Renault et Dacia : vers une vitesse limitée à 180 km/h

Logo Renault Concept Renault 5 électrique

Luca de Meo, directeur général du groupe Renault, a annoncé que les futurs modèles Renault et Dacia seront bridés à 180 km/h.

Le 23 avril dernier a eu lieu l’assemblée générale des actionnaires du groupe Renault. C’est à cette occasion que le directeur général Luca de Meo a déclaré : «La vitesse de nos véhicules sera plafonnée et ne dépassera pas les 180 km/h, quel que soit le modèle de Renault ou Dacia». Une limite que Volvo a mis en place sur ces nouvelles autos depuis 2020. Cette déclaration nous apprend en outre que la marque sportive Alpine n’est pas concernée par ce bridage.

La première auto à voir sa vitesse maximale plafonnée sera la prochaine Megane E 100 % électrique. Elle subira une limitation plus importante que les autos thermiques puisqu’elle ne pourra pas aller au-delà de 160 km/h. Une limite qui n’est pas très surprenante que d’autres autos wattées ont déjà adoptées afin de préserver leur autonomie et qui ne chamboulera pas le conducteur français habitué à rouler à un maximum de 130 km/h

Des voitures plus connectées que jamais

Elle inaugurera aussi une partie du prochain arsenal de sécurité de Renault puisqu’elle sera le premier modèle à se voir doté du nouveau régulateur de vitesse. Baptisé  »Safety Coach », il s’adaptera automatiquement aux limitations de vitesse grâce aux panneaux de signalisation et aux données GPS et pourra aussi tenir compte des conditions météo et du tracé de la route (ronds-points, virages dangereux etc). «Proposée en partenariat avec les assureurs, le  »Safety Coach » permettra d’inciter à une conduite plus sûre » a déclaré Luca de Meo. Le patron de Renault ajoute : «une analyse fine des habitudes de conduite [permettra] d’identifier les écarts et dépassement du conducteur». En communiquant ces données aux assurances, on peut espérer une baisse des primes pour les conducteurs les plus raisonnables.

Des équipement sur tous les futurs modèles

Enfin, la Megane E bénéficiera du  »Safe Guardian ». Il s’agit d’un autre dispositif voué à se décliner sur la future gamme. Si les détecteurs du volant détectent que les mains du conducteur ne sont plus sur le volant, le véhicule se met alors automatiquement en mode sécurité.

Si tous ces équipements dédiés à la sécurité se retrouveront en premier sur la Megane E (prévue pour début 2022), ils se retrouveront par la suite sur l’ensemble de la gamme Renault et Dacia.

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article