Hyundai Kona N : Le SUV Coréen de 280 ch

Hyundai Kona N 2021

Le Kona est le premier SUV de Hyundai à bénéficier de la griffe N, synonyme de sportivité chez le constructeur coréen. Disposant de 280 ch sous le capot, il n’a pas encore confirmé son importation officielle en France.

Hyundai Kona N 2021

La division N de Hyundai est apparue en 2017 sur la compacte i30 et a depuis fait des petits. Alors que la citadine i20 a récemment eu droit de tomber dans la marmite de potion magique vitaminée, c’est maintenant au tour du SUV Kona d’en prendre une louche.

Jusqu’à 290 ch

Le Kona dispose d’une large gamme de motorisations que ce soit essence, diesel, hybride et même électrique. S’il dispose déjà de 204 ch dans sa version wattée, on ne peut pas dire que le SUV avait de vraies prétentions sportives. En version N, il bénéfice dorénavant d’un quatre cylindres 2.0 l turbo de 280 ch et 390 Nm de couple (voire même 290 ch grâce à un mode N Grin Shift). La puissance est envoyée sur les roues avant via la boîte de vitesses automatique à double embrayage N-DCT à 8 rapports.

Hyundai Kona N 2021

Face au chrono, le Kona N s’en sort avec les honneurs puisque le 0 à 100 km/h ne réclame que 5,5 secondes tandis que la vitesse de pointe est annoncée à 240 km/h. Pour être rapide aussi en virage, il bénéficie d’un différentiel à glissement limité géré électroniquement afin d’améliorer sa motricité. Par rapport aux Kona plus sage, le N voit sa rigidité améliorée, ses freins redimensionnés, son amortissement retravaillé et sa direction recalibrée.

Peu de rivaux se présenteront face à ce coréen. Le Volkswagen T-Roc R et ses 300 ch lui tient tête(0 à 100 km/ en 4,8 s et vitesse maxi de 250 km/h), notamment grâce à sa transmission intégrale . L’Audi SQ2 pourrait aussi être un concurrent si ses tarifs n’étaient pas aussi hauts perchés.

Présentation spécifique

Hyundai Kona N 2021

Question style, le Kona N se distingue clairement du reste de la gamme grâce à un kit carrosserie spécifique. Les boucliers avant et arrière sont redessinés, un badge N apparaît sur la calandre spécifique et les bas de caisse se font plus imposants. À la base du capot, une prise d’air apparaît afin de mieux refroidir la mécanique tandis que la nouvelle double sortie d’échappement encadrant le diffuseur ne passe pas inaperçue. Une peinture spécifique fait son apparition et se voit soulignée par un liseré rouge faisant le tour de la caisse. Enfin, de nouvelles jantes de 19 pouces remplissent les passages de roues, dorénavant peints ton carrosserie.

Importation incertaine

Si tout cela est enthousiasmant, il n’est pas certain que nous puissions bénéficier de ce Kona N. En effet, la fiscalité française et le malus écologique pourraient avoir raison de ce SUV plein de promesses. En attendant, outre-Rhin, il est possible de s’en porter acquéreur en échange de 37 750 € . En cas d’importation officielle, son tarif devrait alors se rapprocher des 40 000 €, hors malus bien entendu. Un prix qui le placera toujours bien en dessous des Volkswagen T-Roc R (49 250 €) et surtout de l’Audi SQ2 (54 700 €) !

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article