Ferrari Portofino M (2021) : Remise à jour pour le coupé cabriolet du cheval cabré

Ferrari Portofino M

Pour 2021, le coupé-cabriolet de la gamme Ferrari a droit à un restylage. La Portofino apparue en 2017 devient Portofino M avec des changements davantage techniques qu’esthétiques.

Agée de seulement 3 ans, la Ferrari Portofino bénéficie déjà d’une petite remise à jour et ajoute pour l’occasion un M à son nom. En effet, toute marque prestigieuse qui soit, Ferrari se doit de susciter le désir chez ses (riches) clients et de toujours proposer le top de son savoir-faire.

 

Un style préservé

La Portofino fait évoluer son patronyme et devient Portofino M pour Modificata. Au premier coup d’œil, les différences ne sont pas flagrantes. En effet, le physique ne change quasiment pas : tout juste pourrons-nous remarquer le bouclier avant redessiné. Les entrées d’air latérales gagnent en relief et une ouverture apparaît devant les roues, dont les jantes sont aussi revues, dans la continuité de l’ouïe se trouvant sur les flancs de l’auto. L’arrière subit le même traitement avec juste un pare-chocs plus enveloppant sous les feux. Pour le reste de cette nouvelle M, c’est blanc bonnet et bonnet blanc. On retrouve donc cette ligne fluide et élégante, avec un soupçon d’agressivité, notamment au niveau des optiques avant, inchangées.

Ferrari Portofino

L’arrivée du manettino

L’intérieur a droit à quelques évolutions. On trouve de nouvelles ambiances et couleurs ainsi que des sièges repensés qui permettent une meilleure habitabilité pour les passagers du deuxième rang. Mais la meilleure place reste sans conteste derrière le volant, d’autant plus que celui-ci a enfin droit au manettino. Cette molette permet de configurer les paramètres moteur-boîte selon cinq modes. Du plus facile au plus exigeant, on trouve le mode Wet pour un comportement rassurant en situation de faible adhérence, Comfort pour ne pas se fâcher avec votre passager ou votre passagère, Sport qui offre une meilleure réponse du moteur et de la boîte, Race pour davantage de liberté et enfin Esc-Off qui désactive les principaux garde-fous électroniques comme le F1-TCS et le VDC. Ces deux aides font partie du Ferrari Dynamic Enhancer (FDE) qui assure un contrôle de stabilité optimal.

Ferrari Portofino M habitacle

Boite de vitesse de supercar

La Portofino M se distingue principalement du la Portofino  »tout court » grâce à son V8 3,9 revu qui passe de 600 à 620 ch, comme sur la dernière Roma, alors que le couple culmine toujours à 760 Nm. Du coupé, elle hérite aussi de la ligne d’échappement afin de réduire son encombrement mais aussi de profiter davantage des vocalises du 8 cylindres. Quand on peut joindre l’utile à l’agréable, pourquoi se priver ! Le moteur se trouve désormais couplé à la boîte de vitesses automatique double embrayage à 8 rapports issue de la supercar hybride SF90, excusez du peu ! Les performances évoluent, très, légèrement puisque le 0 à 100 km/h est effectué en 3,45 secondes au lieu de 3,5 précédemment. Enfin, la vitesse maximale est annoncée  »supérieur à 320 km/h ». Une valeur tout à fait suffisante dans la vie de tout les jours.

Ferrari Portofino M

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article