Version Finition Prix remisé Remise Dispo Mandataire
Volvo V40
T2 122
Kinetic
5 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence MManuelle 122cv 23 483 € - 3.9 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Volvo V40
D2 120
Kinetic
5 portes
Nbrx coloris
DDiesel MManuelle 120cv 24 642 € - 4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Volvo V40
T2 122 Geartronic 6
Kinetic
5 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence AAutomatique 122cv 25 383 € - 4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Volvo V40
T2 122
Momentum
5 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence MManuelle 122cv 25 668 € - 4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Volvo V40
D2 120 Geartronic 6
Kinetic
5 portes
Nbrx coloris
DDiesel AAutomatique 120cv 26 542 € - 4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Volvo V40
T2 122 ch
Business
5 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence MManuelle 122cv 26 570 € - 4 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Volvo V40
D2 120
Momentum
5 portes
Nbrx coloris
DDiesel MManuelle 120cv 26 827 € - 4.1 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Volvo V40
T2 122
Itek Edition
5 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence MManuelle 122cv 26 950 € - 4.1 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Volvo V40
T3 152
Momentum
5 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence MManuelle 152cv 27 530 € - 4.1 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre
Volvo V40
T2 122
R-Design
5 portes
Nbrx coloris
Ess.Essence MManuelle 122cv 27 568 € - 4.1 % Sur devis Elite-Auto Voir l'offre

Evolution du prix (Volvo V40) sur les 90 derniers jours

12eme semaine : date de 25/11 à 02/12, le prix enregistré est de euros pour la Volvo V40
1eme semaine : date de 10/02 à 17/02, le prix enregistré est de 31022 euros pour la Volvo V40
0eme semaine : date de 17/02 à 24/02, le prix enregistré est de euros pour la Volvo V40

Votre alerte a été enregistrée

Créer une alerte de prix

Volvo V40, un nouveau modèle plus affirmé

Volvo a renouvelé en son modèle V40 pour mieux affronter la concurrence. La deuxième génération de la belle compacte premium suédoise disponible en plusieurs versions a été présentée au salon de Genève 2012. Depuis, elle n’a cessé de se renouveler, se dotant pour son dernier lifting d’un nouveau parc de moteurs sur laquelle elle compte en plus de nombreux autres atouts pour se faire une place importante dans sa catégorie. Mais, a-t-elle vraiment les arguments nécessaires pour venir bousculer la hiérarchie ? Voyons en détail les atouts du véhicule.

Une V40 qui n’a presque rien à voir avec la génération précédente

Léger rappel sur les différences entre la V40 2e génération et son aînée. Les deux modèles sont clairement différents côté style. La V40 de 2e génération adopte une allure plus affriolante, plus sophistiquée que la précédente. Si la partie avant est plutôt classique en comparaison aux récentes productions de la marque, c’est à l’arrière que l’on note les grands changements de design. On retrouve un hayon vitré et des feux en forme de boomerang débordant sur les ailes.

Dans l’habitacle, on retrouve l’esprit Volvo et l’habitabilité qui caractérisait le précédent modèle. C’est plutôt sur le plan sécuritaire que la nouvelle V40 se démarque avec un équipement complet en la matière. Grande nouveauté dans la gamme des compacts premiums, la V40 2e génération est le premier modèle à embarquer un airbag piéton. On retrouvera également à l’intérieur de nombreux autres systèmes sécuritaires très innovants.

Côté moteur, la V40 est toujours dotée d’une gamme riche de moteurs essence (T2 120 CH, T3 152 ch et T5 245 ch) et diesel (D2 120 ch, D3 150 ch et D4 190 ch).

Une suédoise aux allures de latine

La V40 résume bien la nouvelle stratégie de Volvo qui consiste à produire des modèles plus aguichants et sportifs.

Au premier regard on peut être surpris et séduit par cette mi-berline mi-break, Versatile, tant elle nous change des classiques de Volvo sur le plan du design. Conçue sur la même base que la Ford focus, elle affiche des traits moins tendus avec des lignes courbées et galbées qui lui confèrent un dessin sophistiqué. Avec son profil allongé (4,37 m de long) et sa garde au sol réduite qui lui confère une allure imposante, elle présente sur sa partie avant un capot relativement long prolongé par un bouclier classique. On retrouve la calandre légèrement rectangulaire qui porte le logo de la marque et deux optiques effilées assez grosses. La face arrière présente un hayon vitré et des feux arrière style boomerang placés sur les ailes du véhicule. La ligne de toit est prolongée par un becquet arrière dans le style GT et accueille une petite crête comme pour révéler le côté folichon du véhicule.

Dans l’habitacle, la V40 se révèle être une véritable hôtesse. Accueillante, elle offre un niveau de confort digne de ce à quoi Volvo nous a souvent habitués. On apprécie la présentation intérieure avec une planche de bord épurée et une console centrale flottante qui ajoute une touche d’originalité à l’ensemble. On regrettera une ergonomie limitée avec un trop plein de boutons de commandes sur la console centrale. La qualité d’assemblage est elle aussi irréprochable et les finitions de bon goût avec l’utilisation de matériaux de premier choix. Le design des sièges enveloppés de cuir est plaisant et l’assise très confortable. Néanmoins, côté habitabilité, la V40 ne fait pas de miracles surtout aux places arrière. En plus de ne pouvoir vraiment accueillir que deux passagers à l’arrière, l’habitacle n’offre pas aux grands de tailles un espace aux genoux suffisants. La garde au toit est elle aussi réduite. Vraiment, limite donc côté habitabilité. Le volume de coffre est également décevant au vu de la forme du véhicule qui laissait espérer mieux. La V40 n’offre que 335 l, l’un des plus petits volumes du segment.

Côté équipements la V40 révèle son plus grand atout, la sécurité. Ce véhicule tout comme plusieurs autres modèles de la marque est un concentré d’équipements sécuritaires. La V40 inaugure même des systèmes encore jamais utilisés sur une compacte premium tels que l’airbag piéton disponible de série et conçu par Volvo. On retrouvera également une kyrielle d’aides à la conduite et à la sécurité constituée d’un système de freinage automatique d’urgence avec détection de piéton et de cycliste appelé City Safety, un régulateur de vitesse adaptatif, l’alerte vigilance conducteur, un système Bliss de surveillance d’angle mort, une caméra de recul, l’alerte de franchissement de ligne ou encore l’alarme de détection de véhicule en marche arrière. Parallèlement on retrouvera dans un registre plus commun, un système de navigation avec écran tactile, le Bluetooth, une prise USB, la climatisation automatique, un volant 3 branches avec palettes, un kit mains libres, un système audio… bref, la V40 est une suréquipée sûre.

Une gamme riche de 4 cylindres

Volvo propose depuis peu une nouvelle gamme de moteurs 4 cylindres plus efficients et écolo appelée Drive-E. 6 moteurs de la gamme peuvent équiper la V40.

On a en essence le T2 2.0 T de 122 ch à 5000 tr/min qui propose un couple de 220 Nm à 1600 tr/min. Couplé à une transmission manuelle à 6 rapports, il permet à la V40 d’accélérer de 0 à 100 km/h en 9,8 s pour une vitesse maxi de 190 km/h. Son niveau de consommation en parcours mixte est de 5,5 l/100 km et ses rejets de CO2 de l’ordre de 127 g/km.

Toujours en essence, il y a le T3 2.0 T de 152 ch à 5000 tr/min qui développe un couple de 250 Nm à 1300 tr/min. Il permet l’accélération de 0 à 100 km/h en 8,3 s et d’atteindre une vitesse maxi de 210 km/h. La consommation en parcours mixte est de 5,5 l/100 km et les rejets de CO2 évalués à 127 g/km avec ce moteur.

Et il y a le T5 2.0 T de 245 ch à 5500 tr/min pour un couple de 350 Nm à 1500 tr/min. Avec transmission automatique à 8 rapports, il propulse le véhicule de 0 à 100 km/h en 6,3 s pour une vitesse maxi de 240 km/h, une consommation mixte de 5,9 l/100 km et un niveau de rejets de CO2 de l’ordre de 137 g/km.

En diesel, on trouve le D2 2.0 D de 122 ch qui propose un couple de 280 Nm à 1500 trs/min et s’associe à une transmission mécanique à 6 rapports. Il permet d’accélérer de 0 à 100 km/h en 10,5 s avec une Vmax de190 km/h. Côté consommation en parcours mixte, il affiche 3,2 l/100 km et pour les rejets de CO², 137 g/km.

Il y a ensuite le D3 2.0 de 150 ch à 3750 trs/min qui délivre un couple de 320 Nm à 1750 trs/min et fonctionne avec une transmission mécanique à 6 rapports. Avec ce moteur, la V40 effectue le 0 à 100 km/h en 8,4 s et atteint une vitesse de pointe de 210 km/h. Sa consommation en parcours mixte est de 3,8 l/100 km est ses rejets de CO2 de 99 g/km.

Pour finir, le D4 2.0 de 190 ch à 4250 trs/min avec ses 400 Nm à 1750 trs/min. Avec une transmission automatique à 8 rapports, il permet d’abattre le 0 à 100 km/h en 7,2 s et d’atteindre une vitesse maxi de 230 km/h. La consommation en parcours mixte est d’environ 4,2 l/100 km et les rejets de CO2 de l’ordre de 109 g/km.

En termes de choix, les blocs T2 et T3 en essence et le bloc D4 en diesel sont les plus performants.

Une alternative qui a de la personnalité

Au regard de ses atouts, on peut sans se tromper affirmer que la V40 propose quelque chose d’original et un peu décalé par rapport à la concurrence. Elle est et confortable, même si elle ne jouit pas de la même qualité de finition que ses rivales allemandes Audi A3 (par ici), BMW Serie 1 (par là) et Mercedes Classe A (à voir ici). Il n’en demeure pas moins que la Suédoise a de la personnalité et offre une gamme d’équipements de sécurité complète. Son rapport équipements/prix est aussi un atout de poids. Reste à bien communiquer pour espérer rivaliser avec les solides Allemandes.

Les ventes de la V40

Sur le marché, la V40 est un succès. Les ventes du modèle suédois s’améliorent notamment dans l’hexagone où il s’est écoulé à 4.497 exemplaires soit une hausse de 3,4% de part de marché. La V40 est disponible à partir de 23 483 euros en finition de base Kinetic équipée d’un D2 et d’une BVM6.