100 000 bornes de recharge, un objectif difficile à atteindre

renault zoé

L’Etat s’est engagé à installer 100 000 bornes de recharges d’ici 2021. Mais pour y parvenir, il va falloir fortement accéléré. Faisons le point sur la situation actuelle. 

Le mois dernier, les ventes de voitures électriques et hybrides rechargeables ont augmenté pour atteindre près de 10 % de part de marché. Si elles restent encore nettement derrière les voitures thermiques, l’engouement qu’elles suscitent ne cesse d’augmenter. Un engouement qui s’explique en grande partie par les aides généreuses de l’Etat, et un malus toujours plus important s’appliquant à l’achat de voitures essences neuves ou encore par les restrictions de circulation subit par les modèles diesel.

Mais pour permettre à toutes ces autos branchées d’être de véritables propositions pertinentes et polyvalente, il faut justement qu’elles puissent…se brancher ! Hors aujourd’hui, le nombre de bornes de recharge accessibles au plus grand nombre connait une augmentation mais absolument pas dans les même proportions.

En effet, les possesseur de voitures nécessitant un branchement peuvent profiter de 29 928 bornes publics actuellement en service, soit une augmentation de seulement 0,2 % par rapport à juin 2020. Si le déploiement de nouvelles bornes a bien sur été touché par le crise sanitaire en cours, cette dernière n’est pas la seule responsable. En effet, la perte des deux réseaux majeurs que sont Bluely à Lyon et Blueclub à Bordeaux représente la suppression de 868 points de recharge (respectivement 514 à Lyon et 354 à Bordeaux).

Une borne pour 10 voitures électriques

Aujourd’hui, selon Avère-France (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique) le parc de voitures électriques comprend 295 000 véhicules, soit environ 10 voitures pour un point de recharge voir une pour 13 si l’on ajoute les 97 000 hybrides rechargeables. L’Avère nous apprend aussi que 46 % des bornes sont implantées sur la voirie ou des sites publics, 37 % sur des parking et 21 % au sein d’entreprises ou de commerces. Question puissance, l’immense majorité des bornes disponibles (66 %) fournissent entre 14 et 22 kW et un quart dispose de seulement 11 kW.  Enfin, moins de 10 % peut fournir une recharge dite rapide avec plus de 24 kW. Un pourcentage qui descend encore sous les 3 % concernant les puissance de 50 kW et plus.

Pour rappel, le gouvernement a promis, à la sortie du premier confinement, que 100 000 bornes de recharge seraient installées sur l’ensemble du territoire d’ici fin 2021, au lieu de 2022 comme initialement prévue. Cette affirmation à récemment été confirmé afin de soutenir la relance et la production de modèles  »écolo » et pour permettre aux automobilistes ayant abandonnés le moteur à combustion de trouver aisément de quoi faire le plein. Pour cela le plan ADVENIR prévoit une enveloppe de 100 millions d’euros permettant le déploiement de bornes de 3,7 kW à plus de 40 kW.

 

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article