Comment bien négocier une voiture d’occasion avec un professionnel ?

Comment négocier une voiture d'occasion avec un professionnel ?

Après de longues recherches pour trouver un véhicule de seconde main, vous dénichez la voiture convoitée auprès d’un professionnel, mais le tarif proposé par le vendeur dépasse votre budget. Vous devez alors le débattre pour le faire baisser. Si vous vous demandez quelles sont les astuces à appliquer pour négocier la voiture d’occasion, cette page du guide vous convient tout à fait. Retrouvez-y des conseils pour faire baisser le prix de la voiture que vous comptez acquérir.

Examinez soigneusement le véhicule

Pour baisser le prix d’une voiture d’occasion, la stratégie maîtresse à utiliser consiste à dénicher ses différents points faibles pour la déprécier. Pour y parvenir, commencez par inspecter l’extérieur du véhicule. Vous constaterez avec facilité les éventuelles éraflures et les bosses.

Mais comme les automobiles en concession font souvent l’objet de préparation avant votre visite, il faudra redoubler d’attention. En effet, certains professionnels parviennent ainsi à masquer certains défauts esthétiques de la voiture en vente.

Ainsi, il faudra procéder avec minutie en partant de l’extérieur vers l’habitacle. Tâchez d’examiner les zones les plus exposées aux coups et à la corrosion telles que les bas de caisse. N’omettez pas de scruter les capots, les vitres et les portières avant d’accéder à l’intérieur du véhicule. Voici venu donc le moment d’apprécier l’état des sièges ainsi que le fonctionnement des différents équipements du véhicule tels que la climatisation, le chauffage, l’autoradio, etc.

Chaque défaut relevé sur l’ensemble de ces points pourra vous servir d’argument pour abaisser le prix de l’auto et déboucher sur une somme adaptée à votre budget. Pourtant, il peut arriver que le vendeur ne cède pas. Pourquoi alors ne pas songer à la possibilité de demander des services extra ?

Essayez d’inclure des services supplémentaires

Comme il s’agit d’un véhicule d’occasion, pour assurer une vente rapide du produit en stock, les garagistes sont parfois disposés à prendre certains services à leur charge : carte grise, malus… Il s’agit d’une démarche banale, mais à même de vous permettre de gagner quelques centaines d’euros. Si vous parvenez à obtenir du professionnel la prise en charge de plusieurs démarches, cela contribuera à réaliser quelques économies sur le prix d’achat..

Demandez un rajout d’équipements

À défaut de services supplémentaires, vous pouvez tenter de demander un rajout d’équipements. Vous le savez : certaines pièces automobiles peuvent revenir chères. Pourtant dans certains cas, ces dernières ne représentent pas grand chose pour le garagiste par rapport à la marge dont il peut bénéficier sur le véhicule.

Du coup, n’hésitez pas à négocier la pose de certains équipements comme des tapis de sols, un autoradio, une boule d’attelage… En bref, il s’agit de quelques éléments utiles en option pour justifier le prix d’achat de l’auto. Manœuvrez avec un peu de subtilité, et le vendeur, à défaut de revoir le coût de la voiture d’occasion, pourrait inclure quelques accessoires de ce genre dans votre transaction.

Dans le cas d’un véhicule difficile à revendre

Le modèle d’occasion possède-t-il un look affirmé : kit sport, bandes sur la carrosserie, peinture vive, etc. ? Attention, souvent, les vendeurs tentent souvent de le faire passer pour un atout. Gardez à l’esprit que des véhicules aussi personnalisés s’avèrent difficiles à vendre, et les commerciaux sont très bien placés pour le savoir. C’est d’autant plus vrai s’il ne s’agit pas d’un look d’usine, mais résultant d’une personnalisation par l’ancien propriétaire. En ce cas précis, faites-lui comprendre que l’auto nécessitera quelques modifications avant de satisfaire à vos attentes, et, de facto, vous proposez une offre un peu plus basse pour pouvoir couvrir ces travaux par suite.

S’il hésite, continuez en esquissant un parallèle avec les prix de vente des véhicules similaires que vous avez rencontrés lors de vos investigations. En cas d’issue favorable, le professionnel pourra dans une certaine mesure se montrer compréhensif, surtout s’il a cette voiture dans son stock depuis longtemps.

Venez au bon moment

À moins d’être soumis à un délai serré, pensez à planifier l’achat de votre voiture d’occasion en fin d’année. Pendant cette période, motivés par les primes d’objectifs, certains commerciaux cèdent plus facilement. Les concessions les poussent à agir ainsi dans le but d’écouler les anciens modèles et laisser place aux modèles de l’année à venir. Il est également dans leur intérêt d’écouler leur stock autant que possible pour payer moins de charges.

Ne vous montrez pas trop pressé

Si toutes ces stratégies s’avèrent utiles pour faire baisser le coût du véhicule d’occasion, sachez que vous ne devez pas laisser voir votre impatience à devenir propriétaire de l’auto, quels que soient vos besoins. Pour négocier le prix de la voiture d’occasion, dans ce cas, donnez-lui l’impression que vous pourriez tout aussi bien acheter un autre véhicule ailleurs, même si vous désirez ardemment le sien.

Ainsi, le vendeur saura réaliser un geste commercial pour gagner vos faveurs. Toutefois, évitez de trop en faire, car il pourrait penser qu’il perd de son temps et décider de vous laisser tenter votre chance ailleurs. Comme toujours en négociation, le secret réside dans le compromis !

 Ces articles vont aussi vous aider 
Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !