Quels éléments mécaniques vérifier sur une voiture d’occasion ?

Quels éléments mécaniques vérifier avant d'acheter une voiture d'occasion ?

Parallèlement à l’examen de l’habitacle et de la carrosserie, l’inspection mécanique constitue une étape cruciale des vérifications en vue d’acheter une voiture de seconde main. Si vous ne savez pas quels éléments vous devez examiner lors de cette phase, cette page vous indique les points incontournables à garder en tête avant et pendant l’essai routier.

Sous le véhicule

Si jeter quelques coups d’œil autour de la carrosserie peuvent suffire à déceler les différents défauts esthétiques d’une auto d’occasion, il vous faudra pour la partie mécanique inspecter le dessous du véhicule. Suivant le type de voiture et l’endroit où elle se situe, cela ne sera pas forcément une tâche aisée. Pour vous aider à mieux voir, pensez à prendre une lampe de poche avec vous, et éventuellement une petite couverture pour ne pas vous salir lorsque vous vous penchez .

Il n’est pas nécessaire de vous glisser sous la voiture, mais vous devez essayer de trouver un point d’où vous pouvez avoir une vue d’ensemble correcte du dessous de l’auto. Il s’agit d’une tâche pour le moins importante, mais souvent négligée : l’inspection des bas de caisse, des passages de roues, des longerons et du châssis, de l’arbre de transmission dans le cas d’une propulsion ou d’un 4×4, ainsi que du pot d’échappement. Ce faisant, recherchez toute trace de corrosion, de fuite ou de coups. En effet, tous ces éléments sont soumis aux intempéries des routes empruntées par le propriétaire de la voiture : la boue, l’eau stagnante, et le sel peuvent faire rouiller une voiture dont les soubassements n’ont pas été régulièrement lavés. Étant situés à quelques centimètres du sol, ces éléments sont aussi particulièrement exposés aux chocs, en particulier sur les véhicules utilisés en tout-terrain. Ces accrocs peuvent affaiblir les pièces qui finiront par céder et devront être remplacés impérativement. Comme ils sont situés tout en bas, les fuites d’huile, de carburant ou d’autres fluides en amont seront souvent faciles à détecter car elles y laisseront des traces de coulures.

Pneumatiques et suspension

Selon la législation, le profil du pneu doit être d’au moins 1,6 mm. De même, pour des raisons de sécurité, vous ne devez sous aucun prétexte accepter des pneus de plus de 5 ans ou présentant une profondeur de sculpture résiduelle inférieure à 3 mm en été et 4 mm en hiver. Ainsi, ils ne doivent pas être dégonflés ou trop usés.

Le cas échéant, pensez à négocier de nouveaux pneumatiques ou un rabais de la part du vendeur, qu’il s’agisse d’un particulier ou d’un professionnel. Attention : l’âge d’un pneu se détermine à l’aide du numéro-dot. Par exemple, 4514 signifie que le constructeur l’a fabriqué dans la semaine 45 de l’année 2014.

Par ailleurs, une usure unilatérale ou irrégulière signale la défectuosité des amortisseurs ou un mauvais réglage de la géométrie de direction du véhicule. Enfin, n’omettez pas de vérifier si les suspensions du véhicule ne sont pas trop souples, grinçantes, ou si elles présentent des fuites ou des éléments en caoutchouc déchirés.

Niveau et état des fluides

Si l’aspect extérieur et les pneumatiques renseignent au premier coup d’œil sur l’entretien du véhicule, il faudra pourtant soulever le capot pour passer le moteur à la loupe pour mieux apprécier les soins apportés par le propriétaire. À moins de vous y connaître, vous allez devoir vous limiter aux examens du niveau et de l’état des fluides. Ainsi, commencez par vérifier l’aspect de l’huile : la présence de « mayonnaises » de couleur verte ou jaunâtre, d’une huile épaisse et très foncée, ou encore d’un niveau très bas suggère un mauvais entretien du moteur.

Passez aux liquides de frein et de refroidissement. Une quantité insuffisante de ce dernier indique une éventuelle fuite sur le circuit, voire une sérieuse usure du joint de culasse dont la réparation s’avère coûteuse. Ce dernier cas sera souvent confirmé par une couleur anormale du liquide. Des traces de rouille sur les pièces résultent parfois de la fuite de liquides corrosifs (souvent en provenance de la batterie ou du liquide de freins). Les tâches grasses, en revanche, renseignent sur des jets d’huile moteur ou de gasoil.

Démarrez le véhicule et faites-le rouler

Après avoir achevé l’inspection de ces points mécaniques, passez dans l’habitacle pour approfondir la vérification de la voiture. Assis dans le siège conducteur, observez attentivement le tableau de bord pour vérifier si les différents témoins de contrôle s’allument adéquatement au démarrage et s’éteignent une fois le moteur en route. Un voyant d’alarme rouge allumé de manière continue signifie que le véhicule ne peut être conduit dans son état actuel, et peut donc indiquer un défaut grave. Les voyants d’alerte jaunes quand à eux signifient qu’une panne mécanique ou électrique a été détectée. Il faudra alors rechercher la cause précise de la panne et la faire réparer.

Une fois le véhicule démarré, en l’absence de témoin d’alerte allumé, commencez à rouler et guettez tout claquement anormal du moteur, sifflement de turbo, de même que les grincements et autres bruits métalliques. Tâchez de vérifier que le régime moteur à l’arrêt est constant sans être trop élevé. Assurez-vous aussi que les freins répondent sans à-coups et que la pédale soit ferme et régulière lorsque vous la pressez, de même que l’embrayage dans le cas d’une boîte manuelle.

Les vitesses doivent passer sans difficulté et sans craquement. Le cas contraire suggère un problème. En roulant, relâchez légèrement le volant pour voir si le véhicule ne tire pas anormalement sur la gauche ou la droite, ou si sa direction ne vibre pas. Soyez enfin attentif aux odeurs de « chaud », d’huile, d’essence ou d’échappement, qui peuvent constituer de très mauvais signes.

En cas de doute : n’hésitez pas à faire intervenir un pro !

Si vous vous savez incapable d’apprécier l’état mécanique d’un véhicule d’occasion, pensez à recourir à un professionnel. Quoique ce choix nécessite des frais supplémentaires, il vous permettra d’éviter les mauvaises surprises et les vices cachés.

 Ces articles vont aussi vous aider 
Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !