Le contrat de LLD et la garantie décès-invalidité

L’assurance décès invalidité fait partie des nombreuses garanties d’un contrat LLD que le loueur peut proposer au locataire lors de la signature. Bien qu’elle soit facultative, elle n’en demeure pas moins importante vu que personne ne peut se prévaloir d’être à l’abri des aléas de la vie. Vous voulez en savoir davantage sur cette assurance ? Focus.

 

Que couvre l’assurance décès ?

 

La location longue durée est un leasing qui permet de profiter d’une voiture neuve pendant une période bien définie par un contrat en contrepartie de mensualités. Or, vous conviendrez que la survenance d’un aléa de la vie n’est jamais loin. Le contractant du leasing peut faire face à une perte totale d’autonomie ou pire encore.

Dans une telle situation, il n’est pas évident que l’assurance auto couvre l’intégralité des mensualités restantes. Et si rien n’est prévu au préalable dans le contrat, cela pourrait être source de conflits. C’est donc pour éviter des contentieux et surtout des pertes financières que la garantie relative au décès et à l’invalidité est proposée par les prêteurs à leurs clients.

Cette assurance décès invalidité est applicable à trois situations :

  • l’invalidité : suite à un accident ou une maladie, le locataire en LLD peut se retrouver en incapacité totale de conduire la voiture en contrat ;
  • incapacité de travail : il est également question ici d’une situation qui empêche le contractant du leasing d’exercer une activité rémunérée afin de répondre à ses engagements financiers ;
  • décès : dans ce cas, la mort du locataire est constatée et notifiée à l’organisme prêteur.

En principe, en absence de l’assurance invalidité, en dépit de sa situation de perte totale d’autonomie, le client est néanmoins tenu d’honorer son engagement. De même, si l’assurance décès n’est pas souscrite et que le client décède, la charge du leasing reposera sur ses héritiers après la succession. Or, si elle est souscrite, dans un cas comme dans l’autre, c’est l’assureur qui s’occupera du reste.

Par ailleurs, puisqu’il ne s’agit pas d’une LOA et donc sans option de levée d’achat, le prêteur et l’organisme d’assurance auront une alternative. Soit ils choisiront de confier le leasing à un tiers, soit ils pourront vendre la voiture. La différence sera donc compensée par l’assureur au besoin. En fin de compte, il s’agit donc d’une garantie qui vous protège et met également à l’abri vos proches.

 

S’agit-il d’une assurance distincte du contrat de location ?

 

À la signature du contrat de location, il existe une garantie obligatoire qui est l’assurance auto. L’assurance décès invalidité tout comme les autres garanties est donc facultative. Les loueurs proposent souvent cette forme de garantie pour éviter toute mauvaise surprise en cours de contrat.

Dans ce cas, les parties prenantes s’accordent pour l’inclure au contrat avec pour incidence une légère prime venant s’ajouter aux mensualités. Le leaseur est donc libre de choisir la compagnie d’assurance qui lui convient. Seulement, il devra clairement indiquer au locataire les coûts pratiqués par celle-ci. Vous devez donc vous en informer pour la transparence de votre loyer et éviter des frais excessifs.

Par ailleurs, le loueur peut convaincre le client sur l’utilité et l’importance de l’assurance décès invalidité tout en laissant l’initiative de sa souscription à ce dernier. Bien que ce cas de figure paraisse tracassant (paiement de mensualité d’une part et d’assurance d’autre part), il peut tout de même s’avérer avantageux pour le locataire. En effet, cette option vous permet en réalité de recourir aux comparatifs pour choisir la compagnie qui vous reviendra un peu moins chère et potentiellement de bénéficier de coûts moins élevés.

 

Nos autres conseils sur les assurances en LLD :

 

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !