Sur Caroom c'est,

Prix bas garanti !

Soyez rassurés,

Achats sécurisés !

100% des mandataires

sont approuvés !

Skoda Octavia IV : une « mini-Superb » icône du renouveau des berlines


Avec l’essor des SUV et autres Crossover, nombreux sont les observateurs du marché automobile à avoir prédit des jours sombres aux berlines familiales. Pourtant, récemment, ce marché a connu un renouveau salutaire, et la toute nouvelle Skoda Octavia IV vient en apporter une preuve supplémentaire.

Ainsi, bien qu’affichant une longueur respectable de 4,69m, elle parait plus élancée et dynamique que la génération précédente grâce à un design très réussi, à la fois statutaire et avec une once de sportivité. Le montant arrière, qui s’étend largement en direction de la malle arrière n’est pas étranger à cette impression, renforcée par les flancs sculptés et le capot retombant sur les ailes. La calandre s’avère quant à elle agressive mais sans excès, s’apparentant à celle du Kamiq GT, tandis que les optiques à LED sont de série – et bénéficient en option de la technologie matricielle pour le basculement automatique en feux de route sans éblouir les autres usagers.


Dans l’habitacle, cette Octavia s’apparente à une Superb, le porte-étendard de la marque tchèque, avec un tableau de bord résolument moderne, illustré notamment par un écran tactile de 10 pouces sur la partie supérieure de la console. En outre, à l’instar de la Golf VIII, les commandes sensitives sont omniprésentes – pour la climatisation, le système multimédia, etc. Quant au volant à deux branches, il nous semble du plus bel effet, de même que la commande de la boîte DSG, ou bien encore l’affichage tête haute optionnel. En termes de connectivité, l’Octavia IV embarque les derniers raffinements disponibles : Apple CarPlay et Android Auto, bien sûr, mais aussi recharge par induction et cinq prises USB-C.

Par ailleurs, et toujours en lien avec sa « grande sœur » la Superb, la nouvelle Octavia présente des cotes d’habitabilité qui comptent parmi les meilleures de la catégorie, grâce à un empattement généreux de 2,69m, tandis que le volume de coffre atteint 600l sur la berline, et jusqu’à 640 dm3 pour l'Octavia break. Notons enfin que l’Octavia quatrième du nom – du moins depuis la reprise de la marque par Volkswagen – fait largement appel à l’hybridation légère au travers de batteries lithium-ion de 48V sur les essence 1.0, 1.5 et 2.0 TSI, ainsi qu’à deux versions hybride rechargeable, de 204 et 245 chevaux. Les diesel sont également présents, preuve de l’intérêt de ce type de carburant pour les longs trajets, avec les 2.0 TDI EVO de 115, 150 et 200 chevaux. Plus tard, la gamme s’élargira avec l’arrivée des versions sportives RS.