Sur Caroom c'est,

Prix bas garanti !

Soyez rassurés,

Achats sécurisés !

100% des mandataires

sont approuvés !

Nouveau Amarok

Prix Amarok neuf

à partir de 49 999€
Jusqu'à 11%

Voici tous les prix Amarok et les 1 offres disponibles :

  • Tarif de 49 999 € à 49 999 €
  • Jusqu'à -11% de remise

1 offre - Tarifs des Volkswagen Amarok neuf et 0km

Volkswagen Amarok <fantome>
Volkswagen Amarok Amarok dc 3.0 tdi 224 4motion 4x4 permanent bva8
1 colori
49 999 €
-11%
224cv
Dies.
Auto.
4 portes
Dispo rapide Autobonplan Autobonplan

Statistiques du modèle

Données actualisées toutes les 24h

Remise moyenne

11% Actualisé /24H
Jusqu'à

11%

Prix moyen

49 999€

Offre en arrivage

1

Carburants

Tous les carburants disponibles

Volkswagen Amarok diesel

1 modèle diesel

Finitions Amarok

Toutes les finitions disponibles

Amarok

dès 49 999€
-11%

Les avis sur la Amarok

...

Aucun avis posté pour le moment Laisser un avis

Aucun avis pour le moment.

Volkswagen Amarok : un pick-up pour particulier !

Aujourd’hui, zoom sur l’Amarok, le puissant pick-up de Volkswagen. Lancé en 2010, il a été revisité en 2012 avec à la clé quelques changements essentiellement d’ordre mécanique. Coup de projecteur sur un véhicule polyvalent et aux qualités tout-terrain affirmées.

Présentation rapide

L’Amarok, c’est un pick up au look moderne et robuste. Il en impose par ses dimensions et son allure générale.
À l’intérieur, il se dévoile propre, correct au niveau des finitions et surtout très habitable.
Sous le capot, il accueille un 2.0 TDI disponible en version biturbo de 122 ch, 163 ch et 180 ch.

Un pick-up moderne

Un pick-up Volkswagen, ça donne quoi ? Eh bien un méchant look de haut de gamme. Pour un utilitaire, l’Amarok fait plus chic malgré une allure générale robuste. On y retrouve les recettes du succès de chez VW, notamment des lignes tendues empreintes de dynamisme et une large calandre flanquée du logo VW qui confère de la personnalité au mastodonte. L’Amarok impressionne par son gabarit (5,25 m de long et 1,94 m de large) et séduit par ses faux airs de grands 4X4 haut de gamme. Un mélange qui plaît.

Stylé à l’extérieur, l’Amarok marque également les esprits par son habitacle soigné. Ah oui, c’est une VW, quoi de plus normal. Tout y est minutieusement rangé. Les assemblages y sont de qualité, les finitions impeccables, le tout donnant un rendu visuel irréprochable. Pragmatisme allemand oblige !

Toutefois, cette rigueur sans fioritures a pour conséquence un ensemble austère peut-être adapté à l’environnement des chantiers. On regrettera également l’omniprésence de plastiques durs comme pour rappeler qu’on est bien dans un véhicule utilitaire où la solidité prime sur le confort.

Cela étant, l’habitacle de l’Amarok n’est pas avare en matière d’espace. Contrairement à la plupart des modèles du segment dont l’habitabilité est limitée, celle de l’Amarok est très bonne, même aux places arrière. Seul hic, le dossier arrière trop droit pour permettre au passager d’être à son aise. Néanmoins, on apprécie le moelleux des sièges.

La banquette arrière peut se rabattre et dégager un espace pour le transport de bagages. Il est possible d’avoir en option ou en accessoires, un couvre-tonneau avec ficelles pour sécuriser les objets fragiles lors d’un transport.

Venons-en au plus important pour un pick-up, la benne. Celle de l’Amarok propose une surface de chargement de 2,52 m2, une longueur de chargement de 1,50 m et une charge utile pouvant atteindre 1,15 tonne. Des caractéristiques qui entrent dans les standards du segment.

C’est l’une des surprises de ce modèle. La dotation est digne d’une berline. VW a doté son pick-up du must en matière de confort dirions-nous. On retrouve dans la gamme d’équipements les lèvres-vitres électriques, les rétroviseurs électriques, un ordinateur de bord, le régulateur de vitesse, le verrouillage centralisé, les antibrouillards, la climatisation, le parkpilot, un système de navigation, un radar de recul, un système radio avec lecteur CD MP3, etc.

Le 2.0 TDI

L’Amarok n’utilise qu’un bloc diesel disponible en plusieurs déclinaisons : 122 ch, 163 ch et 180 ch.

La version 180 ch est la dernière a avoir été introduite à l’occasion du restylage du modèle. Elle apporte 20 Nm de couple supplémentaires (420 Nm) et arrive avec une boîte automatique ZF à huit rapports. Une transmission déjà éprouvée sur la Touareg et les Audi A6, A8 et Q7. Efficace, elle réduit la consommation du bloc à 7,6 l/100 km et ses émissions de CO2 à 199 g/km. Précisons que tout Pick-up est exempté de malus écologique.

Pour rappel, l’Amarok est disponible avec trois types de transmissions différentes : une transmission intégrale permanente enclenchable avec réducteur, une intégrale permanente et une propulsion (4x2) aux fortes capacités de franchissement et qui réduit le poids du véhicule, sa consommation et ses niveaux d’émissions de CO2.

Des concurrents expérimentés

L’Amarok, « le loup de nuit », vient en prédateur sur un segment occupé par des constructeurs qui ont déjà fait leurs armes dans la catégorie. Ses proies : le Toyota Hilux, le L200 de Mitsubishi et le Navara de Nissan. Une concurrence expérimentée que l’Amarok aura du mal à effrayer. Mais, il a pour lui l’élégance, la robustesse, le chic, l’habitabilité et la puissance qu’il faut pour séduire les particuliers. Ces derniers semblent être la cible de VW avec ce modèle.

Un modèle en demi-teinte

Pour une première en tant que constructeur de pick-up, VW a choisi de plaire aux particuliers. Finitions soignées, dotation riche, habitabilité, tout y est. Sur route par contre, le modèle présente des limites en matière de capacités tout-terrain. De quoi décevoir les amateurs. En 2012, le modèle s’est écoulé à 84 100 unités, affichant ainsi une progression de 26,7 % après des débuts en demi-teinte. Il est vendu à 49 999 € sur Caroom en 2.0 TDI 180 (Highline), chez l'un de nos mandataires Volkswagen, ce qui fait pas moins de 11% de remise.