à une BVA9. Il lui faut 5,8 s pour accélérer de 0 à 100 km/h et il permet au véhicule d’atteindre une vitesse de pointe de 250 km/h. Son niveau de consommation tourne autour de 5,8 l/100 km en cycle mixte tandis que ses rejets de CO2 sont de l’ordre de 134 g/km.

Viens enfin le plus puissant de tous, le nouveau V6 3l de 376 ch. Il produit un couple impressionnant de 520 Nm disponibles dès 2000 trs/min et fonctionne avec une BVA9. Il permettra au SLC 43 AMG Sport sur lequel il sera monté, d’abattre le 0 à 100 km/h en 4,7 s et d’atteindre une vitesse maximale de 250 km/h. Il consomme 7,8 l/100 km e, cycle mixte et rejette en moyenne 178 g/km de CO2.

Une concurrence fournie

Sur le segment des roadsters, le SLC devra affrontera une concurrence relevée. Le modèle Mercedes aura notamment en face, l’Audi TTS cabriolet, la BMW Z4 ou encore la Porsche Boxter S. Une concurrence de taille donc face à laquelle le roadster de Mercedes pourra compter sur de nombreux atouts, notamment sa présentation soignée, son dynamisme ou encore ses différents niveaux de puissance.

Booster les ventes

Commercialisé depuis mars 2016, le SLC devrait permettre à Mercedes de maintenir la progression de ses ventes sur le vieux continent. Le Mercedes SLC est en vente sur Caroom à partir de 32 661 € pour la finition d’entrée de gamme. Tarif d’entrée abordable pour un roadster premium, grâce aux mandataires Mercedes.