Peugeot revient au logo de 1960 !

nouveau logo Peugeot 2021

Peugeot change son logo ! Prenant place dans un blason, , tout comme l’emblème de la marque en 1960, seules la tête et son abondante crinière sont désormais représentées.

Ces dernières années ont vu nombre de constructeurs modifier leur logo comme Nissan, Opel ou encore Volkswagen. Mais si l’on pouvait vraiment parler d’évolution pour ces marques, Peugeot change aujourd’hui radicalement le sien !

Nostalgie modernisée

Le logo actuel est apparu en 1975 et a été mis à jour successivement en 1998 puis plus récemment en 2018. Pour son renouvellement, le lion dressé sur ses deux pattes arrière disparaît et seule la tête de l’animal et son imposante crinière sont désormais présentes. Il adopte un style néo-rétro inhabituel chez Peugeot en reprenant le look du logo de 1960 ayant orné notamment la célèbre 404. Plus proche de nous, il s’est fait remarquer sur la calandre du concept e-Legend lors du Mondial de Paris 2018.

Il revient donc aujourd’hui dans une version modernisée. Les lignes sont simplifiées et le logo se convertit au flat design, ou dessin à plat en bon français, très en vogue actuellement. La tête du félin se trouve en dessous du monogramme Peugeot, le tout étant enchâssé dans un blason.

nouveau logo Peugeot 2021

Nouveau logo pour nouvelle identité

Ce nouveau logo symbolise la montée en gamme opérée par de Peugeot depuis une dizaine d’années. Il apparaît aussi au moment du renouveau du groupe PSA qui a récemment fusionné avec le groupe Fait-Chrysler pour former Stellantis.

Si le site internet de la marque a déjà été mis à jour, nous ne pourrons voir ce nouveau logo pour la première fois sur une auto que le 18 mars prochain, lors de la présentation de la prochaine génération de 308. Il arborera pour l’occasion sa livrée officielle sur fond noir, que l’on retrouvera aussi sur les façades des agents et concessions, alors que sur les différents supports de communication auront droit à un fond transparent.

Façade concession nouveau logo Peugeot 2021

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article