Version Finition Prix remisé Remise Dispo Mandataire
Mercedes Sprinter
Combi 211 CDI 32N 4x2

4 portes
Nbrx coloris
DDiesel MManuelle 114cv 28 682 € - 12.2 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes Sprinter
Combi 211 CDI 37N 4x2

4 portes
Nbrx coloris
DDiesel MManuelle 114cv 29 554 € - 12.2 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes Sprinter
Combi 211 CDI 32S 4x2

4 portes
Nbrx coloris
DDiesel MManuelle 114cv 29 711 € - 12.2 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes Sprinter
Combi 214 CDI 32N 4x2

4 portes
Nbrx coloris
DDiesel MManuelle 143cv 30 394 € - 12.2 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes Sprinter
Combi 211 CDI 37S 4x2

4 portes
Nbrx coloris
DDiesel MManuelle 114cv 30 582 € - 12.2 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes Sprinter
Combi 211 CDI 32N 4x2 7G TRONIC PLUS

4 portes
Nbrx coloris
DDiesel AAutomatique 114cv 30 879 € - 12.2 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes Sprinter
Combi 214 CDI 37N 4x2

4 portes
Nbrx coloris
DDiesel MManuelle 143cv 31 266 € - 12.3 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes Sprinter
Combi 214 CDI 32S 4x2

4 portes
Nbrx coloris
DDiesel MManuelle 143cv 31 423 € - 12.3 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes Sprinter
Combi 211 CDI 37N 4x2 7G TRONIC PLUS

4 portes
Nbrx coloris
DDiesel AAutomatique 114cv 31 750 € - 12.3 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Mercedes Sprinter
Combi 211 CDI 32S 4x2 7G TRONIC PLUS

4 portes
Nbrx coloris
DDiesel AAutomatique 114cv 31 907 € - 12.3 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre

Evolution du prix (Mercedes Sprinter) sur les 90 derniers jours

12eme semaine : date de 18/01 à 25/01, le prix enregistré est de euros pour la Mercedes Sprinter
9eme semaine : date de 08/02 à 15/02, le prix enregistré est de 37927 euros pour la Mercedes Sprinter
5eme semaine : date de 08/03 à 15/03, le prix enregistré est de euros pour la Mercedes Sprinter
3eme semaine : date de 22/03 à 29/03, le prix enregistré est de 37927 euros pour la Mercedes Sprinter
0eme semaine : date de 12/04 à 19/04, le prix enregistré est de euros pour la Mercedes Sprinter

Votre alerte a été enregistrée

Créer une alerte de prix

Mercedes Sprinter pique un sprint

Avec son nom de baptême atypique, le Sprinter de Mercedes peut sembler comme un véhicule sportif, mais que nenni. Nous avons affaire à un gros véhicule allemand né d’une longue alliance entre Mercedes et Volkswagen. Vieux de vingt ans déjà, le Sprinter est le VUL le plus populaire, mais également le plus commercialisé de la marque étoilée. Si son gabarit est de loin intimidant, le moteur caché sous son gros capot ne l’est pas moins. Ensemble, nous partirons à la découverte du Mercedes Sprinter, parlerons de son évolution sur le marché de l’automobile et finirons en détaillant quelques chiffres.

Au début est né le Sprinter

En 1995, le constructeur allemand Mercedes lançait le Sprinter, un VUL censé remplacer le vieillissant Mercedes TN. Il fut développé grâce à une alliance entre Mercedes et Volkswagen qui par ailleurs avait commercialisé le même modèle, mais sous la dénomination de Crafter. Assemblé entièrement aux États-Unis notamment à Ladson en Caroline du Sud, le Sprinter a été élu « Van de l’année » 1995 peu de temps après son lancement sur le marché.
La deuxième génération du gros VUL sera introduite sur le marché en 2006 au même moment que son demi-frère le Crafter. Nombreux sont ceux qui reprochaient des défauts à la première génération, cette nouvelle génération n’apportera rien de bien gai. En effet, les premiers acquéreurs du véhicule reconnaîtront des problèmes récurrents de rouille.

Une concurrence pas très facile

En face de son principal concurrent le Crafter, le Sprinter de Mercedes est esthétiquement plus abouti. Il propose par ailleurs un empattement de 3250 mm, une longueur de 5245 mm dans sa version courte et 7345 mm dans sa version longue avec un poids total de 3 tonnes. Le véhicule dispose également de roues arrière simples ou jumelées (en option).
Comparativement aux autres véhicules Mercedes, le Sprinter s’est très bien vendu depuis son lancement même si aujourd’hui il a de moins en moins d’intérêt pour les amateurs de véhicules.

Une motorisation qui ne plaisante pas

En France, le sujet de la motorisation d’un véhicule n’est pas tabou. C’est d’ailleurs l’un des points essentiels qui importent aux Français. Dans ce domaine, le Sprinter de Mercedes est loin de faire piètre figure. La gamme moteur du gros VUL propose des versions 210 CD, 310 CD et 510 CDI dont la puissance, peut atteindre 163 ch et 360 Nm de couple entre 1400 et 2400 tr/min. Pour les amateurs désireux d’un gain de puissance, le Sprinter propose un moteur V6-OM 642 capable de propulser 190 ch et 440 Nm de couple avec le même nombre de tours par minute.
Afin de respecter la norme Euro 5 qui régit tous les nouveaux véhicules en Europe, le Sprinter est totalement écocitoyen grâce à l’intégration d’un filtre à particules. Son constructeur assure d’ailleurs une consommation ne dépassant pas les 7.0l/100.

Une capacité sur route étonnante et des chiffres

Quoi de mieux qu’une bonne route pour mieux juger un véhicule léger ? Bien qu’à bord, le confort du grand VUL n’est plus à démontrer (volant en cuir, planche de bord numérique, matériaux en plastique solide), le niveau conduite le véhicule ne se fait pas désirer. En effet, sur des routes assez classiques comme en zone urbaine par exemple, le moteur du Sprinter se montre souple et puissant. La boîte manuelle à 6 vitesses gère quant à elle parfaitement la transmission. Le seul regret notable sur ce modèle est le bruit de son moteur qui a tendance à grincer des dents à bas régime.
Avec de telles particularités, le Sprinter s’est vendu à 2442 unités sur le plan international avec une part de marché de 0,9 % depuis janvier 2015. Cependant, les statistiques en France sont pour le moment trop imprécises pour être mentionnés dans cet article.