Bioéthanol : que vaut cette alternative à l’essence ?

Badge Flexfuel sur un véhicule à bicarburation E85 - SP95

Face au réchauffement climatique et à la hausse des prix à la pompe, les biocarburants séduisent de plus en plus d’automobilistes. En plein essor en France, le bioéthanol représente ainsi une alternative économique et écologique aux énergies fossiles, en l’occurrence aux moteurs essence. Présent dans tous les carburants essence, il est le principal constituant du superéthanol-E85. Ce carburant vert d’origine végétale, moitié moins cher que le diesel ou le sans-plomb, permet également de limiter les rejets polluants. Des kits homologués sont disponibles pour convertir votre voiture à l’éthanol et la transformer en véhicule propre. Sont-ils rentables ? Comment fonctionnent-ils ? Quels sont les véhicules compatibles ? Nous répondons à vos questions !

Le bioéthanol : qu’est-ce que c’est ?

On appelle bioéthanol l’alcool éthylique, ou éthanol, obtenu par fermentation des sucres présents dans la matière végétale. Cet agrocarburant est fabriqué à partir de céréales (blé, maïs), de betterave à sucre ainsi que de résidus sucriers ou amidonniers. La France est le premier producteur de bioéthanol au niveau européen. Après distillation puis déshydratation, le bioéthanol brut est incorporé en diverses proportions dans les carburants essence vendus dans nos stations-service :

  • 5 % dans le sans-plomb SP95 et SP98 (d’où l’appellation « E5 ») ;
  • 10 % dans le SP95-E10 ;
  • Entre 65 et 85 % dans le superéthanol-E85.

Un avantage de poids : le prix

Le superéthanol-E85 constitue actuellement le carburant le plus économique du marché. Avec un prix à la pompe moyen de 0,70 € par litre, il est deux fois moins cher que le gazole et l’essence sans-plomb. Jugé plus écologique que ses concurrents, il bénéficie en effet d’une fiscalité réduite. Le contenu énergétique moindre du carburant E85 implique cependant une légère surconsommation (20 à 30 %). Rouler à l’éthanol permet néanmoins de réaliser de belles économies sur votre budget carburant : environ 50 centimes par litre, soit plusieurs centaines d’euros par an comparé au SP95-E10.

Est-ce vraiment plus écologique ?

Le bioéthanol est considéré comme un carburant vert, car il provient de la biomasse, source d’énergie renouvelable. Il est moins polluant que les carburants issus de ressources fossiles comme le pétrole. Ainsi, le superéthanol-E85 diminue de 70 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’essence, et rejette très peu de particules fines. Ce biocarburant présente un bilan carbone neutre, puisque le dioxyde de carbone dégagé lors de sa combustion compense celui absorbé par les végétaux à son origine. En revanche, les véhicules roulant à l’éthanol consomment une plus grande quantité de carburant.

La bicarburation

Le superéthanol souffre encore d’un réseau de distribution limité en France, même s’il tend à se développer. On compte en moyenne deux pompes à éthanol supplémentaires chaque jour, ce qui représente plus de 1600 stations-service en 2020. Vous pouvez consulter la liste sur l’application «Mes Stations E85» afin d’y trouver la pompe à essence la plus proche. Pour éviter de tomber en panne sèche, la plupart des constructeurs équipent leurs véhicules bioéthanol d’un moteur Flex Fuel permettant la bicarburation E85/essence sans-plomb dans un seul réservoir. Ces systèmes détectent automatiquement la composition du carburant et adaptent l’injection et l’allumage du moteur en conséquence. Ainsi, vous pouvez tout aussi bien rouler avec un plein de sans-plomb 95 E5 que d’E85 (voire un mélange des deux !) en fonction de ce que vous avez sous la main.

Convertir son véhicule au bioéthanol

Si vous possédez une voiture essence répondant à la norme Euro3 (à partir de 2000) et de moins de 14 chevaux fiscaux, vous pouvez installer un système de conversion pour rouler au superéthanol. Le boîtier E85 permet d’injecter une quantité de carburant adaptée au type de carburant utilisée. Ce dispositif doit obligatoirement bénéficier d’une homologation UTAC et être posé par un installateur agréé. Selon le nombre de cylindres du moteur, le kit éthanol coûte entre 800 et 1300 €, auxquels s’ajoutent des frais de modification de carte grise. Cet investissement est généralement rentabilisé en deux ans grâce aux économies réalisées à la pompe.

Attention : on peut trouver sur le marché des kits non-homologués ou des reprogrammations de moteurs afin de les rendre compatibles avec l’E85. Il s’agit très clairement d’une mauvaise idée car cela est complètement illégal et dans ce cas, votre véhicule ne pourra plus passer le contrôle technique et votre assurance pourrait décider de ne pas vous couvrir en cas d’accident.

L’essentiel à retenir

Carburant peu coûteux et plus respectueux de l’environnement, le bioéthanol est un carburant encore méconnu, mais qui est amené à se développer dans les années à venir. Ses nombreux atouts ne doivent cependant pas faire oublier quelques bémols, comme la rareté des stations-service adaptées et le prix élevé des boîtiers de conversion. Il convient donc de vous interroger sur vos habitudes de consommation avant d’envisager l’opportunité d’un tel changement.

Crédit photos : Mario Roberto Duran Ortiz

 Ces articles vont aussi vous aider 
Commentez cet article

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !