Décote voiture : comment la calculer facilement ?

Les façon de calculer la décote d'une voiture

Disposer d’une voiture, c’est disposer d’une charge, parfois lourde. Ce n’est donc en aucun cas un investissement, puisqu’elle perd de sa valeur au fil des ans, comme on le constate sur la cote auto. Ce qui est encore plus frustrant, c’est lorsqu’on va la vendre. À quoi donc s’en tenir pour faire une bonne affaire ? Explication !

La décote voiture : c’est quoi ?

S’exprimant en pourcentage, la décote de la voiture est la dépréciation de sa valeur. Cette dépréciation n’est pas due à son usure ni à son utilisation, mais à la baisse de son prix sur le marché. En moyenne, une auto sortie d’une concession voit sa valeur régresser entre 15 % et 30 % par an. En seulement 2 ans, elle perd donc la moitié de son prix.

Les critères à prendre en compte

Toutes les voitures ne présentent pas la même décote. Il y en a qui sont mieux cotées et d’autres qui souffrent à tel point que les propriétaires les vendent à perte. Pour minimiser ce cas, voyons les critères qui influent sur la décote de voiture.

  • L’origine : se traduisant aussi par la marque de la voiture, ce critère est important lorsqu’on achète une voiture neuve. Par exemple, les Allemandes sont mieux cotées que les Françaises.
  • Le carburant : diesel ou essence ? Depuis que le diesel est accusé de tous les maux, sa cote s’est brutalement dégringolée. À titre d’exemple, la décote de la Citroën C3 en modèle 1.6 Blue HDI 75 est de 33% en une année, tandis que son compère essence 1.2 Puretech 82 ne décote que 23%. Les électriques sont les plus malchanceuses, car leur cote ne cesse de chuter.
  • La couleur : si vous avez une voiture clinquante, n’espérez rien en retour lorsque vous allez la revendre. À moins que ce ne soit une petite voiture.
  • Les options : tout dépend de l’utilité de l’option. Les véhicules dotés de climatisation ou GPS intégré sont par exemple mieux cotés.
  • L’ancienneté au sein d’une même gamme : revendez à temps votre ancien modèle avant que le nouveau modèle n’entre sur le marché, sinon il subira une décote importante.
  • L’âge : critère à bien considérer puisqu’avec l’âge la décote de la voiture croît.
  • L’usure : si ce critère est souvent associé à l’âge, il n’en demeure souvent pas le cas si la voiture a bien été entretenue.
  • Le nombre de propriétaires : plus il y aura plus de mains, moins bénéfique sera la cote de la voiture.
  • Le carnet d’entretien à jour : des papiers complets, un carnet bien rempli permettent facilement de trouver un acquéreur.
  • Le type de la voiture : les « SUV » se revendent mieux que les berlines.
  • La saison : pour faire de bonnes affaires, il faut considérer le moment propice. Les monospaces et les familiales se vendent très bien avant les grandes vacances d’été. N’essayez pas de vendre une décapotable en plein hiver.

Une rayure sur une portière qui fait chuter la valeur de la voiture

Calculer le prix juste d’une voiture avant la revente

Pour établir une bonne base de négociation lors de la vente d’une auto, la Cote Autovisual est réputée fiable dans le domaine, de plus c’est une cote gratuite. Vous pouvez estimer le prix de votre voiture par vous-même, où vérifier les valeurs des véhicules que vous comptez acquérir.

Calculer manuellement

Pour une estimation réelle de l’auto avant sa revente, il faut vérifier son kilométrage, ses options indiquées sur la facture et sa date de première mise en circulation inscrite sur la carte grise.

Ensuite, cherchez sur internet le prix d’occasion pratiqué pour votre modèle. Scrutez également les détails qui risquent de dévaloriser le véhicule : carrosserie, état des sièges, état des freins, etc. Puis, intégrez les éventuels frais récents à sa valeur de base.

Voici un exemple :

Vente d’une Peugeot 307 1.6 HDi110 3 portes, au kilométrage de 197 000 km, couleur gris métallisé, mise en circulation mars 2006, boîte de vitesse mécanique.

  • Valeur moyenne relevée sur différents sites : 2 500 €
  • Réparation effectuée récemment (moins de 1 an) :
  • révision générale pour un tarif de 200 €
  • changement disques et plaquettes AR à 130 €
  • Quelques égratignures sur la carrosserie, mais rien de bien méchant : 3 %, soit 75 €

Ainsi, les frais représentent une valeur ajoutée à l’acheteur et ils s’élèvent à 330 €. Il est possible d’intégrer la totalité de ces frais au prix. Mais il est plus juste de n’en considérer qu’une partie, soit 75 % : 247 €.

La cote de la voiture est donc de : (2 500 € + 247 €) – 75 € = 2 672 €

Utiliser un outil en ligne

Pour savoir combien perd une voiture par an ou quand il faut la vendre pour avoir la meilleure cote, référez-vous aux critères. Et pour l’estimer gratuitement, vous pouvez passer par internet. Beaucoup de sites proposent une estimation gratuite en utilisant tout simplement l’outil en ligne. C’est rapide et il n’y a pas d’erreur.

Vous avez désormais la chance de pouvoir réaliser une bonne affaire en vous aidant de ces informations. Essayez de ne pas trop attendre lorsque vous souhaitez revendre votre auto d’occasion.

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !