Mercedes Classe S Maybach : grand luxe allemand

Mercedes Classe S Maybach

En déclinaison Maybach, la Mercedes Classe S fait figure de vitrine de l’ensemble du savoir faire de Mercedes en matière de luxe, de raffinement et d’opulence.

Depuis l’arrêt de la marque Maybach, ce nom représente les déclinaisons les plus luxueuses de la Classe S, fleuron de la marque à l’étoile. Afin d’assoir davantage sa grande berline au firmament des limousines, Mercedes dévoile sa version Maybach.

Cette Classe S Maybach possède une taille respectable de 5,47m, soit 18 cm de plus par rapport à la déclinaison  »châssis long » de la limousine allemande et ce grâce à l’unique étirement de empattement (qui atteint 3,40 m tout de même) . Cet allongement se fait au bénéfice exclusif des passagers qui bénéficient alors « d’un compartiment arrière transformé en espace de travail et de repos confortable » à l’aide notamment des sièges Executive et du Pack Chauffeur. Quelques détails exclusifs tels que les boiseries sur le dossier des sièges avant et entre les deux passagers arrière, viennent ajouter une note de raffinement supplémentaire et égayer la vue des occupants privilégiés de cette Classe S pas comme les autres.

Mercedes Classe S Maybach

Mercedes Classe S Maybach

Détails spécifiques

Esthétiquement, elle se distingue d’un Classe S  »normale » par un capot moteur spécifique à lamelles chromées ou par sa calandre spécifique à l’allure plus que massive et arborant une inscription  »Maybach » au sommet de son cadre. Les portes arrière sont bien évidemment plus larges afin de bénéficier d’une accessibilité optimale (et qui peuvent être dotées d’une ouverture électrique en option) tandis que le logo de la marque est apposé sur les montant C afin de signifier à tous qu’il s’agit bien d’un modèle bien particulier (on ne sait jamais…). Une peinture bicolore, dont la ligne de séparation est dessinée à la main, peut aussi être choisie si la discrétion n’est pas la première de vos préoccupations.

Mercedes Classe S Maybach

L’essence à l’honneur

Si en France, la Classe S n’est pour l’instant disponible qu’en motorisation diesel, la déclinaison Maybach cherche avant tout à plaire au marché chinois et nord-américain friand de gros blocs essence. On devrait donc retrouver, dans un premier temps, un V8 biturbo essence, celui là même motorisant la grande berline allemande aux Etats-Unis dans sa déclinaison S 580. Il délivre la puissance confortable de 496 ch et de micro-hybridation afin de diminuer, légèrement, son appétit. Par la suite, un moteur V12 pourrait venir coiffer la gamme pour davantage de noblesse. Pour le confort des passager, le chauffeur de ce paquebot bénéficie d’un mode de conduite spécial (baptisé Maybach) adoucissant les passages de vitesse et rendant la réactivité de la pédale d’accélérateur plus progressive. De plus, la voiture peut démarrer en seconde, afin d’éviter au maximum les à-coup au démarrage.

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article