TOP 10 : quel break choisir en 2023 ?

Audi A6 Avant

On disait ce modèle de voitures en voie de disparition, mais le break est toujours là et au sein d’un paysage automobile en constante évolution, il présente même un certain nombre de caractéristiques qui pourraient lui permettre de revenir prochainement au premier plan. Pour l’heure, nous vous avons concocté une liste des 10 voitures appartenant à cette catégorie qui nous ont le plus séduits, pour une raison ou pour une autre. Ainsi, si vous envisagiez l’achat d’un break, mais que vous restez dubitatif et que vous vous demandez quel break choisir, nous espérons pouvoir vous apporter une réponse avec cet article.

 

Quels sont les avantages des breaks ?

À cette question, qui n’est pas de pure rhétorique, une réponse apparemment évidente s’impose rapidement : pour l’espace à bord et plus précisément le volume du coffre. De fait, puisqu’un break dérive quasi exclusivement d’une carrosserie de berline, le coffre du premier s’avère logiquement plus grand que celui de la seconde. Soit, mais ce n’est pas son unique avantage, car bon nombre de monospaces et de SUV présentent aujourd’hui eux aussi des coffres aux allures de soute à bagages.

L’un des avantages clés d’un break réside plutôt dans le compromis remarquablement polyvalent qu’il est capable d’offrir à son propriétaire. En effet, puisqu’il est issu d’une berline compacte ou familiale, son centre de gravité est bien plus bas que celui d’un monospace ou d’un SUV d’un gabarit équivalent ; il n’y a qu’à comparer une Audi A6 Avant aux côtés d’un Q7, par exemple, ou d’une Mondeo SW vis-à-vis d’un Galaxy. Le résultat ? L’obtention d’un meilleur compromis confort/sportivité, les mouvements de caisse à juguler étant bien sûr nettement moindres qu’avec une auto plus « haute sur patte ».

En outre, si les SUV ont longtemps dominé les débats, le fait est qu’avec une motorisation identique, un break consommera moins de carburant et polluera moins, ce qui apparaît comme résolument dans l’air du temps. C’est d’ailleurs bien pour cette raison que notre « classement break » est si important, car il s’inscrit à un moment où cette carrosserie redevient attractive aux yeux du grand public. De fait, à moins d’accorder une importance primordiale à une position de conduite surélevée, la quête d’espace à bord ne rime plus nécessairement avec Crossover, et ce d’autant plus que bon nombre de breaks actuels bénéficient d’un design sympathique.

Notre sélection des meilleurs breaks

Audi A4 Avant

Audi A4 Avant

Depuis plus d’un quart de siècle, l’Audi A4 Avant fait partie des best-sellers de la marque aux anneaux, avec près de 5 millions d’unités vendues en l’espace de cinq générations. D’ailleurs, au sein de la gamme A4, le break représente plus de 60 % des ventes, ce qui témoigne d’une remarquable popularité jamais démentie.

 

Alors, quels sont les atouts de la nouvelle Audi A4 Avant qui en font une référence sur son segment ? Il y a tout d’abord son style, résolument moderne et dynamique, avec une calandre plus large que dans le passé, qui n’est pas sans rappeler celle de sa « grande sœur » A6. En outre, les optiques font penser à ceux du sculptural coupé A5 et l’on note une prise d’air à l’embrase du capot qui rend hommage à la mythique Quattro d’antan.

Entrons ensuite dans l’habitacle, où la finition reste absolument impeccable ; d’aucuns regretteront une touche de folie, mais en termes de qualité des matériaux, d’assemblage et de technologie embarquée, c’est tout simplement le sans-faute. Quant au volume du coffre, il s’élève à près de 500 l sous la tablette.

En outre, quelle que soit la motorisation choisie, l’A4 Avant est une dévoreuse de bitume accomplie, qui donne envie de rouler, encore et encore. À vrai dire, même lorsqu’elle est choisie en finition S-Line, avec un châssis sport, le confort reste d’un excellent niveau, à peine perturbé à basse vitesse par quelques trépidations lorsque les généreuses jantes de 19 pouces ont été sélectionnées. Qui plus est, si la direction manque quelque peu de feeling, le comportement routier est à la fois sûr et plaisant.

Enfin, pour ce qui est du tarif, Audi n’a pas la réputation de brader son image Premium. Dans le cas présent, avec une entrée de gamme autour de 40 000 euros, l’A4 Avant se révèle bien positionnée face à ses rivales compatriotes, mais attention toutefois à ne pas se perdre dans la longue liste d’options, car il est alors facile de dépasser les 50 000 euros.

Audi A4 Avant
Audi A4 Avant 13 véhicules disponibles
À partir de 48 072 € -13% de remise

BMW Serie 5 Touring

BMW Serie 5 Touring

Pour un constructeur connu pour ses véhicules sportifs, l’on n’attend pas nécessairement qu’un break figure parmi les modèles les plus recommandables de sa gamme ; pourtant, tel est bien le cas de la Série 5 Touring.

En termes de volume de chargement, une silhouette aussi élancée laisse craindre le pire, mais la Série 5 Touring ne démérite pas, affichant fièrement entre 570 et 1 700 litres. Le hayon électrique mérite une mention spéciale, puisqu’il s’active d’un simple mouvement du pied, entraîne simultanément le cache bagages et ne pénalise aucunement la contenance du coffre. En outre, il est possible d’ouvrir la lunette de façon indépendante et les dossiers de la banquette peuvent se rabattre d’une simple pression sur un bouton.

Pour ce qui est du comportement routier, cette Série 5 break reste très proche des sensations procurées par la berline, avec un châssis superbement équilibré et qui renseigne le conducteur sur le niveau d’adhérence avec précision et engagement. En d’autres termes, si l’on aime conduire, cette BM procure des sensations très agréables et malgré ce dynamisme indéniable, le confort reste très correct, notamment si l’on se contente de jantes « normales » de 18 pouces.

Concernant les motorisations, ce grand break propose des quatre et six-cylindres, en essence comme en diesel, ainsi qu’une version hybride rechargeable et en fonction de vos priorités (performances, consommations, émissions de CO2, coûts d’entretien, etc.), tous sont parfaitement recommandables. In fine, le principal frein à l’achat de cet excellent break pourrait bien être son prix, puisqu’il débute à plus de 55 950 euros. Fort heureusement, un mandataire auto peut vous aider à obtenir un prix bien plus intéressant que celui affiché chez un concessionnaire de la marque.

véhicule disponible
À partir de 0 € -% de remise

Cupra Leon SportsTourer

Cupra Leon SportsTourer

La marque Cupra est encore récente, puisqu’elle ne s’est émancipée du giron de Seat qu’en 2018. Mais cette jeunesse ne l’empêche pas de placer son unique break parmi les meilleurs breaks disponibles actuellement sur le marché. En effet, voici une voiture ultra-polyvalente comme on les aime, à la fois élégante, sportive, écologique, performante, pratique… et pas trop chère.

Au niveau stylistique tout d’abord, la Cupra Leon ST met en avant des lignes tendues, parfois taillées à la serpe, mais sans jamais tomber dans l’excès. Le résultat final donne l’impression d’une auto en mouvement, même lorsqu’elle est à l’arrêt. Et le break apparaît même un tantinet plus sobre et élégant que la Cupra Leon basique.

En ce qui concerne le moteur, vous aurez le choix entre de l’essence et de l’hyride rechargeable. De fait, avec une puissance cumulée de 310 chevaux, les performances sont dignes d’une GTi, tandis que la consommation est remarquablement basse pour un véhicule de 1 700 kg. Il est même possible de parcourir près de 40 kilomètres en 100 % électrique grâce à ce système qui se révèle très abouti.

N’oublions pas non plus que cette SportsTourer dévoile un coffre de 470 litres, soit une valeur excellente pour un break compact. Quant au prix, il s’élève à environ 44 000 euros.

Cupra Leon Sportstourer
Cupra Leon Sportstourer 8 véhicules disponibles
À partir de 39 590 € -15% de remise

MG 5

MG5
@ Ogidya

Vous êtes plutôt à la recherche d’un break 100 % électrique ? Eh bien, sachez que les constructeurs s’intéressent de nouveau à cette catégorie puisque deux d’entre eux proposent un break électrique, Porsche avec le Taycan Cross Turismo et MG avec le MG 5, le modèle qui nous intéresse tout particulièrement. Il s’agit d’un break compact de la marque MG, qui revient sur le Vieux Continent avec le groupe chinois SAIC.

Le MG 5 dispose de nombreux arguments pour séduire, à commencer par son prix, qui démarre à partir de 32 990 euros (hors bonus écologique). Selon vos besoins, vous pourrez choisir une batterie de 50 ou 61 kWh, qui confère respectivement 320 et 400 km d’autonomie selon le cycle WLTP. Côté motorisation, il n’y a qu’un moteur électrique de 156 ch et de 280 Nm de couple.

Si le style extérieur est assez consensuel, la présentation intérieure est de bonne facture et intègre une planche de bord moderne avec des écrans et une console centrale flottante. Derrière le volant, vous profiterez également d’une instrumentation numérique rassemblant de nombreuses informations de conduite.

Les familles seront séduits par ce break électrique, car il offre un bel empattement de 2,66 m et permet aux passagers d’avoir assez d’espace aux jambes. Même le passager du milieu sera bien loti grâce à l’absence de tunnel central. Quant au volume de coffre, il n’est pas aussi bon que ses concurrents thermiques, mais affiche tout de même 479 litres.

Mercedes-Benz Classe E Brea

Mercedes-Benz Classe E Break

Depuis la première génération de break issu de la classe E, en 1993, celle-ci fait office de maître étalon sur son segment et la dernière venue (restylée à l’été 2020) poursuit sur la même lignée. En ce qui concerne le design, tout d’abord, il ne fait aucun doute qu’il s’inspire de celui de la majestueuse Classe S, tandis qu’une version AMG Line soulignera encore davantage son tempérament sportif.

À l’intérieur, le grand break de la marque à l’étoile hérite d’une planche de bord dernier cri, comprenant notamment un double écran de généreuses dimensions, ainsi qu’un GPS avec réalité augmentée. Quant à la finition, elle est tout simplement impeccable et inspire le sérieux et la robustesse que l’on est en droit d’attendre une Mercedes-Benz. N’oublions pas non plus que, s’agissant d’une voiture à la pointe de la technologie, elle dispose d’un mode de conduite semi-autonome remarquablement abouti. Quant au volume de coffre, qui oscille entre 640 et 1 820 l, il est tout simplement l’un des meilleurs de la catégorie.

Concernant les motorisations, Mercedes propose un système hybride sur l’ensemble de la gamme, avec des modèles mild hybrid ou PHEV rechargeables. D’une certaine façon, la Classe E SW vient en outre prouver que le diesel a encore un avenir pour des véhicules de ce gabarit. Et la version 400d se contente ainsi de 7 l/100 km environ alors que ses 330 ch suffisent à expédier le 0 à 100 km/h en à peine plus de 5 secondes ; pour une auto de 2 tonnes, c’est vraiment impressionnant !

Enfin, les tarifs sont à l’avenant, avec une entrée de gamme à plus de 64 000 euros et un prix avoisinant les 100 000 € pour une 400d ou une 53 AMG suréquipée.

véhicule disponible
À partir de 0 € -% de remise

Continuons notre classement avec la deuxième partie de ce TOP 10 !

Peugeot 508 SW

Peugeot 508 SW

C’est subjectif, bien sûr, mais la Peugeot 508 est une très belle voiture et le 508 SW est peut-être encore plus séduisant avec une allure très élancée et statutaire, mais sans agressivité excessive. En outre, les 3 cm de longueur supplémentaires par rapport à la berline lui permettent d’afficher une contenance du coffre de 530 l à 1 780 l, ce qui est amplement suffisant pour une famille au quotidien. On notera également qu’il est plus facile d’accéder aux places arrière du break que sur la 508 berline et que l’habitabilité est suffisante pour trois passagers sur la banquette.

Un autre atout du break de la marque au lion réside dans son comportement routier, qui fait honneur à la réputation de Peugeot en la matière. De fait, le confort est d’un excellent niveau alors que la voiture semble constamment virer sur des rails, sans mouvements de caisse intempestifs. Et c’est aussi vrai sur le « petit » diesel Blue HDi de 130 chevaux que sur la très sportive version PSE. Quant à la boîte automatique EAT8 à 8 rapports, elle combine souplesse et performance avec une aisance impressionnante.

Quant à la politique tarifaire de Peugeot pour ce modèle, elle s’avère plutôt bien placée avec un prix de base d’approximativement 44 720 euros.

Peugeot 508 SW
Peugeot 508 SW 31 véhicules disponibles
À partir de 36 536 € -20% de remise

Renault Talisman Estate

Renault Talisman Estate

Voilà peut-être bien l’outsider de notre TOP 10, car, pour un modèle généraliste, le fait est que l’on n’en croise pas à tous les coins de rue. Mais cette relative mévente n’enlève rien aux nombreuses qualités intrinsèques de la Renault Talisman Estate, combinant une belle habitabilité avec des aspects pratiques très bien pensés et un design à la fois athlétique et élégant. À vrai dire, la poupe de l’Estate apparaît même plus harmonieuse que sur la berline, tout en favorisant logiquement le volume de chargement. Pour exemple, avec un seuil de chargement de 57 cm seulement, le break Talisman affiche ici une valeur record pour la catégorie. En outre, le coffre fourmille de petits compartiments et une fois la banquette rabattue, le volume de coffre passe de 608 à 1 681 l.

Au niveau du comportement routier, la Talisman Estate se révèle bluffante lorsqu’elle est équipée du système 4Control à 4 roues directrices. C’est bien simple, on dirait alors que la voiture est 20 cm moins longue que dans la réalité. En outre, même si l’offre moteur est réduite, le 1,3 TCe essence de 160 ch offre de sympathiques performances pour une consommation raisonnable ; malheureusement, le réservoir n’est que de 47 litres, ce qui limite l’autonomie en deçà des 600 kilomètres.

Enfin, pour ce qui est du prix, comptez environ 37 000 euros, soit un rapport prix/prestations dans la bonne moyenne du segment. Pour convaincre davantage, il ne lui manque finalement qu’une image à développer et c’est parfois le plus difficile pour un constructeur généraliste ; pour autant, une chose est sûre, cette Talisman Estate en a les capacités.

véhicule disponible
À partir de 0 € -% de remise

Skoda Superb Combi

Skoda Superb Combi

Cette Skoda est souvent qualifiée de soute à bagages et de fait, même en version hybride la Superb Combi de quatrième génération peut « avaler » plus de 1 800 l et 510 l lorsque la banquette arrière est en place. Très honnêtement, il s’agit d’une performance remarquable qui mérite d’être soulignée et ce d’autant plus que l’hybridation en question se révèle très efficace.

Concrètement, la tchèque en version hybride rechargeable permet de parcourir plus de 40 kilomètres en 100 % électrique. Et alors même qu’elle n’est pas particulièrement sylphide, elle peut expédier le 0 à 100 km/h en moins de 8 secondes, grâce à une puissance cumulée de 218 ch et un couple généreux de 400 Nm. L’expérience de conduite manque un peu de piment, car le châssis ne transmet pas assez d’information au conducteur sur l’état d’adhérence du véhicule. La plupart des automobiles ne le remarqueront même pas, mais les papas et mamans sportifs s’orienteront sans doute vers un modèle plus engageant.

Quoi qu’il en soit, l’autre avantage majeur du break Skoda Superb réside dans son niveau de confort, réellement très impressionnant pour un véhicule qui n’est pas spécialement léger ; trop souvent, les suspensions des hybrides doivent être raffermies, dans le but de compenser le poids des batteries et du moteur électrique, mais ici, les ingénieurs Skoda ont réalisé une prouesse que l’on se doit de saluer. Seul paradoxe : c’est en mode « Sport » que l’on a l’impression du meilleur compromis confort/tenue de route, car en mode « Confort », justement, les liaisons au sol s’avèrent un peu trop souples. En ce qui concerne la version non hybride, le bilan est d’ailleurs le même : voilà bien une auto dans laquelle vos passagers ne se plaindront pas que le voyage soit long !

En ce qui concerne les tarifs, Skoda reste fidèle à sa réputation de proposer des modèles aux rapports prix/prestations de premier ordre et cette Superb Combi débute à 40 000 euros en version 1.5 TSI de 150 chevaux, tandis que la variant iV plug-in hybride est affichée à 47 555 euros.

véhicule disponible
À partir de 0 € -% de remise

Volkswagen Passat SW

Volkswagen Passat SW

La nouvelle Passat n’est sans doute pas la voiture la plus « sexy » du monde, mais c’est en revanche l’héritière d’une lignée qui a fait l’Histoire de l’automobile avec un grand « H ». En effet, en l’espace de 8 itérations, ce sont plus de 30 millions de Passat qui ont été écoulés et le break conserve, de génération en génération, une multitude d’aficionados qui n’iraient à la concurrence pour rien au monde.

Concrètement, la Passat VIII SW affiche un design statutaire et sérieux, mais sans doute un peu fade au goût de certains. En revanche, le niveau de technologie embarquée met tout le monde d’accord, depuis les projecteurs matriciels à LED en passant par l’instrumentation numérique et le système d’infotainment dernier cri, et sans oublier un système Travel Assist de conduite semi-autonome.

En outre, la Passat est l’un des breaks les plus doués en matière de volume de chargement, un point fort qu’elle partage avec sa cousine du groupe VAG, la Skoda Superb Combi. Et l’on dispose ici de 650 à 1 780 l, ce que lui envieraient bien des monospaces et des SUV. En outre, l’habitabilité est royale et la modularité, là encore, très bien pensée, avec des rails, des crochets et un ingénieux système de cloisonnement dans le coffre.

Au niveau des moteurs, la Passat SW a de quoi satisfaire tout le monde avec des blocs essence, diesel et même hybride rechargeable. Le niveau de confort est tout simplement excellent, que ce soit pour le conducteur ou ses passagers et l’insonorisation est vraiment bluffante : sur autobahn illimitée, une conservation peut être maintenue sans trop hausser la voix à près de 200 km/h. En outre, une caméra « lit » la route devant le véhicule pour adapter la fermeté des suspensions en anticipation, et cela fonctionne très bien.

Enfin, les prix sont effectivement un peu plus élevés que ceux d’une Superb Combi équivalente et très proches de ceux d’une 508 SW, mais ils restent en deçà des tarifs d’une Audi A4 Avant, alors que le niveau de chargement s’avère bien supérieur.

véhicule disponible
À partir de 0 € -% de remise

Volvo V60

Volvo V60

Si vous souhaitez faire preuve d’un surcroît d’originalité en choisissant votre break, car, comble de l’ironie, les modèles allemands représentent des références si attractives qu’elles en deviennent peut-être un peu trop communes.

Si c’est ce que vous pensez, alors Volvo pourrait bien avoir la solution au travers de son break V60, dérivé de la remarquable berline S60. Vous pourrez choisir entre deux moteurs diesel ou des versions hybrides rechargeables T6 et T8 de 340 et 390 chevaux. Dans tous les cas de figure, cette imposante Volvo impressionne par le confort qu’elle délivre et sa présentation remarquablement flatteuse ; dès que l’on monte à bord, l’on se sent dans un véhicule Premium, c’est indéniable. Qui plus est, le volume de coffre est de 529 litres avec la banquette arrière en place, ce qui correspond à une bonne moyenne dans la catégorie, tandis que l’habitabilité a été particulièrement soignée.

En outre, pour les systèmes de sécurité et de conduite semi-autonome comme pour l’infodivertissement, la V60 affiche tous les équipements dernier cri que l’on est en droit d’attendre d’une voiture qui ne démarre pas à moins de 49 000 euros.

Enfin, n’oublions pas que si le comportement routier ne vous apportera pas le « grand frisson », ce break affiche une tenue de route très saine. Son design extérieur est indubitablement différenciant, ce qui lui permet d’afficher sa propre « personnalité » sur un segment où les offres concurrentes sont légion.

véhicule disponible
À partir de 0 € -% de remise

L’essentiel à retenir

Les breaks ont aujourd’hui toutes les cartes en main pour concurrencer les SUV et autres Crossover et ce d’autant plus qu’au-delà de leurs qualités techniques, ils ont aussi fait de gros progrès en ce qui concerne le design extérieur. Sachant qu’à motorisation égale, les breaks consomment moins de carburant, il y a donc vraiment toutes les raisons pour envisager l’achat d’un véhicule de cette catégorie. Et si c’est votre cas, nous espérons que ce TOP 10 vous permettra d’y voir plus clair pour choisir votre prochaine auto.

Envie d’un break de petite taille ? Découvrez quel petit break choisir en 2023 !

Cet article vous a-t-il aidé ?

Cet article a été utile à 250 personnes

 Ces articles vont aussi vous aider 

Jonathan LUCK
Publié par
Jonathan LUCK
Commentez cet article

Pin It on Pinterest

Share This