TÜV : Tout savoir sur le contrôle technique allemand

Importer un véhicule d’Allemagne implique d’effectuer les mêmes vérifications préalables que lorsque l’on achète en France. L’une d’entre elles consiste simplement à s’assurer que le véhicule que l’on compte acheter dispose bien de son TÜV.

Qu’est-ce que le TÜV ?

 

Le TÜV est l’équivalent allemand du contrôle technique français. Il s’agit de l’abréviation de Technischer Überwachungsverein, ou « Association d’inspection technique », un organisme qui a longtemps eu le monopole du contrôle technique en Allemagne. Par conséquent, même si le marché est aujourd’hui ouvert à la concurrence, son nom est encore utilisé abusivement comme synonyme de « Hauptuntersuchung » (parfois abrégé « HU »), le terme officiel désignant l’inspection technique des véhicules.

Ainsi, bien qu’il soit souvent appelé « TÜV », le contrôle technique allemand peut tout à fait être réalisé dans des centres d’autres marques (Intertek, Dekra, KÜS, etc …).

 

Inspecteur du contrôle technique allemand

 

En quoi consiste-t-il ?

 

Le TÜV contrôle plus de 150 points portant notamment sur :

  • La sécurité (freinage, ceintures …)
  • Le roulement (direction, suspension, pneus …)
  • La visibilité (feux, essuie-glaces …)
  • La pollution (échappement, fuites …)
  • La structure (rouille, dégâts au châssis …)

 

Après obtention, un sceau dont la couleur indique la période de validité est ajouté à la plaque allemande du véhicule.

Il est généralement considéré comme plus difficile à obtenir que son équivalent français. Ainsi un véhicule allemand ayant obtenu son TÜV en bonne et due forme ne devrait logiquement pas rencontrer de difficultés pour passer le contrôle technique français.

Le certificat du TÜV se présente comme ceci : 

 

Page du certificat de contrôle technique allemand (TÜV)

 

Le contrôle technique allemand est-il valable en France ?

Le contrôle technique allemand n’est valide en France que s’il date de moins de 6 mois et n’est pas valide pour les véhicules immatriculés en France. En d’autres termes vous pourrez faire immatriculer votre véhicule importé avec son TÜV de moins de 6 mois, et circuler avec pendant une durée de deux ans à compter de la date d’obtention du TÜV. À la fin de cette période, vous devrez passer le contrôle technique en France.

Les papiers prouvant l’obtention du CT étranger sont à conserver précieusement si vous circulez avec un véhicule ayant passé le TÜV, puisqu’il ne peut être mis en évidence par l’utilisation d’une vignette ou par un sceau comme c’est le cas en Allemagne.

Si vous passez par un mandataire pour l’achat de votre voiture, certains importateurs peuvent inclure le contrôle technique dans leur forfait et s’occuper pour vous de l’immatriculation. Un service utile pour gagner du temps et éviter les prises de têtes !

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !