Volkswagen Nivus 2021 : Le T-Cross coupé débarque

Volkswagen Nivus

Volkswagen se lance sur le marché des SUV Coupé avec le Nivus. Basé sur le T-Cross, il est pour l’instant réservé au Brésil mais arrivera chez nous dès 2021.

Volkswagen Nivus

Après l’explosion des ventes des SUV, ces véhicules imposants que l’on croise majoritairement sur les routes goudronnées, BMW a eu la bonne idée d’en garder l’encombrement et l’allure massive mais d’en réduire l’habitabilité au profit de la ligne en leurs conférant une allure de coupé : Ainsi naquit le X6 en 2008. Il a, depuis, fait nombre d’émules. Alors que le genre se démocratise petit à petit, Volkswagen décline aujourd’hui le concept pour donner naissance au tout nouveau Nivus, dérivé du plus familial T-Cross.

Le style d’abord

Le style est bien évidemment ce qui les différencie le plus. Si le T-Cross adopte une bouille sympathique et avenante, le Nivus, se veut plus dynamique avec notamment un bouclier avant davantage aéré et des antibrouillards verticaux. Les phares adoptent un nouveau dessin tandis que la calandre garde son jonc chromé. Les protections plastiques prennent de l’ampleur , on en retrouve sur tout le tour de caisse. C’est naturellement à l’arrière que le Nivus se différencie le plus de sont frère de gamme avec un hayon, très vertical sur le T-Cross, ici fortement incliné. Les feux, reliés entre eux par un bandeau noir, s’allongent et viennent mordre sur le coffre pour élargir visuellement la silhouette.

Volkswagen Nivus

Ces changements stylistiques s’accompagnent de centimètres supplémentaires. Si le T-Cross ne mesure que 4,11 m, le Nivus s’allonge lui sur 4,27 m. Ces 16 cm supplémentaires le rende même plus grand de 4 cm par rapport au plus haut de gamme T-Roc… Mais, malgré cet accroissement important,  l’habitabilité est en baisse. Il y a de grandes chances que les grands gabarits se retrouvent davantage à l’étroit une fois installés sur la banquette arrière, à cause de la garde au toit que l’on imagine en forte baisse. Le coffre va aussi perdre en capacité de chargement avec un volume passant de 455 litres sur le T-Cross à 415 litres sur le Nivus.

Volkswagen Nivus

Motorisations connues

Conçu comme un T-Cross coupé, le Nivus repose donc logiquement sur la même plateforme que ce dernier, à savoir la MQB-A0, aussi partagée avec la citadine Polo. Cette plateforme lui interdit donc l’accès à la transmission intégrale qui restera l’apanage du T-Roc. Les motorisations devraient être calquées sur celles du T-Cross avec le trois cylindres 1,0 TSI décliné en 95 et 115 ch en essence et le 1,6 TDI 95 en diesel. L’intérieur reprendra la planche de bord déjà vu sur les T-Cross et Polo. Si les tarifs ne sont pas encore connus, le Nivus réclamera surement un effort supplémentaire par rapport au T-Cross déjà au catalogue de Volkswagen, pour un positionnement plus cossu. L’équipement devrait donc s’inspirer des finitions les plus hautes avec écran tactile grand format (10 pouces) et équipement sécuritaires complet.

Volkswagen Nivus

Lancé tout d’abord au brésil, Le Volkswagen Nivus ne devrait pas poser ses roues chez nous avant la deuxième moitié de l’année prochaine.

Volkswagen Nivus

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article