Sur Caroom c'est,

Prix bas garanti !

Soyez rassurés,

Achats sécurisés !

100% des mandataires

sont approuvés !

L’Audi S4 devient TDI !


Cela fait plus d’un quart de siècle que l’Audi A4 compte parmi les références des berlines « premium », qui dictent les codes aux modèles concurrents, et cela vaut aussi pour la version S4, à la fois sportive et chic – laissant le côté « pur et dur » à la RS4.

Dans le cadre du restylage de la dernière génération en date – codifiée B9 en interne – toutes les motorisations ont été revues, mais l’une en particulier étonne et surprend ; il s’agit de celle de la S4, précisément. En effet, le sympathique V6 essence TFSI a disparu, laissant place à un six cylindres, toujours en « V », mais diesel cette fois-ci !

Voilà un mouvement qui semble s’inscrire à contre-courant de la tendance actuelle qui vise à réduire la part de véhicules carburant au diesel dans le parc automobile européen. Pour autant, c’est finalement une démarche tout à fait cohérente, car s’agissant d’une berline familiale routière, elle est destinée à passer le plus clair de son temps sur autoroute et/ou en route nationale et départementale, mais pas en centre-ville. Or, en dehors des parcours urbains qui encrassent considérablement les moteurs diesel, ces derniers se révèlent toujours beaucoup moins gourmands que leurs équivalents essence – et les dernières technologies en date pour réduire les Nox se révèlent très efficaces.

Ce n’est pas un hasard si près des trois quarts des Audi A4 vendues le sont en diesel, et pour en revenir à la S4 TDI, alors que les clients devaient précédemment s’acquitter d’un malus avoisinant les 6 000€, l’arrivée du diesel a permis de le réduire à environ 3 800€, ce qui n’est pas négligeable.

Enfin, notons que ce n’est pas n’importe quel TDI qui anime la S4, mais bien une petite merveille d’ingénierie, développant 347 chevaux et un couple camionesque de 700 Nm. Cela suffit pour catapulter la berline de 0 à 100 km/h en 4,8 secondes seulement, et faire de n’importe quel dépassement ou presque une simple formalité. Quant à la transmission intégrale Quattro, elle s’avère toujours aussi remarquable pour maximiser la motricité en sortie de virage, et le châssis a été superbement bien mis au point, ne tolérant aucun roulis mais préservant un très bon confort.