Sur Caroom c'est,

Prix bas garanti !

Soyez rassurés,

Achats sécurisés !

100% des leaseurs

sont approuvés !

Leasing Chevrolet en LOA ou LDD

dès 123€ / mois
Vous êtes à la recherche d'un véhicule Chevrolet ? Même s'ils ne sont désormais plus importés de façon officielle en Europe, vous pouvez néanmoins trouver des modèles neufs importés, mais aussi des occasions proposées à la location par des loueurs indépendants. Pour consulter facilement leurs offres de LOA et LLD, rendez-vous sans plus attendre sur le comparateur de Caroom !

Louer une Chevrolet en location avec option d’achat (LOA) ou location longue durée (LLD)

La location Chevrolet, comment ça marche ?

Pendant longtemps, le type de financement le plus répandu pour l’acquisition d’une voiture – neuve ou d’occasion, d’ailleurs – résidait dans le crédit « traditionnel », mais en l’espace d’une décennie, la situation a considérablement évolué. Ainsi, aujourd’hui, les offres de location – type LOA ou LLD – se sont considérablement développées, du fait notamment de coûts de possession en hausse constante. En tout état de cause, si vous pourriez être tenté(e) par une offre de leasing pour votre future Chevrolet, cet article devrait vous intéresser car il vise à rappeler les principales caractéristiques des différentes options s’offrant à vous, puis la manière de choisir la meilleure d’entre elles.

Pourquoi choisir une LOA Chevrolet ?

Peu de gens le savent, mais aujourd’hui, en France, près de deux voitures neuves sur trois sortent de concession grâce à une LOA (Location avec Option d’Achat). Pour mémoire, il s’agit d’un contrat de location passé entre une société de leasing et un automobiliste, qui pourra utiliser un véhicule pendant une durée donnée – entre 3 ans et 48 mois – en contrepartie du versement d’un loyer mensuel. Ce dernier est d’ailleurs majoré pour le premier règlement, plus connu sous le terme d’apport personnel. En outre, dans le cadre du contrat de leasing, un certain nombre de règles sont à respecter, telles que le forfait kilométrique et l’état d’usure dans lequel restituer la voiture pour éviter les pénalités. Lorsque la LOA arrive à échéance, le locataire dispose d’un choix qui définit – et qui, en quelque sorte, fait tout le charme – de cette méthode de financement, à savoir la possibilité de devenir propriétaire de sa voiture. Il suffit pour cela d’exercer une option d’achat, dont le montant – connu d’avance – figure noir sur blanc dans le contrat de location. Une telle décision peut se révéler économique intéressante lorsque les éventuels frais de remise en état apparaitraient trop élevés vis-à-vis de la valeur de rachat du véhicule, mais aussi, bien sûr, si un modèle en particulier vous a « bluffé ».

Pourquoi choisir une LLD Chevrolet ?

Pour ce qui est de la LLD – ou Location Longue Durée – nous sommes ici encore face à un contrat de leasing, moyennant le paiement d’une mensualité, mais cette fois-ci, aucun rachat à terme n’est envisageable. Ce « manque de souplesse » par rapport à une LOA est cependant compensé, d’une part par un apport réduit – voire nul – et d’autre part au travers de mensualités bien plus faibles. De surcroît, avec une LLD Chevrolet, les coûts d’entretien (ainsi que, de plus en plus fréquemment, ceux d’assistance / assurance) sont inclus dans le loyer, facilitant notablement la gestion de son budget auto. Il convient également de noter que la durée du contrat peut certes débuter à 24 mois, mais surtout qu’elle peut s’étendre à 60 mois, couvrant ainsi une période bien plus grande que celle de la garantie du constructeur. Enfin, avec cette forme de location Chevrolet, la décote reste l’apanage exclusif du « leaseur », et sachant qu’elle peut atteindre un tiers de la valeur à neuf en moins de deux ans, il ne s’agit clairement pas d’une remarque anecdotique.

Où le leasing Chevrolet est-il moins cher ?

Compte-tenu des éléments précédents, il apparait indéniable qu’aucune solution de leasing n’est LA meilleure dans l’absolu, et que pour faire un choix avisé, il vous faudra d’abord préciser quelle utilisation vous comptez faire de votre Chevrolet. Pour mieux comprendre, un exemple concret vaut parfois mieux qu’un long discours. Prenons donc l’hypothèse d’un « gros rouleur », fréquentant régulièrement les centres urbains et dont le véhicule stationnerait en permanence à l’extérieur. Cet environnement étant propice aux petits accrochages de carrosserie, pouvant se traduire en d’importants coûts de remise en état, il est préférable de cibler une LOA. Au contraire, quelqu’un roulant peu et/ou se montrant particulièrement précautionneux, pourra préférer une LLD afin de profiter de mensualités plus basses. Quoi qu’il en soit, il est bon de rappeler que pour votre prochaine américaine – de la Chevrolet Spark à la super-sportive Corvette Z06, en passant par l’Aveo, l’Orlando, et la Camaro – les créanciers professionnels de la location proposent généralement des offres bien plus attrayantes que les points de vente « officiels » du réseau. En outre, dans le cas de Chevrolet, la marque a quasiment déserté le marché européen, renforçant l’attractivité des leaseurs indépendants.

Conclusion : Comparer pour mieux louer

Pouvoir établir des comparaisons exhaustives est indubitablement la clé pour réaliser des économies, y compris en ce qui concerne les bailleurs du secteur automobile. Toutefois, ceux-ci sont si nombreux, et proposent une telle abondance d’offres différentes, qu’il n’est pas simple de s’y retrouver. Que l’offre soit pléthorique permet donc d’obtenir des prix plus intéressants pour les locataires, mais afin de résoudre l’apparent paradoxe que nous venons d’évoquer – à savoir une surabondance complexifiant l’identification du meilleur choix – nous vous proposons, sur Caroom.fr, un comparateur en ligne ultra-efficace. Ce dernier pourra en effet vous orienter vers une sélection d’offres les plus pertinentes, après seulement une poignée de clics.