Hyundai lance la marque Ioniq dédiée à ses voitures électriques

Hyundai Ioniq

Désignant aujourd’hui un seul modèle, Ioniq va devenir la marque des véhicules 100 % électriques de Hyundai.

Alors que Toyota a disposé de véhicules hybrides très tôt avec sa Prius (1997), et que Renault s’est lancé dans l’aventure tout électrique avec son Kangoo en 2002 (avant le Twizy puis la Zoé en 2011 et 2012) Hyundai a lancé son premier modèle électrifié grand public en 2016 avec la Ioniq. Celle-ci se décline aujourd’hui en hybride, hybride rechargeable et 100 % électrique. Depuis 2018, Hyundai a complété sa gamme avec son Kona désormais disponible en version électrique suivant deux niveaux de puissance.

Un premier modèle prévu pour 2021

Hyundai annonce aujourd’hui la création d’une marque à part entière, pleinement consacrée à ses modèles zéro émission. Elle reprend le nom de Ioniq (contraction de  »ion » et  »unique ») et possédera un premier modèle dès 2021. Il s’agit d’un SUV qui s’inspirera fortement du concept-car 45 qui trônait sur le stand su constructeur coréen au salon de Francfort 2019 et se nommera Ioniq 5. La gamme s’agrandira rapidement selon une nomenclature simplissime. Les numéros pairs désigneront les berlines tandis que les numéros impairs seront attribués aux SUV. Ainsi en 2022 apparaîtra la Ioniq 6 (une berline donc), basé sur le concept-car Prophecy dévoilé en mars dernier. En 2024, ce sera au tour de la Ioniq 7 de faire ses premiers tours de roues. Il s’agira alors d’un autre SUV, beaucoup plus imposant que la  »5 ».

Hyundai Ioniq

Une plateforme inédite

Hyundai souhaite produire 1 million de véhicules électriques d’ici 2025, et atteindre 10 % de part de marché sur le secteur de la voiture zéro émission. Pour que cela soit possible, le coréen a développé une nouvelle plateforme entièrement dédiée aux véhicules de la marque se passant de moteur thermique. Baptisée e-GMP, elle a déjà été dévoilée au CES de las Vegas en 2019. Hyundai promet aux occupants une habitabilité généreuse, les voitures électriques profitant de l’emplacement des batteries sous le plancher et de moteurs électriques plus petits que leurs équivalent thermiques pour libérer une place importante dans l’habitacle.

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article