Comment bien choisir sa voiture à moteur essence ?

Carburant essence Sans Plomb 95

Vous avez pour projet de changer de véhicule et votre choix de carburant se porte plutôt vers un moteur à essence. En effet, vous avez entendu dire qu’un tel véhicule serait moins cher à l’achat, mais aussi moins polluant, tout en profitant d’une bonne fiabilité. Mais qu’en est-il vraiment ? Le moteur à essence est-il adapté à votre façon de vous déplacer ? Au type de véhicule que vous souhaitez acheter ? Revue de détail des éléments les plus pertinents à prendre en compte pour le choix de votre voiture à essence.

Le sans plomb est-il le carburant le plus approprié à vos déplacements ?

Le choix du carburant utilisé dans votre véhicule dépend en majeure partie de la nature de vos déplacements. Combien de kilomètres effectuez-vous par semaine ? Comment utilisez-vous votre voiture ? En centre-ville ? Sur de longs trajets ?

Vous roulez peu ou vous êtes à la recherche d’une seconde voiture économique

Vos déplacements se limitent aux allers-retours domicile-travail ou à vous rendre au supermarché pour faire des courses. Vous ne roulez pas beaucoup et comptez aux alentours de 10 000 km par an au compteur.

Vous êtes à la recherche d’une deuxième voiture pour des déplacements courts ou secondaires.

Dans l’un ou l’autre de ces cas, choisir un moteur à essence alimenté au sans plomb est judicieux. Performant, ce mélange d’hydrocarbures et de combustibles facilite les démarrages répétitifs, évite l’encrassement de la mécanique et est moins sensible aux périodes d’arrêt prolongé. De plus, les opérations de maintenance sont souvent plus simples à réaliser sur un moteur essence que sur un diesel équivalent, ce qui se répercutera sur le prix de l’opération facturée par votre garage. En optant pour une mécanique essence, vous êtes donc plus susceptible d’économiser sur les coûts d’entretien de votre véhicule.

Vous roulez beaucoup, vos déplacements personnels ou professionnels sont nombreux

Vos trajets sont souvent longs et il vous arrive régulièrement de vous absenter pour un déplacement professionnel. Vous vivez en province et privilégiez les activités en famille. Vous avez plusieurs enfants. Vous ne souhaitez pas dépenser trop d’argent pour l’achat de votre véhicule et en conserver pour partir en vacances, mais vous espérez néanmoins trouver une voiture neuve, garantie et sûre.

Vous avez besoin d’un véhicule économe. Même s’ils sont nettement plus cher à l’achat, vous pourriez avoir tout intérêt à regarder du côté des mécaniques diesel ou des moteurs hybrides (un moteur thermique principal et un moteur secondaire électrique), qui sur le long terme vous aideront à réaliser des économies, grâce à un passage à la pompe moins fréquent. Il convient toutefois de prendre en compte le coût au litre du carburant Diesel, lequel se rapproche désormais de celui du sans plomb 95 ou 98. Si vos déplacements se font en grande majorité sur autoroute, alors il restera très intéressant, pour les autres types de trajets, il est plutôt recommandé d’opter pour un véhicule hybride.

Un moteur essence est-il adapté au type de véhicule choisi ?

Au-delà de votre façon de vous déplacer, le choix d’un moteur à essence est-il pertinent par rapport à voiture dont vous rêvez ? Le rapport poids/puissance notamment, est-il mesuré ? Votre véhicule ne risque-t-il pas de surconsommer ?

Petite voiture ou voiture sportive : le bon choix

Si les arrêts à la station-service se font plus souvent en raison d’un réservoir souvent plus petit et d’une mécanique en moyenne plus gourmande, le moteur à essence est particulièrement adapté aux petites voitures en partie car, comme expliqué précédemment, moins sujet à l’encrassement du moteur. Les blocs essence sont également un excellent choix sur les modèles sportifs, se montrant réactifs, avec de bonnes reprises à chercher souvent haut dans les tours, procurant une sonorité plus sportive et des sensations plus convaincantes au volant.

SUV ou Monospace : risque de surconsommation et malus CO2

À l’inverse, les SUV et autres véhicules lourds de type Monospace s’accommodent moins bien du moteur à essence. En raison de leur poids et de leur capacité à transporter plus de passagers, vous risquez de consommer plus de sans plomb. Or, qui dit plus de carburant consommé dit plus de CO2 rejeté.

À noter également, le malus CO2 bien plus élevé depuis le 1er janvier 2020, pénalisant ainsi davantage les véhicules familiaux à essence . En effet, le seuil de déclenchement s’applique désormais à partir de 110 g/km d’émission, tandis que la pénalité maximale à l’achat (12 500 €) est atteinte dès 173 g/km.

Attention à la consommation

À dates de mise en circulation égales, les voitures Diesel consomment moins que les voitures roulant au carburant sans plomb. La différence est en moyenne comprise entre 15 et 20 %. Pourtant, votre consommation de carburant reste essentiellement liée à la puissance motrice de votre véhicule ainsi qu’à votre style de conduite.

Si les véhicules thermiques à essence sont naturellement plus gourmands, leur demande en carburant peut être modulée par un style de conduite raisonné. Évitez les accélérations brutales et/ou prolongées, rétrogradez au lieu de freiner, mais pensez aussi à limiter l’usage de la climatisation. Pour cela, les moteurs atmosphériques, plus simples, stables et réguliers, se révèlent plus adaptés.

À noter qu’à bas régime, un petit moteur turbo peut diminuer sa consommation de carburant. Il reste cependant plus gourmand qu’un gros moteur atmosphérique si l’on cherche à en exploiter les capacités.

Sans plomb 98 ou sans plomb 95

Depuis l’an 2000 tous les moteurs thermiques à essence fonctionnent au carburant sans plomb, dont une large majorité au SP95, la norme européenne. Pourtant, certaines motorisations requièrent l’utilisation du SP98.

L’essence sans plomb 95 contient 95 % d’octane et 5 % d’heptane. De son côté, l’essence sans plomb 98 contient 98 % d’octane et 2 % d’heptane.

La différence entre les deux carburants tient à leur réactivité. Dans les faits, en raison d’un indice octane plus élevé, l’essence SP98 s’enflamme à une pression et une température plus hautes que l’essence SP95. Il présente donc une meilleure résistance à l’auto-allumage Cela permet entre autres de préserver les performances et la longévité du moteur.

Aussi, les pétroliers ajoutent souvent à ces carburants premium des détergents, émulsifiants et autres agents anticorrosion, grâce auxquels le SP98 promet de réduire l’encrassement du moteur. C’est notamment ce qui engendre une différence de coût à la pompe.

Le cas du carburant SP95-E10

De son côté, le Sans Plomb 95 – E10 présente les mêmes caractéristiques que le SP95, mais avec une proportion de 10 % éthanol. Il s’agit donc d’un carburant hybride composé à 10 % de biocarburant et à 90 % d’essence dans plomb. Plus propre, son utilisation permet de réduire de 4,3 % les émissions de gaz à effet de serre. La majorité des voitures à essence fabriquées depuis l’an 2000 peuvent l’utiliser sans crainte, car la quantité d’éthanol qu’il contient reste faible. Ce n’est en revanche pas le cas du bioéthanol E85 qui est destiné à des voitures spécialement conçues (ou adaptées) pour son utilisation.

La fiabilité

Longtemps, les moteurs Diesel ont été considérés comme plus fiables et plus robustes face à l’usure et aux kilomètres. C’est globalement toujours le cas. De leur côté, les moteurs à essence réalisent toujours plus de progrès en termes de sûreté et de longévité.

Il n’en reste pas moins que l’utilisation de technologies avancées (dispositifs antipollution, régulateur de vitesse, injection directe…), focalisées sur l’accroissement de la propreté et des performances des mécaniques, impacte cette fiabilité tout en faisant grimper et parfois même exploser, le coût d’entretien.

Ainsi, si vous êtes à la recherche d’une voiture économique et fiable sur laquelle vous pourrez compter durant plusieurs années, retenez qu’un moteur 4 cylindres atmosphérique classique, reste un meilleur choix que le turbo. Un moteur suralimenté est en effet plus sollicité dans la mesure où l’on attend de lui plus de puissance immédiate. À l’inverse, le moteur alimenté d’air à pression atmosphérique est plus confortable, plus souple et plus régulier.

À usure égale, l’entretien d’une mécanique atmosphérique est donc moins chronophage et moins onéreux, notamment si vous favez un usage quotidien de votre véhicule.

L’essentiel à retenir

En résumé, voici  les points essentiels à étudier pour bien choisir votre prochaine voiture à essence :

  • la nature de vos déplacements (courts ou longs, fréquents ou occasionnels),
  • les caractéristiques du type de véhicule souhaité en fonction de vos besoins (petit modèle, sportive, familiale, SUV…),
  • la consommation de votre future voiture exprimée en litre/km,
  • le carburant préconisé (SP95, SP98 ou SP98-E10) et ses avantages/inconvénients pour la mécanique et votre budget
  • la fiabilité des moteurs à essence modernes (atmosphériques ou turbo)

Mais nouvelle voiture rime aussi avec nouveau concessionnaire ou nouveau mandataire automobile, et nouvelle assurance. Autant d’éléments eux aussi plus ou moins coûteux, à prendre en compte avant de sélectionner votre véhicule. Pour être sûr de faire la meilleure affaire, n’hésitez pas à utiliser notre comparateur de prix des mandataires auto !

 Ces articles vont aussi vous aider 
Commentez cet article

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !