Le Renault Arkana gagne une nouvelle version micro-hybride de 160 ch

Renault Arkana 2021

Le Renault Arkana gagne un nouveau bloc micro-hybride de 160 ch. Il vient compléter une gamme formée jusqu’ici des TCe 140 ch et E-Tech 145 ch hybride.

Le Renault Arkana avait droit jusqu’à présent à deux moteurs. Il pouvait être choisi au choix en 140 ch ou E-Tech 145 ch, cette dernière bénéficiant d’une batterie supplémentaire pour un fonctionnement en mode hybride lui permettant de parcourir jusqu’à 3 km en tout électrique.

Renault Arkana 2021

À ces deux motorisations, Renault vient d’ajouter un troisième choix, toujours basé sur le quatre cylindres 1.3 TCe. Disposant cette fois de 160 ch et de 270 Nm de couple (+ 30 Nm par rapport à la version 140 ch), il a droit, comme le TCe 140 ch, à une micro-hybridation de 12 V lui permettant de baisser son appétit. Renault annonce ainsi une consommation de 5,7 l / 100 km et des rejets de 130 g de CO2 par kilomètre selon le cycle WLTP (des chiffres encore en cours de validation qui devraient être confirmés ou ajustés au mois de juillet 2021) ce qui lui permet d’éviter tous malus.

Un nouveau mode roue libre

 

À l’occasion du lancement de ce nouveau moteur, Renault annonce aussi l’arrivée de Sailing Stop sur les TCe 140 et 160 ch. Sous ce joli nom se cache en réalité une fonction roue libre permettant de débrayer l’embrayage et ainsi de couper le moteur lors des phases de décélération. Ce système est actif entre 30 et 140 km/h mais Renault a fait le choix de le rendre désactivable via le menu du Multi-Sense. Un choix que ne permettent pas les modèles concurrents adoptant ce dispositif.

Renault Arkana 2021

Lancé en mars 2021, l’Arkana est le premier SUV coupé de Renault, mais aussi le premier SUV compacte généraliste à oser cette carrosserie popularisée par les modèles haut de gamme des constructeurs premiums. Ce cousin du Captur et reposant sur la même plateforme CMF-B, est pourtant plus grand que le familial Kadjar (4,57 m contre 4,48 m). Avec sa ligne de coupé sa garde au toit aux places arrière est cependant logiquement moins généreuse, tout comme l’accessibilité moins aisée.

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article