Le Renault Captur passe à la micro-hybridation

Renault Captur II 2020

Afin d’éviter des malus de plus en plus sévères en 2021, le Renault Captur va troquer ses motorisations les plus puissantes pour une unique proposition bénéficiant de la micro-hybridation afin de contenir son appétit et ses émissions.

Alors que le Renault Captur va faire une croix sur le diesel à compter de janvier 2021, il peut tout de même compter sur un large choix de motorisations. On a ainsi le choix entre de  l’essence, du GPL ou encore de l’hybride rechargeable. Cette offre va continuer à s’étoffer rapidement, notamment grâce à l’ajout du bloc hybride  »simple » issu de la Clio E-Tech, mais aussi avec une déclinaison inédite du 1.3 TCe qui se dote de la micro-hybridation.

Renault Captur II 2020

Malus limité

Ce 1.3 TCe revu développe une puissance de 140 ch et bénéficie d’un couple de 240 Nm de couple, soit 10 ch et 20 Nm de plus que le 1.3 TCe 130 qu’il remplace, mais reste 15 ch et 30 Nm de moins que le TCe 155 ch qui quitte aussi le catalogue. Les performances ne devraient pas être être trop éloignées de ce dernier grâce notamment à l’apport de l’électricité emmagasinée dans une petite batterie lithium-ion 12V puis redistribuée par un alterno-démarreur dès les bas régimes.

Principal intérêt de cette nouvelle déclinaison, les rejets de CO2 seront revus à la baisse avec un grammage compris entre 130 et 135 g/km (suivant les versions choisies) soit un malus  »raisonnable » compris entre 0 et 150 € à suivant la nouvelle grille mise en place à partir du 1er janvier 2021.

Renault Captur II 2020

Une hausse de tarif contenue

Question tarif, ce nouveau 1.3 TCe 140 verra forcément son prix augmenter par rapport au même moteur en version 130 ch et dénué d’hybridation légère. La hausse se voit cependant limitée à 450 €, soit une gamme débutant à 23 250 € en finition Zen. Pour ce prix vous bénéficiez déjà d’un équipement complet avec notamment la carte mains-libres, la climatisation, un écran tactile 7 pouces avec système EasyLink compatible avec Apple CarPlay et Android Auto etc. Et si vous souhaitez mettre votre pied gauche au repos, la boîte automatique à double embrayage EDC 7 est aussi disponible moyennant 1 800 € supplémentaires.

Un tarif intéressant puisque placé juste en dessous des 23 900 € réclamés par Peugeot pour son 2008 Puretech 130 ch, moins puissant et ne bénéficiant pas de système mHEV.

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article