Le Lada Niva fera peau neuve en 2024 !

Lada Niva 2024l

Parmi les nombreux plans figurant au programme de la Renaulution figure celui de Lada. Grâce à un renforcement des liens avec Dacia, la marque russe veut renouveler sa gamme et surtout va proposer une toute nouvelle version de son modèle historique : le Niva.

Le Lada Niva est le compagnon idéal de tous ceux cherchant un 4×4 pure et dure capable de passer partout. Sa simplicité lui permet en outre d’être réparé facilement en cas de panne. Malgré de nombreux adeptes, le Niva a dû renoncer au marché français en 2017. La cause ? Les normes de pollution et de sécurité toujours plus sévères. En effet, son style, comme son moteur essence atmosphérique 1.7 de 83 ch n’ont pas changé depuis son lancement en 1977. Et même s’il s’est tout de même doté de quelques équipements « à la pointe » comme un ABS, la climatisation et même une prise USB, il ne pouvait plus cacher son âge avancé.

Plateforme Renault

Renault, propriétaire de Lada via la société AvtoVAZ, a décidé d’offrir une descendance à cette légende soviétique. La marque Russe va profiter des plateformes du losange, dont la CMF-B. Cette dernière équipe déjà, entre autres, les Renault Clio 5 et Captur ainsi que la dernière version de la Dacia Sandero. Selon toute vraisemblance, elle devrait aussi se retrouver aussi sur la prochaine génération du Duster. En plus de tous ces modèles, le Lada Niva, prévu pour 2024, pourrait aussi l’adopter, ce qui lui permettrait d’afficher des qualités routières en adéquation avec le marché européen.

Le fait de bénéficier d’une plateforme déclinée sur de nombreux véhicules devrait permettre au Niva d’afficher un prix raisonnable, grâce au partage des coûts. Cependant, cette plateforme nécessite une adaptation pour pouvoir se montrer à la hauteur du 4×4 Lada. En effet, ce dernier étant réputé pour ses capacités de franchissement, elle devra obligatoirement passer à la transmission intégrale, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Davantage de SUV chez Lada

La plateforme CMF-B sera la base pour le développement de la future gamme Lada. En plus de ce nouveau Niva, la marque soviétique prévoit de commercialiser trois autres modèles d’ici 2025. Si l’on ne connaît pas encore tous les détails, Renault a déjà indiqué qu’un autre SUV était au programme. Situé au-dessus du Niva, il appartiendra au segment C, ou la concurrence fait rage avec les Peugeot 3008 et autre Volkswagen Tiguan. La Lada ne sera surement pas un concurrent direct de ces deux protagonistes et placera son tarif un cran en dessous. Reste à savoir le Lada sera importé chez puisque sur ce créneau un autre concurrent devrait voir le jour avec le Dacia Bigster que nous vous annoncions il y a peu.

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article