Nouvelle 911 Targa : la 992 avec arceau

Porsche 911 Targa

Porsche continue de développer la gamme de sa 911 version 992 avec cette fois l’apparition de la découvrable Targa, reconnaissable à son arceau aluminium.

Avant de vous présenter cette nouvelle déclinaison de l’éternelle 911, revenons sur l’histoire de la Targa. La Porsche 911 Targa fut présentée pour la première fois en 1965 à l’occasion du salon de Francfort. Le constructeur allemand souhaite alors proposer à ses clients une version découvrable de sa sportive. Mais le plus gros marché pour ce type de carrosserie est alors l’Amérique. Hors, à cette période aux USA, les cabriolets classiques sont mal vus à cause de leurs sécurité amoindrie par l’ablation du toit.

Porsche 911 Targa

Butzi Porsche, créateur de la 911, greffe alors un arceau pour palier l’absence de toit et satisfaire à la fois les clients assez peu regardant sur l’état de leur brushing, et la législation américaine, tatillonne sur la sécurité de ses concitoyens (le  »vrai » cabriolet arrivera bien plus tard, en 1982). Le nom Targa a été choisi en hommage aux nombreuses victoires de Porsche dans la célèbre course italienne Targa Florio (11 victoires en 1956 et 1973). Et si les Targa générations 993, 996, 997 ont eu droit à un large toit ouvrant vitré, la 991 a renoué avec le schéma traditionnel en 2014, pour le plus grand plaisir des nostalgiques de cette silhouette.

Porsche 911 Targa

Cette nouvelle 992 garde le cap (re)donné par la 991 avec son arceau en aluminium. Si vous souhaitez rouler cheveux au vent, il ne vous faudra patienter que 19 secondes pour que la capote se trouve rangée sous la lunette arrière après une cinématique spectaculaire. Malheureusement cette manœuvre ne peut se faire qu’à l’arrêt complet. C’est le prix à payer pour avoir droit à une ligne de coupé tout en pouvant profiter du grand air lorsque le temps le permet.

Porsche 911 Targa

Transmission intégrale obligatoire

Porsche a décidé de ne proposer sa 911 Targa qu’avec 4 roues motrices. Vous aurez donc le choix entre les Targa 4 et Targa 4S. En version  »de base » le 6 cylindres à plat dispose déjà de 385 ch et de 450 Nm de couple à partir de 1 950 tr/min seulement (merci les deux turbos). Les performances sont des plus respectables avec un 0 à 100 km/h réalisé en 4,4 secondes et une vitesse maximale de 289 km/h. Si cela ne vous suffit pas, vous pouvez toujours opter pour la version 4S dont le même 3.0 l biturbo sort cette fois 450 ch et 530 Nm de couple. Le 0 à 100 km/h ne réclame alors plus que 3,8 secondes et vous pourrez dépasser la barre fatidique des 300 km/h (et atteindre précieusement 304 km/h).

Porsche 911 Targa

La Targa 4S offre en plus, par rapport à la Targa 4, un autobloquant électronique, des freins plus imposants (étriers 6 pistons et disque de 350 mm en lieu et place des étriers 4 pistons et de disques 330 mm sur la  »simple » Targa 4). La 4S peut aussi bénéficier, en option, des roues arrières directrices et des barres de roulis actives, choses indisponibles sur la Targa 4. Autre choix propre à la 4S, vous pouvez choisir d’opter, sans surcoût, pour la boite mécanique à 7 rapports en remplacement de la boite automatique PDK à 8 vitesses.

Porsche 911 TargaQuestion tarif, la 911 Targa 4 réclame un minimum de 130 655 €. Si vous souhaitez rouler en Targa 4S, il faudra alors faire un chèque de 146 255 €. Ces prix ne tiennent évidemment pas comptes des nombreuses options que vous pourrez cocher dans le catalogue Porsche au moment de votre commande. En revanches, ils se trouvent être exactement les mêmes que les déclinaisons cabriolets équivalentes. Un choix cornélien, pour qui a les moyens.Porsche 911 Targa

 

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article