Essai Fiat 500X Sport : indécis Transalpin

Essai du Fiat 500X

FCA n’a pas donné de version Abarth au 500X, ce qui n’a pas empêché Fiat d’offrir un peu de peps à son SUV urbain avec une variante Sport. Nous voici à bord du Fiat 500X pour un essai de voiture qui s’annonce fort intéressant !

La raison d’être du 500X est assez compréhensible : Fiat a fait un carton internationale avec la 500 lancée en 2007 et face à l’engouement grandissant du marché pour les SUV, le 500X a pointé le bout de sa calandre en 2014. Il a été restylé ensuite en 2018. Avant que la nouvelle 500 ne passe au tout électrique cette année, la gamme 500, toute carrosserie confondue (500, 500L et 500X) comptait pour 63 % des ventes de Fiat. Un score impressionnant qui a poussé la marque a développer plusieurs versions des différentes déclinaisons disponibles, et dont le 500X Sport en est le dernier représentant.

Extérieur et côté style du Fiat 500X

D’extérieur il est assez facile de distinguer le Sport de n’importe quel autre 500X. Les imposants pare-chocs avec sabots de protection laissent place ici à des boucliers plus enveloppants, plus travaillés et de nouvelles jantes de 18 pouces (19 en option, comme sur notre modèle d’essai) font leur apparition. A l’arrière, une double sortie d’échappement chromée vient rappeler les velléités belliqueuses du modèle tandis qu’un petit diffuseur est aussi de la partie. Alors que les autres finitions possèdent des passages de roues contrastés avec la couleur carrosserie, la finition Sport propose des ailes peintes dans la même teinte, ce qui assoit visuellement la silhouette en donnant l’impression que le 500X est plus rabaissé qu’il n’y paraît. Enfin, des badges Sport et des inserts gris satinés (rétroviseurs, lame de coffre, moulure autour du logo à l’avant…) viennent habiller la carrosserie.

Intérieur et habitabilité

A l’intérieur, il faut impérativement cocher l’option Pack Sport Plus à 600 € pour profiter de quelques éléments exclusifs comme une casquette de compteur en Alcantara avec surpiqûres rouges, un volant à méplat en cuir et Alcantara, et un pédalier en aluminium. Autrement, il n’y a guère que la planche de bord gris satiné qui permettra de différencier un 500X Sport d’une autre version du crossover.

La qualité de fabrication est assez basique, comme dans n’importe quelle déclinaison de Fiat 500. Il y a une proportion assez importante de plastiques durs, les ajustements sont corrects mais pas d’une précision millimétriques, et l’impression de légèreté de quelques commandes et boutons n’est pas très flatteuse. Reste que l’espace à bord est décent et que le 500X est tout indiqué pour transporter une petite famille au quotidien.

Que vaut le Fiat 500x sur la route ? Essai en conduite

Comme Sport est une finition, tous les moteurs de la gamme 500X sont disponibles. Mais c’est le 4-cylindres 1.3 turbo de 150 ch essence que nous avons choisi pour notre essai, car c’est le plus différenciant. Avec lui vient en effet une suspension copieusement raffermie composée de ressorts courts et des amortisseurs Koni des Abarth 595. Et le résultat est pour le moins mitigé. Quand vous roulez sur un billard et que la chaussée est parfaite, le 500X Sport est impérial : précis et rigoureux, il offre un grip important et plaisant en conduite dynamique. En revanche, dès que la route se dégrade un tant soit peu ou qu’elle devient bosselée, tout vole en éclat. Le 500X sautille de bosse en bosse, incapable de gérer sa motricité, pourtant pas trop mise à mal par un bloc coupleux mais pas violent. C’est dommage car il perd ainsi en efficacité. La suspension raide et les grosses jantes ne jouent pas non plus en faveur du confort et le 500X Sport peut devenir rapidement fatigant sur long trajet. Dos sensibles, s’abstenir !

De son côté, le moteur est trop peu expressif pour apprécier le châssis agressif. Avec 150 ch et 270 Nm de couple à sa disposition, le 500X Sport est loin d’être ridicule sur la route, mais l’on ne prend pas beaucoup de plaisir à son volant. La faute à une sonorité banale et surtout à la boîte robotisée à 6 rapports qui est imposée avec ce bloc. D’une lenteur assez irritante dès qu’on veut s’amuser un peu, elle peut se commander via des palettes au volant pour la rendre un peu plus véloce mais ces dernières sont tellement petites et haut placées qu’elles ne sont pas pratiques à utiliser. C’est dommage, l’implication au volant en prend un coup.

Notes et avis sur l’essai Fiat 500X

CatégorieNote sur 5 Avis Caroom
Esthétique⭐️⭐️⭐️⭐️La finition Sport apporte ce qu'il faut de changements cosmétiques pour conférer une allure sérieuse et sympathique au 500X.
Conduite⭐️⭐️Entre une boîte lente attachée à un moteur peu expressif d'un côté et un châssis très ferme qui ne demande qu'à être cravaché de l'autre, le 500X rate le bon compromis.
Praticité⭐️⭐️⭐️L'ergonomie assez simple et la place à bord font du 500X un bon compagnon d'une petite famille.
Rapport Qualité/Prix⭐️⭐️Le 500X est proposé à des tarifs dans la moyenne haute de sa catégorie mais mériterait un peu plus d'attention sur sa finition.

Bilan de notre essai du Fiat 500X

Quel dommage de ne pas être allé au bout des choses. Quitte à jouer sur la sportivité avec un châssis vraiment ferme, autant y aller à fond et proposer un moteur plus explosif ainsi qu’une boîte manuelle (ou à défaut, une boîte automatique rapide avec de plus grandes palettes) pour en profiter pleinement. Ou au contraire, assouplir un peu ses suspensions pour mieux les faire correspondre au caractère plutôt sage du 1.3 turbo. Si seul le look compte, optez pour la finition Sport mais avec un autre moteur, qui n’aura pas les suspensions affermies du 150 ch essence. Le Fiat 500X Sport est disponible à partir de 25 990 € en concession et 20 797 € via mandataire. Comptez 33 190 € pour la configuration de l’essai. Si vous hésitez entre plusieurs versions de motorisations et finitions, continuez votre lecture avec notre guide pour savoir quelle Fiat 500X choisir.

 Ces articles vont aussi vous aider 
Jay Cee
Publié par
Jay Cee
Commentez cet article

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !