Essai Nissan Qashqai : proposition honnête

Essai du Nissan Qasqhai

SUV à taille humaine, le Nissan Qashqai poursuit une carrière florissante sans faire de vague. S’il n’est pas le modèle le plus ambitieux de sa catégorie, il se pose en concurrent équilibré, ni parfait, ni dénué d’intérêt. Voici l’essai auto du Qasqhai !

Le succès ne se dément pas : le Qashqai est un véritable best-seller pour Nissan en France et en Europe, qui prend bien soin de cultiver son image de crossover abordable et complet. Il n’est pas le plus sexy de sa catégorie, ni le plus puissant ou le mieux équipé. Mais ce n’est pas ce que recherche la clientèle, plutôt friande d’équipements, de confort honnête et de prestations routières dans la bonne moyenne, pour avaler les kilomètres sereinement. C’est exactement ce que propose le Qashqai.

Extérieur et design du Nissan Qashqai

Le Qashqai a été restylé en 2017 pour mieux coller aux codes du design actuels de Nissan. Il a donc gagné une calandre plongeant sur un pare-choc avant plus travaillé, de nouveaux phares plus effilés et de nouvelles jantes. A l’arrière, les feux sont eux aussi plus expressifs et le pare-choc est légèrement remanié et peut intégrer des inserts décoratifs clairs, suivant la finition choisie. Sans être particulièrement démonstratif, le Qashqai possède un style qui lui est propre et qui lui permet de se démarquer dans la rue, où on ne le confond pas avec un autre. Avec 4,39 m de long pour 1,81 m de large, le Nippon est relativement compact. A titre de comparaison, un Renault Kadjar mesure 4,49 m de long pour 1,84 m de large.

Intérieur et habitabilité

L’intérieur suit la même tendance que la carrosserie, avec une présentation assez classique. Mais cette dernière commence tout de même à accuser le poids des années : la console centrale compte beaucoup de boutons, l’écran de 7 pouces apparaît plutôt petit selon nos standards actuels, il n’y a pas de compteurs digitaux disponibles… Il ne faut clairement pas s’attendre à une ambiance futuriste à bord. Ceci étant dit, l’équipement est à la page et il est possible d’avoir la navigation connectée avec mise à jour du trafic en temps réel, le support Android Auto et CarPlay, une caméra 360 °, un système de conduite semi-autonome, pléthore d’aide à la conduite (assistant angle mort, alerte anti-collision avant et arrière, feux de route adaptatif etc) et même une sono Bose à 8 haut-parleurs sur la plus haute finition.

La qualité de finition est correcte, sans plus. On trouve tout de même quelques plastiques assez bas de gamme dans l’habitacle et les ajustement ne sont pas les plus rigoureux qui soient. Mais le Qashqai n’est pas indécent pour autant et il offre en outre assez de places aux passagers avant comme arrière pour ne pas se sentir à l’étroit. Avec 400 litres de capacité annoncée, le coffre mériterait toutefois d’être un peu plus grand, même si son plancher profite d’une modularité appréciable.

Que vaut le Qashqai sur la route ? Essai en conduite

Le Qashqai est disponible avec deux moteurs diesel de 115 et 150 ch, et deux moteurs essence de 140 et 160 ch. Nous avons roulé avec les deux plus puissants. Côté essence, le petit 4-cylindres 1.3 est partagé avec Renault et Mercedes, qui l’utilise notamment sur les Classe A. Volontaire et agréable, il assure de bonnes performances au Qashqai grâce au poids contenu de ce dernier : seulement 1 375 kg. Cet embonpoint maîtrisé signifie aussi que la consommation est plutôt bonne, et notre moyenne s’est stabilisée à 7,5 l/100 km en faisant principalement du réseau secondaire, sans chercher la meilleure efficience possible. Pour ce qui est du diesel, le dCi 150 a fort à faire puisqu’il fait prendre 150 kg au Qasqhai, voire 233 kg si vous optez pour la transmission intégrale non permanente. Résultat, les 340 Nm de couple sont vite étouffés pour la poids et la consommation dépasse les 8 l/100 km en moyenne. Autant réserver ce carburant pour les gros rouleurs autoroutiers, qui pourront tout aussi bien se contenter du 115 ch pour consommer moins, s’ils n’ont que faire de la performance.

Le Nissan offre un compromis confort-dynamisme assez convaincant au quotidien. Les sièges pourraient être un peu plus moelleux, les jantes de 19 pouces de notre modèle d’essai engendrent quelques remontées clairement perceptibles dans l’habitacle et la suspension du Qashqai peut se mettre à pomper un peu quand la route est bosselée. Voilà pour le chapitre des doléances, mais le crossover japonais n’est pas désagréable pour autant.

Notes et avis sur l’essai Nissan Qashqai

CatégorieNote sur 5 Avis Caroom
Esthétique⭐️⭐️⭐️Assez consensuel, la Qashqai se fond assez facilement dans le paysage automobile français.
Conduite⭐️⭐️⭐️On préfère le bloc essence de 160 ch que les diesel, pour sa souplesse et sa vaillance tout autant que sa consommation raisonnable. Question comportement, le Qashqai est plutôt confortable sans se montrer pataud.
Praticité⭐️⭐️⭐️L'habitacle est accueillant pour quatre adultes mais le coffre pourrait être un peu plus grand.
Rapport Qualité/Prix⭐️⭐️⭐️Dans la bonne moyenne de la catégorie, le Nissan en offre assez pour son tarif plutôt attrayant.

Bilan de notre essai du Qashqai

Le Qashqai est l’archétype de la voiture moyenne. Pas trop cher, assez bien équipé, acceptable en confort, décent en performance… C’est une proposition honnête de la part de Nissan, qui conviendra à ceux qui veulent une voiture sans chichi et qui fait le job sans se faire remarquer. Le Qashqai démarre à 24 950 € en essence 140 ch (18 120 € sur Caroom), mais comptez plutôt 32 900 € pour notre modèle d’essai en finition Tekna avec le 160 ch essence et la boîte manuelle (23 650 € sur Caroom). Ce dernier est aussi disponible avec une boîte auto à double embrayage pour 1 600 € de plus. Le diesel 115 ch démarre à 26 600 € et le 150 ch commence à 31 550 € (respectivement 20 190 € et 25 978 € avec les mandataires sur Caroom). Vous ne savez pas pour quelle motorisation ou finition opter ? Lisez notre guide qui vous aide à choisir un Nissan Qasqhai.

 Ces articles vont aussi vous aider 
Jay Cee
Publié par
Jay Cee
Commentez cet article

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !