Comment faire l’estimation du prix d’une voiture d’occasion ?

Comment bien estimer le prix d'une voiture d'occasion ?

Vous souhaitez acquérir un véhicule d’occasion, mais comme une voiture de seconde main ne bénéficie pas d’un tarif standard à l’image de celui des modèles neufs, vous vous demandez comment peut se faire l’estimation de son prix. Quels critères devez-vous considérer pour esquisser sa cote et apprécier au mieux sa valeur ? Après avoir lu cet article, vous aurez toutes les cartes en mains pour évaluer au mieux la valeur de l’auto convoitée, ce qui facilitera aussi vos démarches pour faire baisser son prix.

Comparez les autres offres sur Internet

Pour estimer la valuer d’un véhicule, commencez par prendre connaissance des différentes offres disponibles sur Internet. En effet, vous trouverez sur les sites de vente d’occasion une multitude d’offres de véhicules de marques variées. Particuliers et professionnels proposent une large gamme de modèles avec des caractéristiques diverses : l’âge de la voiture, son état, son kilométrage, etc. Il y a de fortes chances pour que vous puissiez trouver une (ou plusieurs) offre(s) comparable(s) à celle qui vous intéresse.

Vous vous apercevrez alors que compte tenu de ces spécificités, un même modèle peut faire l’objet de différents prix demandés. Il vous revient donc de recenser ces différentes annonces pour vous faire une idée de combien le véhicule convoité devrait vous coûter. Toutefois, n’oubliez pas de distinguer les prix demandés des prix de vente : une auto d’occasion part rarement au prix demandé !

Renseignez-vous sur sa cote

Outre la comparaison des offres, vous pouvez aussi recourir à des services qui référencent les cotes des modèles de véhicules d’occasion. Ceux-ci sont couramment utilisés par les professionnels afin d’établir les offres de reprise.

Il s’agit le plus souvent de sites web qui prennent en compte la marque du véhicule, le modèle convoité, la date de sa première immatriculation, aussi bien que des indications sur son état général pour évaluer sa décote. Attention : l’utilisation de ces outils est souvent payante. Parmi ceux-ci se compte l’Argus automobile, la référence dans l’Hexagone pour les professionnels, ou La Centrale, axée sur la moyenne du prix de vente sur la plateforme pour un véhicule donné.

Toutefois, retenez que la valeur nette d’une auto dépend de plusieurs facteurs dont la plupart ne peuvent pas être quantifiés. En conséquence, les prix obtenus ne constituent qu’une estimation.

Prix garage vs Prix particulier

De manière générale, l’acheteur s’apercevra rapidement que les garagistes et concessionnaires pratiquent des tarifs plus élevés sur les véhicules d’occasion qu’ils vendent par rapport à un particulier.

Cependant, un tel surcoût ne signifie pas pour autant qu’il s’agit d’une mauvaise affaire, car ils vous offrent des garanties et des services qu’un particulier n’offre pas. Par ricochet, dans l’hypothèse où vous devriez choisir entre deux véhicules parfaitement identiques et proposés au même prix, préférez celui du professionnel pour profiter de ces avantages.

Prenez en compte le moment de l’achat

Il arrive qu’une succession d’événements malencontreux vous impose une contrainte de temps pour réaliser votre achat. Si, par chance, votre projet d’achat ne s’inscrit pas dans un tel cadre, sachez que vous pouvez mieux le planifier en tenant compte du type d’auto que vous désirez. En effet, la valeur d’une voiture varie tout au long de l’année : au printemps, par exemple, la demande pour les SUV 4×4 est moins élevée et ceux-ci sont affichés relativement moins chers qu’en hiver, tandis que l’on observera l’inverse sur un cabriolet.

Considérez (ou non) les accessoires

Il se peut que l’utilisation que vous envisagez de faire du véhicule requière l’ajout d’équipements spéciaux (attelage, barres de toit, etc). Si vous avez la chance de trouver une auto déjà pourvue de ces accessoires, vous pouvez vous permettre de l’acquérir à un prix légèrement plus élevé, car le surcoût sera généralement inférieur au prix d’achat de ces équipements séparés.

À l’inverse, il peut arriver que vous choisissiez un véhicule équipé d’accessoires qui ne vous intéressent pas, mais que le propriétaire peut voir comme justifiant un tarif plus élevé. Essayez de lui faire comprendre de façon subtile que ce n’est pas le cas. Vous pouvez même lui proposer de les garder s’ils sont facilement démontables, en échange d’un geste sur le prix. Sinon, vous pouvez aussi vous charger de les revendre vous-même plus tard s’ils sont en bon état et qu’il s’agit d’équipements demandés en occasion, comme c’est souvent le cas pour les jantes de marque, les sièges baquets, les coffres de toit, etc.

 Ces articles vont aussi vous aider 
Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !