Faut-il acheter une voiture électrique en 2022 ?

Renault Zoé bleue

Les ventes de voitures électriques en France ont signé un nouveau record puisque plus de 160 000 modèles ont été immatriculés en 2021. L’on constate également que tous les constructeurs, ou presque, électrifient leur gamme et abandonnent peu à peu les moteurs thermiques. La vente de véhicules essence ou diesel deviendra d’ailleurs interdite dès 2035 au sein de l’Union européenne. Face à la transformation du paysage automobile et aux changements drastiques attendus ces prochaines années, vous vous demandez peut-être s’il est temps d’acheter une voiture électrique ? Comme vous, de nombreux automobilistes se posent la question et justement, dans cet article, on vous aide à y voir plus clair. Alors, faut-il acheter une voiture électrique en 2022 ?

Écoutez ce guide en podcast 🎧

À qui s’adresse la voiture électrique ?

Avant tout, il convient de s’assurer qu’un véhicule électrique correspond à vos besoins et vos habitudes de conduite.

Le conducteur français parcourt en moyenne 15 000 kilomètres par an, soit environ 40 km par jour. Face à ce constat, la voiture électrique semblerait être adaptée à tous les automobilistes puisque les modèles actuellement commercialisés atteignent facilement 300 km d’autonomie, voire plus, pour les plus haut de gamme.

Toutefois, si vous avez l’habitude de faire de longs trajets quotidiens sur route ou autoroute, ce type de véhicule peut rapidement devenir contraignant face aux nombreuses recharges qui vous attendent. En revanche, sachez que le réseau de bornes de recharge se développe rapidement et que l’on trouve de plus en plus de bornes rapides sur le territoire. Vous pouvez alors récupérer jusqu’à 80 % d’autonomie en quelques minutes seulement puis reprendre le volant jusqu’à votre destination. D’ailleurs, de nombreux outils vous permettent de planifier votre trajet en prenant compte des pauses recharge.

La voiture électrique se montre néanmoins plus à l’aise en milieu urbain, là où les démarrages répétés au volant d’un véhicule thermique polluent le plus. Si vous roulez régulièrement et que vos trajets sont plutôt courts, vous pouvez considérer l’achat d’un modèle propre. D’autant que de plus en plus de villes françaises mettent en place des Zones à Faibles Émissions (ZFE), dont l’objectif, à terme, est d’y interdire la circulation des véhicules thermiques. Avant de vous lancer, assurez-vous d’avoir des bornes publiques accessibles près de chez vous, mais pensez aussi à la recharge à domicile, qui vous permettra de faire le plein d’énergie chaque soir. Si vous possédez un garage bien habilité et doté d’une prise, c’est tout à votre avantage.

De même, si vous avez l’habitude de changer régulièrement de voiture, pourquoi ne pas rester encore un peu au thermique afin de laisser du temps à la technologie électrique de se développer. Par contre, si vous voyez l’achat de votre prochain véhicule comme un investissement à long terme, l’électrique semble être la bonne solution pour continuer de rouler où vous voulez, sans craindre les futures restrictions. D’ailleurs, savez-vous comment choisir une voiture électrique ?

Voiture électrique en train de charger

Que vaut la voiture électrique ?

Pour en savoir plus sur la voiture électrique intéressons-nous quelques instants aux avantages et inconvénients qui lui sont attribués.

Les avantages de la voiture électrique

Il est indéniable qu’en roulant, un moteur électrique ne provoque aucune émission polluante, un constat qui n’est en revanche pas le cas lorsque l’on se penche sur les particules fines. En effet, la batterie lithium-ion alourdit considérablement le poids d’un modèle électrique ce qui entraîne davantage de rejet de particules fines provenant de l’abrasion des pneus, mais aussi du revêtement des sols et des garnitures des freins. Mais qui dit moins d’émissions polluantes dit évidemment accès aux futures ZFE, tout en vous permettant d’éviter les différents malus.

Au contraire, vous avez droit à plusieurs aides à l’achat qui peuvent considérablement faire baisser le prix de votre voiture électrique, d’autant qu’elles sont cumulables entre elles.

En outre, à l’usage, les véhicules électriques s’avèrent moins chers que les thermiques, que ce soit au niveau de la recharge, mais aussi de l’entretien, qui est simplifié. Au volant d’une voiture électrique, vous profiterez d’un trajet serein et reposant dans un silence de roi. Il est tel qu’à basse vitesse, la réglementation impose désormais un signal sonore pour avertir piétons et cyclistes aux alentours.

Terminons ce tour d’horizon avec un avantage qui devrait ravir les plus pressés d’entre vous puisque l’agrément de conduite est bien meilleur en voiture électrique. Le couple moteur est en effet disponible instantanément et procure alors des accélérations très vives, voire sportives. L’absence de boîte de vitesses et la forte décélération au lever du pied se montrent par ailleurs très agréables en ville.

Mais les voitures électriques n’ont pas que des avantages…

Les inconvénients attribués à la voiture électrique

Vous le savez sans doute déjà, mais les véhicules électriques sont plus chers à l’achat que leurs homologues thermiques, à modèle équivalent. Cela s’explique notamment par la batterie, pièce maîtresse d’un modèle électrique, mais aussi pièce la plus onéreuse. Le prix d’achat est donc tout de suite impacté, mais il existe de plus en plus de voitures électriques sur le marché. Avec les aides à l’achat, certaines deviennent plus accessibles, à l’image de la Dacia Spring, qui s’affiche dès 19 800 euros.

Après le prix trop élevé, beaucoup regrettent une autonomie encore trop limitée. Ce facteur va notamment évoluer selon la taille de la batterie, le style de conduite, le type de route ou encore les conditions climatiques. Bien que certains modèles dépassent 600 km d’autonomie, la majorité d’entre eux en dispose de 300 km, ce qui peut entraîner des contraintes supplémentaires par rapport à un véhicule thermique.

💡 À savoir : batterie lithium-ion oblige, elle a une durée de vie limitée et perd en capacité au fil des charges et décharges.

Partons cette fois-ci du côté de la recharge, qui, elle aussi, soulève quelques problèmes. D’abord concernant le temps de recharge qui va dépendre de l’infrastructure utilisée et de la puissance maximale autorisée par l’auto. Si vous avez la chance de vous trouver près de l’une de 4 000 bornes de recharge rapide disponibles sur le territoire, alors vous pourrez récupérer la quasi-totalité de l’autonomie en moins d’une heure. Là où cela devient plus compliqué, c’est si vous utilisez une prise de courant classique puisque vous devrez patienter de très longues heures, plus de 30 selon le véhicule. C’est pour cela que les constructeurs recommandent généralement l’installation d’une borne à domicile dite Wallbox, soit un coût supplémentaire à prévoir…

Le dernier point concerne toujours la recharge, mais porte cette fois-ci sur l’état du réseau puisque de nombreux usagers font écho de bornes qui ne fonctionnent pas ou qui se trouvent en mauvaises conditions. De même, face à la hausse des immatriculations, le nombre de bornes publiques est encore à la traîne et selon les derniers chiffres du ministère de la Transition Écologique, l’on en compte plus 50 000 sur tout le territoire. Selon ce récent sondage sur la voiture électrique, le manque de bornes de recharge fait d’ailleurs partie des freins à l’achat.

Les voitures électriques sont-elles rentables ?

Vous envisagez d’acheter une voiture électrique ? Alors, vous vous êtes peut-être déjà demandé si cette technologie est plus rentable que les autres (diesel, essence, hybride rechargeable ou non).

À en croire une étude menée par l’UFC-Que Choisir, l’achat d’un véhicule électrique représente le choix le plus rentable, et ce depuis 2020. Pour arriver à ce constat, plusieurs points ont été comparés, à savoir le prix d’achat, le prix de revente, l’énergie, l’entretien et l’assurance. En prenant en compte tous ces éléments, la voiture électrique est déjà plus rentable qu’un modèle thermique ou hybride (rechargeable ou non).

Si l’on s’intéresse plus particulièrement à l’entretien, les modèles de gabarit moyen, les plus vendus en France, coûtent alors 7 275 euros sur quatre ans, soit 1 750 euros de moins qu’un véhicule thermique. Ce chiffre concerne les voitures neuves, mais le même constat se dresse sur un modèle de seconde et troisième main.

Concernant les coûts d’utilisation, la voiture électrique est aussi la solution la plus rentable face aux autres technologiques, et ce que vous soyez un petit ou gros rouleur. En effet, en roulant en électrique, les gros rouleurs (à partir de 20 000 km par an, selon l’étude) pourront économiser 1 275 euros, tandis qu’un petit rouleur (10 000 km par an) dépensera 625 euros de moins que les propriétaires de véhicules thermiques. Cette différence s’explique notamment par le prix de l’électricité, qui est considérablement moins cher que celui du carburant. De même, les subventions de l’État, telles que le bonus écologique et la prime à la conversion, constituent également un coup de pouce financier non-négligeable, sans qui la voiture électrique de petit gabarit n’aurait pas été rentable avant 2025, toujours selon l’UFC-Que Choisir.

Tesla Model S

Et qu’en est-il de leur fiabilité ?

Là encore, le véhicule électrique affiche de bons résultats puisqu’il dispose de peu de fluides et de moins de pièces mécaniques qu’un modèle thermique. Les risques de panne sont moindres et la fiabilité de l’électrique est alors indéniable. De même, une voiture électrique nécessitera moins d’entretien, ce qui est également un bon point pour votre portefeuille.

En ce qui concerne l’autonomie, on remarque que cette dernière augmente progressivement et que chaque nouveau modèle commercialisé essaye de faire mieux que le précédent. D’ailleurs, le véhicule qui détient actuellement la plus grande autonomie n’est autre que la Tesla Model S puisqu’elle est estimée à 652 km. Mais de nombreuses nouveautés sont attendues en 2022 et l’une d’entre elles fera peut-être mieux. Néanmoins, nous l’avons déjà vu, les batteries lithium-ion ont une durée de vie limitée et la perte de capacité est d’ordre de 2 % par an. Notez que les batteries sont garanties entre 8 et 10 ans ou 160 000 km, mais passé ce délai, les frais sont à votre charge et la facture peut faire très mal…

💡 À savoir : les voitures électriques sont aussi sûres que leurs homologues thermiques en cas d’accident. Les modèles se montrent robustes et protègent tout autant le conducteur et les passagers grâce à leurs nombreux équipements de sécurité.

Lorsqu’un véhicule électrique prend feu suite à un accident, les faits sont très souvent rapportés par la presse et l’on pourrait alors croire que cette technologie est plus dangereuse que le thermique. Or, ce n’est pas le cas puisqu’un véhicule thermique peut aussi être en feu et il n’est alors pas moins dangereux qu’un modèle électrique. Ce phénomène était déjà très rare avec les premiers véhicules électriques en circulation, mais l’est encore moins aujourd’hui. Les constructeurs savent que la batterie lithium-ion supporte mal les fortes chaleurs et prend alors les mesures nécessaires pour la protéger et pour qu’elle reste performante.

Quelles aides à l’achat d’une voiture électrique en 2022 ?

Pour terminer, voici une liste non exhaustive des aides, cumulables, auxquelles vous pouvez prétendre si vous envisagez d’acheter une voiture électrique.

  • Le bonus écologique de 6 000 euros pour les modèles ne dépassant pas 45 000 euros (Une baisse de 1 000 euros n’est finalement pas prévue et il devrait rester à 6 000 euros au 1er juillet 2022) ;
  • La prime à la conversion de 2 500 euros selon votre situation fiscale et l’ancien modèle mis en rebut ;
  • Le crédit d’impôt de 300 euros ou 75 % pour l’installation d’une borne de recharge à domicile (pour l’instant possible jusqu’à fin 2023) ;
  • La prime ADVENIR de 960 euros maximum pour les particuliers habitant en immeuble collectif et souhaitant installer une borne à usage individuel ;
  • Les aides des régions et départements, qui sont également cumulables avec celles de l’État.

Les différentes aides disponibles peuvent alors faire toute la différence sur le prix d’achat d’un modèle électrique et vous accompagnent pour l’achat et l’installation d’une borne de recharge à domicile, essentielle pour profiter de son véhicule de manière optimale.

L’essentiel à retenir

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour faire votre choix. Les véhicules électriques sont actuellement rentables pour les petits comme pour les gros rouleurs, même si elles ne s’adaptent pas forcément aux besoins de tous. Les aides généreuses disponibles, mais qui devraient à terme disparaître, motivent de nombreux automobilistes. Ce sont là quelques-unes des raisons qui pourraient vous pousser à acheter une voiture électrique, mais vous en trouverez d’autres.

Et vous, allez-vous passer à l’électrique en 2022 ? Quel modèle électrique allez-vous choisir ? Vous recherchez une voiture électrique française ? Eh bien, sachez que plusieurs modèles sont actuellement commercialisés.

Cet article vous a-t-il aidé ?

Cet article a été utile à 73 personnes

 Ces articles vont aussi vous aider 
Jordane
Publié par
Jordane
Commentez cet article

Pin It on Pinterest

Share This