Sur Caroom c'est,

Prix bas garanti !

Soyez rassurés,

Achats sécurisés !

100% des mandataires

sont approuvés !

Opel Astra 2019 : dans l'attente d'une "révolution française"

02/07/2019 Opel Opel Astra


L'Opel Astra vient d'être restylée, et le fait est que sa nouvelle face avant lui sied à merveille, avec une calandre et des entrées d'air plus modernes. Certes, les évolutions de profil ou au niveau de la poupe sont, pour ainsi dire, imperceptibles, mais il est indéniable que la compacte de la marque au "blitz" a été remise au goût du jour, grâce notamment à un affichage numérique, et un écran tactile pour le système multimédia NaviPro.

Toutefois, la découverte de cette nouvelle Astra peut laisser perplexe au niveau de la plateforme utilisée, et plus encore des motorisations sélectionnées. En effet, Opel appartient désormais à PSA, après avoir été cédée au constructeur français par General Motors. Or, sur cette compacte flambant neuve, la nouvelle gamme de moteurs provient ... de chez GM !

L'explication est à trouver, comme souvent, du côté de la comptabilité, car le projet de l'Astra était à un stade trop avancé pour qu'il ait été rentable de l'équiper de moteurs PSA. Ainsi, pour trouver un 1.2 PureTech sous le capot de la compacte d'Opel, il faudra attendre 2021, avec l'apparition de la nouvelle génération de ce modèle.

Dans cette attente, force est de constater que les blocs 1.2 - de 110, 130 chevaux - ainsi que le 1.4 de 145 cv, forcément associé quant à lui à une boîte à transmission variable en continu (CVT) ne manquent pas d'intérêt. Idem pour le 1.5 diesel, disponible avec 105 ou de 122 chevaux. Tous ces blocs permettent ainsi une réduction globale des émissions de Co2 de près de 20% par rapport à leurs prédécesseurs, tandis que les performances délivrées n'ont pas à rougir face aux offres concurrentes. Cette remarque vaut également en ce qui concerne le châssis, grâce à de nouveaux amortisseurs, participant à améliorer le confort sans perte en termes de tenue de route ni de motricité.