Qu’est-ce que le taux nominal d’un crédit ?

Vous êtes à la recherche d’un crédit ? Vous avez certainement entendu parler du TAEG, et de son petit frère malaimé, le taux nominal, autrement appelé taux débiteur ou taux d’intérêt bancaire. A quoi correspond-il ? Peut-il être fixe ou variable ? Faut-il prendre en compte le TAEG ou le taux nominal ? Et comment calculer l’un à partir de l’autre ? Ne vous faites plus jamais avoir par votre banquier : on décortique avec vous les différents types de taux bancaires qui peuvent vous être proposés pour contracter votre crédit.

Qu’est-ce que le taux nominal d’un crédit ?

Définition

Le taux nominal d’un emprunt est un taux brut utilisé pour le calcul des intérêts dus à votre prêteur : il s’agit d’un taux annuel fixé en pourcentage du montant du crédit (montant emprunté).

Contrairement au TAEG, il ne tient pas compte des frais supplémentaires liés à l’emprunt comme les frais de dossier, le taux d’assurance emprunteur etc., c’est pour cette raison qu’il est souvent utilisé comme taux d’appel, accompagné d’un astérisque pour vous facturer des frais cachés.

Synonymes : taux débiteur, taux d’intérêt, taux bancaire

Vous pouvez le rencontrer sous de multiples appellations : le taux nominal (aussi appelé taux d’intérêt nominal) est strictement synonyme du taux débiteur (aussi appelé taux d’intérêt débiteur), il correspond aux taux d’intérêt bancaire (aussi appelé taux bancaire ou simplement taux d’intérêt).  S’il existe théoriquement quelques subtilités langagières liées à ces mots, dans le cadre de la souscription d’un crédit auto, ils sont équivalents. Pour que vous vous en souveniez, vous rencontrerez indifféremment ces différents termes au cours de notre article.

Attention : tous ces taux sont annuels, il n’y a aucune différence entre le taux débiteur et le taux débiteur annuel, de la même façon que le TAEG (taux annuel effectif global) est strictement équivalent au TEG (taux effectif global).

Qu’est qu’un taux débiteur fixe ?

Aussi appelé taux nominal fixe ou taux d’intérêt fixe, il s’agit d’un taux défini sur votre contrat de prêt et valable pour toute la durée de l’emprunt à partir duquel le remboursement des intérêts est calculé. Puisqu’il est fixe, vous connaissez par avance le montant total des intérêts ce qui vous permet d’avoir une meilleure visibilité sur vos finances et de prévoir à plus long terme. Par ailleurs, il vous protège contre la hausse des taux d’intérêt et donc des variations intempestives du coût total de votre emprunt.  En contrepartie, vous aurez des taux légèrement moins intéressants que lorsque vous opterez pour un taux d’intérêt bancaire variable.

Qu’est-ce qu’un taux débiteur variable ?

Un taux bancaire variable est un taux susceptible de varier pendant la durée de l’emprunt. Cette variation a lieu en fonction d’un taux de référence (il s’agit d’un indice monétaire, en général, l’Euribor). Ce type de prêt est rarement utilisé dans le cadre du financement de l’achat d’une voiture.

Quelle différence entre taux d’intérêt nominal et taux d’intérêt réel ?

Le taux d’intérêt réel est un taux nominal corrigé en fonction de l’inflation (hausse des prix généralisée) de façon à garder sa pertinence lorsque la valeur relative de la monnaie évolue, alors que le taux brut ne comprend aucun mécanisme de correction.

L’utilité d’un taux réel est d’exprimer le taux dans une valeur fixe qui ne dépendra pas des variations de la monnaie.

Quelle est la formule de calcul du taux d’intérêt réel ?

Le calcul d’un taux d’intérêt réel se fait comme suit : Taux nominal – taux d’inflation = taux d’intérêt réel

Y-a-t’il un taux d’intérêt légal maximum ?

En ce qui concerne le taux nominal, non. Par contre, le TAEG est soumis à un plafond légal au dessus duquel le crédit est considéré comme usuraire : celui-ci est fixé chaque trimestre par la Banque de France.

Taux nominal ou TAEG (taux annuel effectif global) ?

Quelle différence entre taux nominal et TAEG (taux annuel effectif global) ?

Le taux nominal est une des composantes du TAEG (aussi appelé TEG), qui en comprend plusieurs autres comme les frais d’assurance, les frais de dossiers etc.

Alors que le taux nominal n’exprime que le montant des intérêts, le TAEG comprend tous les frais annexes liés à votre prêt : c’est donc le TAEG qui doit être pris en compte dans une recherche, simulation ou comparaison d’offre de prêt.

Comment passer du taux nominal au TAEG ?

Il faut ajouter au taux nominal la totalité des frais supplémentaires (frais de dossiers, TAEA : taux annuel effectif d’assurance etc.) exprimés sous la forme d’un taux annuel.

En pratique, l’opération comprend quelques étapes que nous vous avons précisément détaillées : exemple de calcul de TAEG d’un crédit auto.

Pourquoi le TAEG est-il plus élevé que le taux nominal ?

Tout simplement parce que le TAEG comprend de multiples frais qui ne sont pas pris en compte dans le calcul du taux nominal. Attention, ces frais vous seront facturés de toute façon : là où le taux nominal les cache, le TAEG les met en lumière et vous permet de comparer efficacement différentes offres de crédit.

Qu’est-ce que le taux bancaire de base ?

Le taux bancaire de base (TBB) correspond au taux nominal minimum auquel votre organisme prêteur est susceptible de vous proposer un crédit. Le taux bancaire varie en fonction du taux du marché monétaire (taux d’intérêt auquel les banques s’empruntent et se prêtent de l’argent).

Remarque : il n’existe aucune réglementation ni aucun texte légal définissant un taux de base bancaire, celui-ci est fixé librement par chaque organisme de crédit (banque ou établissement de prêt indépendant).

L’essentiel à retenir

  • Le taux nominal a de nombreux synonymes, taux débiteur, taux d’intérêt bancaire etc. mais il s’agit d’une seule et même réalité : c’est le taux qui fixe le montant des intérêts perçus par la banque pour le financement de votre prêt.
  • Faites bien attention à prendre en compte le TAEG lorsque vous utiliserez un comparateur d’offre de crédit , un simulateur de prêt ou une calculette à crédit dans votre recherche du meilleur taux : vous fausseriez vos calculs avec le taux nominal, auquel s’ajoute des frais divers qui viendront saler la facture.
  • En règle générale, un taux fixe est plus avantageux qu’un taux variable : il facilite le calcul de vos échéances et vous permet de mieux prévoir l’amortissement de votre emprunt.
 Ces articles vont aussi vous aider 

 

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !