Renault Austral : on connait le nom du remplaçant du Kadjar

Nouveau Renault Austral

Renault a levé le voile sur le nom de son prochain SUV compact. Le remplaçant du Kadjar se nommera donc Austral !

 

Pour sa prochaine génération, le SUV compact de Renault change de Nom. Au revoir Kadjar, bienvenue au nouveau Renault Austral qui sera officiellement présenté au printemps prochain.

Un nom plus international

Ce nom tiré du latin « Australis » et a été choisi pour sa dimension internationale puisqu’il existe dans de nombreuses langues. Il sera donc plus facilement prononçable et compréhensible que ne pouvait l’être Kadjar.

D’après Renault, ce nouveau patronyme est aussi synonyme de davantage d’évasions, comme l’explique Sylvia Dos Santos, Responsable de la Stratégie des Appellations à la Direction Global Marketing chez Renault : « Austral évoque aussi les couleurs et la chaleur de l’hémisphère sud. C’est un nom qui invite au voyage et qui convient parfaitement pour un SUV. Sa phonétique est harmonieuse, équilibrée et facile à prononcer par tous tout en se voulant internationale. »

Nouveau Renault Austral
Crédit : Renault

Apparu en 2015 et, légèrement, restylé en 2018, le Renault Kadjar va donc tirer sa révérence en 2022 après 7 ans de bons et loyaux services. Il laisse la place à un tout nouveau modèle, au patronyme inédit, qui fera table rase du passé et sera davantage inspiré par la nouvelle Megane E-TECH Electric.

Une unique version 5 places ?

Si seules la photo du nom et une courte vidéo nous ont été présentées, Renault a déjà annoncé que son futur SUV sera long de 4,51 m, soit 6 cm que le Kadjar actuel, et pourra accueillir 5 personnes à son bord. Toutefois, il n’est pas impossible que la marque au losange décide de le décliner en version longue 7 places à la manière de Volkswagen et du Tiguan Allspace. Cela permettrait de prendre la relève du Koleos (sorti en 2016) sans développer un tout nouveau modèle.

 

Reposant sur la plateforme que le dernier Nissan Qashqai, le Renault Austral pourra donc bénéficier de motorisations hybrides simples ou hybrides rechargeables afin de contenir ses émissions de CO2.

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article