Sur Caroom c'est,

Prix bas garanti !

Soyez rassurés,

Achats sécurisés !

100% des mandataires

sont approuvés !

Mini hybride occasion

à partir de 26 499€

Vous cherchez une Mini hybride d'occasion au meilleur, en parfait état et en toute confiance ? Vous la trouverez ci-dessous avec Caroom ! Tous nos vendeurs de voitures hybride occasion ont étés approuvés par nos soins pour leur fiabilité. Ils proposent des voitures Mini hybride occasion de France ou importées d'Allemagne, contrôlées et sous garantie.

  • 78 véhicules hybride disponibles rapidement, avec des tarifs de 26 499 € à 47 990 €.

Occasion Mini hybride : où et comment la trouver ?

Marque résolument « branchée » (dans tous les sens du terme, sic), Mini propose depuis quelque temps déjà une version full electric de son iconique modèle « Hatch », mais l’on trouve aussi dans la gamme un Crossover polyvalent remarquablement bien conçu, le Countryman et celui-ci est disponible en version hybride. Toutefois, les prix du neuf peuvent paraître dissuasifs, comme c’est souvent le cas chez Mini, marque du groupe BMW, rappelons-le et il s’avère donc plus pertinent pour son budget de regarder du côté des occasions, en particulier par l’intermédiaire d’un mandataire auto.

Pourquoi acheter une Mini hybride d’occasion ?

Lorsque l’on pense « transition écologique », les véhicules électriques BEV (Battery Electric Vehicle) figurent évidemment en bonne position, mais l’on ne doit pas oublier pour autant les voitures hybrides. En effet, elles offrent une solution efficace, pertinente et rapide à la problématique de la réduction des émissions de CO2. N’oublions pas non plus qu’à carrosserie et puissance équivalentes, une voiture hybride reste significativement moins cher qu’une 100 % électrique, aussi bien pour le neuf qu’en seconde main.

D’ailleurs, à propos de l’occasion, il convient de souligner que ce marché permet désormais d’accéder à des modèles hybrides très intéressants, tels que la Mini Countryman, à des tarifs encore plus attractifs et sans réel point négatif en contrepartie, puisqu’il s’agit de modèles récents et peu kilométrés. Le Crossover Countryman, pour en revenir à lui, cumule les points positifs : design différenciant et sympathique, excellente qualité de fabrication, intérieur typiquement « Mini », mais sans oublier les côtés pratiques, etc. Quant à sa motorisation, elle repose sur un bloc essence 3 cylindres 1,5 l et un électromoteur, pour une puissance combinée de 220 ch (depuis 2020, contre 224 ch depuis 2016, mais cette différence est quasi insignifiante et les consommations sont encore réduites sur le nouveau modèle).

En tout état de cause, Mini devrait disposer sous peu d’autres modèles de ce type, appartenant à la catégorie des PHEV (Plug-in Hybrid Electric Vehicle), c’est-à-dire des hybrides rechargeables et de fait, il est désormais possible de parcourir près de 60 km en 100 % électrique avec la Mini Countryman Hybride, selon le cycle d’homologation WLTP. Il existe, pour information, une autre technologie baptisée MHEV (Micro Hybrid Electric Vehicle) de micro-hybridation, le moteur électrique servant uniquement à soulager le bloc thermique dans ses phases de consommation les plus élevées, mais Mini ne l’utilise pas pour le moment.

Quoi qu’il en soit, notez bien que la fiabilité de la Mini Countryman en version hybride ne pose aucun problème majeur connu et de fait, les modèles hybrides sont globalement, toutes marques confondues, des véhicules robustes, aux coûts d’entretien raisonnables. En effet, ils font appel à des composants mécaniques éprouvés, à un système électrique foncièrement très simple (un électromoteur n’ayant qu’une seule pièce en rotation, notamment) et le freinage régénératif permet de moins solliciter les disques et plaquettes de frein.

Alors, bien sûr, tous ces atouts ont un prix et il n’est pas négligeable puisqu’un exemplaire neuf à 0 km vous reviendra à plus de 40 000 euros, hors option. Dès lors, mieux vaut s’orienter vers le marché de la seconde main, où des véhicules affichant des kilométrages tout à fait raisonnables (moins de 20 000 km) sont affichés avec des décotes notables, parfois supérieures à 20 %. Si l’on ajoute à cela les aides gouvernementales (bonus écologique et prime à la conversion pour la reprise d’un véhicule Crit’air 3, 4 ou 5) ainsi que les remises sur le certificat d’immatriculation, vous comprendrez bien qu’acheter une Mini hybride d’occasion est le meilleur moyen de se faire plaisir sans se ruiner !

Comment dénicher la meilleure occasion hybride ?

Dans le cas présent, il ne sera pas trop difficile de choisir le modèle de Mini hybride le plus adapté à vos besoins, puisqu’il n’y en a qu’un seul : le Countryman SE. Toutefois, ce n’est en rien une mauvaise nouvelle, car la polyvalence de ce modèle est remarquable. De fait, avec 220 chevaux, ses accélérations sont toniques et le châssis, conçu autour d’une transmission intégrale dernier cri, permet de prendre un réel plaisir au volant lorsqu’on mène ce Crossover hybride 5 portes d’une façon dynamique. Pour autant, le confort n’a pas été négligé, aussi bien au niveau des suspensions que des assises et l’habitabilité s’avère appréciable, tout en préservant un gabarit extérieur « correct », aux dimensions compatibles avec une utilisation urbaine.

Pour ce qui est du moteur, on l’a vu, vous aurez le choix entre une version pré-2020 de 224 ch (136 équidés grâce au bloc thermique essence et 88 via la « fée » électricité), ou post-2020 de 220 ch (soit 125 +95) ; les autonomies sont respectivement affichées à 40 et 57 km et il est ici bon de rappeler que le trajet quotidien moyen de l’automobiliste français est inférieur à 50 km aller/retour. En outre, deux puissances de batteries sont disponibles, 7,7 kWh et 10 kWh, pour des temps de recharge respectifs de 3 h 15 et 5 h sur le réseau domestique. Avec une borne de recharge rapide suffisamment puissante, vous pourrez retrouver jusqu’à 80 % de charge en 30 minutes.

Pourquoi faire confiance à un mandataire Mini pour sa voiture hybride ?

Un mandataire Mini est tout d’abord un professionnel de l’automobile ayant une connaissance approfondie des gammes du constructeur britannique. Il est donc parfaitement en mesure de vous aider à définir plus précisément les critères de choix de votre future Mini hybride, notamment en matière d’équipement. De fait, la personnalisation est l’un des points forts du Countryman, avec une très longue liste d’options, mais toutes ne sont évidemment pas utiles et leur degré de pertinence dépend de l’usage que vous aurez du véhicule et de vos goûts personnels. En prenant ces éléments en compte, votre mandataire automobile hybride peut donc vous orienter vers les options les plus intéressantes et à l’inverse vous évitez de rechercher un exemplaire plus cher, car plus rare et inutilement suréquipé.

De surcroît, un mandataire Mini d’occasion hybride bénéficie d’un vaste réseau de contacts (à l’échelle de l’Union européenne) et il peut donc solliciter ces vendeurs « de gros » pour faire jouer la concurrence et trouver le tarif le plus avantageux pour vous. C’est d’autant plus vrai que le pouvoir de négociation d’un mandataire auto s’avère supérieur à celui d’un particulier, pour la simple et bonne raison qu’il commande un volume important de véhicules chaque année. Enfin, votre mandataire auto connaît parfaitement les aides à l’achat accessibles pour un véhicule « propre » de seconde main et il pourra veiller à ce que vous n’en manquiez aucune.

Pourquoi acheter une Mini hybride importée ?

Dans le cadre de sa recherche de votre future Mini hybride d’occasion, il est fort probable que votre mandataire auto vous proposera un exemplaire d’importation. De fait, en élargissant le champ des possibles à toute l’Europe, vous optimisez vos chances de trouver la « perle rare », avec un Countryman eAll4 (ou SE) configuré selon vos desiderata, à un prix plancher. En outre, certains marchés sont réputés pour la qualité des exemplaires de seconde main proposés et de fait, un véhicule d’occasion en Allemagne sera globalement mieux entretenu et mieux équipé que le même modèle proposé en France.

Il n’y a véritablement aucune raison de se priver de l’achat d’une Mini hybride importée, car votre mandataire auto pourra se charger de l’ensemble des formalités administratives liées à l’immatriculation et même si vous l’avez prévu dans le contrat, s’occuper du rapatriement physique du véhicule. Quant à la garantie constructeur, c’est la réglementation européenne qui prévoit qu’elle continuera de s’appliquer dans l’Hexagone comme dans le pays d’origine de l’auto, sans le moindre problème pour le nouveau propriétaire.