Essai Kia XCeed : la bonne surprise

Essai du Kia XCeed

Une berline surélevée qui n’est pas tout à fait un SUV mais qui en a le look ? On appelle ça un crossover, un mélange des genres. C’est exactement ce qu’a fait Kia avec le XCeed, dont l’homogénéité est appréciable au quotidien. Nous voici à son bord pour en faire son essai auto.

Exceed, que l’on peut traduire en français pas dépasser ou surpasser, est un nom bien trouvé pour le crossover coréen. Rendez-le plus sexy en enlevant la première lettre, profitez-en pour faire un jeu de mot avec le fait qu’il est dérivé de la gamme Ceed et le tour est joué. Le XCeed est en effet la quatrième carrosserie proposée par Kia pour sa lignée de compacte. Il vient donc compléter la famille déjà formée de la berline, du break SW et du shooting brake ProCeed. Mais qu’amène-t-il de plus par rapport à ces trois autres déclinaisons ?

Extérieur et design du Kia XCeed

Un look bien à lui, pour commencer. En fait, malgré que le XCeed reprenne les codes du design Kia, il n’y que les portes qui soient reprises telles quelles de la Ceed. Tout le reste à donc été développé pour lui, de la proue à la poupe. L’avant arbore la familière calandre Tiger Nose de la marque mais le pare-choc est totalement nouveau. Il intègre un sabot de protection en partie basse tandis que deux barrettes chromées viennent relier la prise d’air centrale et les deux blocs antibrouillards sur les côtés. Des protections en plastique noir courent tout le long de l’auto et soulignent les passages de roues, pour renforcer l’aspect baroudeur. L’arrière joue sur le même tableau avec deux sorties d’échappements intégrées dans un autre sabot de protection couleur alu.

Pour mettre en avant son style tout chemin, la garde au sol est également rehaussée de 44 mm avec les jantes de 18 pouces de notre modèle d’essai. Mais tout ceci ne se fait pas au détriment d’une silhouette dynamique, bien aidée par un pare-brise et une vitre arrière très inclinés. Si l’empattement est identique à une Ceed berline, le XCeed mesure tout de même 8,5 cm de plus et atteint les 4,39 m de long.

Intérieur et habitabilité

Une fois dans l’habitacle, les clients seront beaucoup moins dépaysés qu’à l’extérieur. Le XCeed est quasi identique à la Ceed 5 portes et la présentation reste assez sobre. Sur la finition Launch Edition (au catalogue de façon permanente malgré son nom), il est possible d’opter pour des touches de jaune qui égayent grandement l’habitacle. Les matériaux sont dans l’ensemble de bonne facture, même s’il ne faut pas espérer de miracles à ce niveau de prix. Les ajustements sont corrects mais pourraient être un peu plus rigoureux. Pour le reste, le XCeed est techniquement à la page avec un écran de 10,25 pouces sur la console centrale, qui commande un système d’infodivertissement assez bien pensé. Il gère notamment la partition d’écran pour faire du multitâche simple (pour avoir la radio et la navigation affichée en même temps, par exemple) et propose une palanquée de services connectés, pour la plupart gratuits pendant la durée de la garantie de la voiture, soit 7 ans.

Des compteurs numériques ont aussi fait leur apparition avec le XCeed. Ces derniers restent assez basiques et ne sont pas aussi configurable que chez les constructeurs allemands par exemple, mais la définition est bonne et nous n’avons relevé aucun lag ou bug dans les animations lors de l’essai. Question place à bord enfin, le XCeed est très similaire à la berline 5 portes. Il y a assez d’espace pour quatre adultes ou une petite famille et le coffre donné pour 426 l est acceptable, sans être particulièrement vaste.

Que vaut le XCeed sur la route ? Essai en conduite

Le crossover dispose de ressorts assouplis par rapport à la Ceed, ce qui nous faisait craindre une forte tendance au roulis. Heureusement il n’en est rien, le Coréen se montrant même assez vif sur les changements de cap, loin de s’affaisser sur ses appuis. Il est toutefois un poil ferme en ville ou sa suspension pourrait un peu mieux absorber les chocs générés par les jantes de 18 pouces. Mais globalement, le XCeed est agréable, pas ennuyant à emmener et volontaire sur route sinueuse.

Nous avons roulé avec le cœur de gamme essence, à savoir le 4-cylindres 1.4 turbo de 140 ch. Il fait très bien le job tant qu’on ne lui prête aucune intention sportive, à cause d’un caractère plat et d’une sonorité banale. Mais on ne lui demande pas non plus d’être démonstratif, simplement de ne pas se faire remarquer. Et pourtant, à la pompe il ne parvient pas à masquer son appétit prononcé pour le sans-plomb : avec 8,7 l/100 km de moyenne, le petit bloc est un peu trop porté sur la boisson eu égard de sa puissance et de sa cylindrée. Notre parcours très vallonné dans le sud de la France n’a certes pas joué en faveur des consos, mais l’on espérait tout de même ne pas dépasser les 8 l/100 km. A vitesse stabilisée toutefois, les chiffres tombent un peu.

De son côté, la boîte à double embrayage et 7 rapports DCT est d’une douceur appréciable (il n’y a que quelques à-coups discrets mais perceptibles au rétrogradage), simplement se montre-t-elle assez paresseuse quand vous prend l’envie de rouler à un rythme plus soutenu que la normale. Ne la brusquez pas et tout ira bien.

Notes et avis sur l’essai Kia XCeed

CatégorieNote sur 5 Avis Caroom
Esthétique⭐️⭐️⭐️⭐️Le XCeed est une auto vraiment différente des autres Ceed sans pour autant perdre l'ADN de la lignée. Le Jaune Equinoxe est voyant mais lui va à ravir.
Conduite⭐️⭐️⭐️Le châssis offre un bon compromis confort/dynamisme. Le 1.4 de 140 ch est suffisant mais sa consommation élevée l'empêche de décrocher une étoile de plus.
Praticité⭐️⭐️⭐️Le XCeed n'est pas plus habitable qu'une Ceed mais offre assez de place pour que quatre adultes voyagent à l'aise.
Rapport Qualité/Prix⭐️⭐️⭐️⭐️Entre un équipement complet, une finition correcte et un prix d'accès franchement acceptable, le XCeed s'en tire avec les honneurs.

Bilan de notre essai du XCeed

Avec une bonne moyenne partout et sans gros point noir si l’on excepte la consommation anormalement élevée du 1.4 turbo, le Kia XCeed est sans doute le plus réussi de la famille Ceed. Et il est aussi quasiment sans concurrence : seule la Ford Focus Active pourrait entrer dans la même catégorie que lui, mais l’Américaine change moins par rapport à une Focus classique alors que le Coréen est quasiment un nouveau modèle à lui tout seul. Il est proposé à des tarifs abordables, puisqu’il démarre à 24 990 € (en concession) ou 21 256 €  (via mandataire) avec un 3-cylindres essence de 120 ch. Comptez 31 990 € pour notre modèle Launch Edition avec le 1.4 140 ch et la boîte DCT7, qui ne manque d’aucun équipement indispensable.

 Ces articles vont aussi vous aider 
Jay Cee
Publié par
Jay Cee
Commentez cet article

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !