Un malus automobile lié au poids du véhicule bientôt adopté par le gouvernement

Bientôt un malus auto lié au poids des véhicules

Réclamé par la Convention citoyenne pour le climat, ce malus auto concerna les véhicules de plus de 1 800 kg, mais les automobilistes ne seront pas tous impactés par cette future mesure.

Mesure écartée fin septembre par le gouvernement, le malus auto lié au poids du véhicule sera finalement instauré. Selon une information du journal Les Échos, confirmée plus tard par la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili, le projet de loi de finances 2021 adoptera cette nouvelle taxation.

Contrairement à ce qui était initialement prévu, le malus ne visera que les véhicules de plus de 1 800 kg et non pas ceux de plus de 1 400 kg. Mais tout le monde ne sera pas forcément concerné par cette taxe. En effet, le gouvernement prévoit des exemptions pour les véhicules électriques, hybrides et pour les familles nombreuses.

Une mesure voulue par les ONG et la Convention citoyenne pour le climat

Figurant parmi les propositions de la Convention citoyenne pour le climat, cette mesure avait provoqué de vives réactions de la part des automobilistes, des constructeurs automobiles et même une réticence de Bercy. Elle exigeait notamment la mise en place d’une taxe de 10 euros par kilos au-delà de 1 400 kg.

Le gouvernement semblait avoir laissé de côté cette proposition, mais a finalement décidé d’instaurer un nouveau malus auto tout en augmentant le seuil pour que seuls les véhicules de plus de 1 800 kg soient concernés.

Cette taxe est depuis longtemps demandée par les ONG environnementales, mais pas sûre qu’elle plaise à tout le monde et surtout dans le contexte économique actuel.

 

 

Commentez cet article