Audi RS3 : le 5 cylindres fait de la résistance

New Audi RS3 2021
Crédit : Audi

Audi ne renonce pas (encore) à son célèbre 5 cylindres en le glissant à nouveau sous le capot de sa RS3 version 2021 ! Si elle plafonne à 400 ch, elle promet d’être plus joueuse que jamais avec notamment un inédit mode drift.

New Audi RS3 2021
Crédit : Audi

Environ un an après la présentation de la nouvelle génération d’A3, la famille est désormais complète avec l’arrivée de version survitaminée : la RS3 !

Les 5 cylindres et ses 400 ch reconduits

Si vous attendiez une débauche de chevaux supplémentaire par rapport à la version précédente, vous risquez d’être déçus puisqu’elle stagne. Ceci dit, 400 ch reste une valeur tout à fait respectable pour atteindre rapidement des vitesses largement répréhensibles !

New Audi RS3 2021
Crédit : Audi

Mais la vraie bonne nouvelle est que cette puissance est toujours délivrée par le 5 cylindres 2.5 turbo ! Il a toutefois été, subtilement, retravaillé pour désormais délivrer 500 Nm de couple, 20 Nm de plus qu’auparavant. La boîte S Tronic à 7 rapports est toujours d’actualité, tout comme la transmission intégrale Quattro.

Freinage amélioré

New Audi RS3 2021
Crédit : Audi

Les performances sont des plus alléchante avec les 100 km/h atteints en 3,8 secondes. La vitesse de pointe est toujours limitée à 250 km/h mais il est désormais possible de la relever à 290 km/h en passant par le pack RS Dynamic. Ce pack optionnel donne aussi accès à 4 disques en céramique de 380 mm de diamètre et 38 mm d’épaisseur.

De série, les disques acier mesurent déjà 375 mm de diamètre et 37 mm de large à avant contre 310 mm et 22 mm à l’arrière. Dans tous les cas, ils sont pincés par des étriers 6 pistons (8 pistons auparavant, mais de moindre dimension). De plus, le problème de refroidissement rencontré sur la génération précédente ne devrait être qu’un mauvais souvenir grâce notamment à un flux d’air bien mieux étudié.

Une RS3 enfin joueuse ?

Auparavant critiquée pour être assez pataude et pas très joueuse, la RS3 n’est pas réputée pour être la plus amusante des compactes. Audi souhaite changer de philosophie pour et installe de série un nouveau différentiel actif RS piloté électroniquement censé rendre la voiture plus agile dans les virages. Pour ceux à qui ça ne suffirait pas, un mode Drift est aussi inclus !

New Audi RS3 2021
Crédit : Audi

Mais pour ceux plus intéressés par les chronos et l’efficacité, la RS3 se dote pour la première fois de pneu semi-slick (option) pour davantage d’adhérence.

Style expressif

L’habitacle reste proche des versions plus sages tout en apportant son lot de badge RS ainsi qu’un affichage spécifique du Digital Cockpit ou encore des modes de conduite spéciaux. L’extérieur en revanche a droit à plus de personnalisation. La calandre adopte un masque noir plus imposant que sur la petite sœur S3 pour se faire plus menaçant. Les passages de roues sont élargis tandis que l’arrière a droit à un large diffuseur encadré des traditionnelles sorties d’échappement ovales des modèles siglés RS.

Niveau tarif, la douloureuse porte bien son nom ? En effet, la RS3 réclame un minimum de 70 000 € en Sportback et 71 000 € en berline. Et ça, sans compter le malus de…30 000 € ! la facture totale atteint donc la somme mirobolante de 100 000 € pour une compacte sportive, certes très désirable, mais qui reste une simple compacte.

New Audi RS3 2021
Crédit : Audi
Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article