Bonus écologique et prime à la conversion : le barème 2021-2022 dévoilé

Opel Corsa-e électrique 2019

Une nouvelle aide à l’achat des véhicules d’occasion vient d’être approuvée. Mais cela cache un durcissement des barèmes du bonus et de la prime à la conversation, d’abord à partir du 1er Juillet 2021, puis en 2022.

Si le durcissement devait initialement intervenir début 2021, le coronavirus, et la crise économique qu’il a entrainé, ont repoussé de six mois les nouveaux barèmes concernant le bonus et la prime à la conversion. Comme l’on pouvait s’y attendre, cette nouvelle grille a pour effet une baisse des incitations financières à l’achat des véhicules neufs dis  »propres ».

1 000 € en moins pour le bonus écologique

À partir du 1er juillet 2021, tous les bonus écologiques seront rognés de 1 000 €. Celui concernant l’achat d’une voiture électrique de moins de 45 000 € passera ainsi de 7 000 € à 6 000 € et chutera à 2 000 € pour les modèles compris entre 45 000 € et 60 000 € (contre 3 000 € aujourd’hui). En 2022, ces aides passeront respectivement à 5 000 € et 1 000 €.

Les modèles hybrides rechargeables sont aussi concernés. Le bonus passe de 2 000 € actuellement (pour les véhicules de moins de 50 000 € et pouvant parcourir au moins 50 km en tout électrique), à 1 000 € en 2021. En 2022 interviendra sa suppression totale pure et simple.

Les moteurs diesels exclus de la prime à la conversion

Du côté de la prime à la conversion, le bilan n’est guère plus reluisant pour les clients. Avec des conditions d’accessions durcies. Dès juillet prochain, il faudra se porter acquéreur d’un véhicule émettant moins de 132 g/km de CO2 selon le cycle WLTP, au lieu de 137 g/km actuellement, pour en bénéficier.

L’ensemble des modèles Crit’Air 2 ne seront plus éligibles, ce qui a pour effet d’exclure l’ensemble des blocs diesels, ces derniers ne pouvant prétendre à une vignette 1. Une contradiction avec le précédent critère basé sur les émissions de CO2, un domaine ou les motorisations fonctionnant au gazole sont plus vertueuses que les essence… En 2022, ce seuil sera encore abaissé pour atteindre 127 grammes de CO2 par km.

1 000 € d’aide pour les voitures électriques d’occasion

Le gouvernement souhaitant promouvoir les véhicules électriques, et ceux-ci étant de plus en plus nombreux sur le marché de l’occasion, une nouvelle prime de 1 000 € pour l’achat de toute voitures zéro émission de seconde main est en vigueur depuis le 8 décembre. Pour en profiter, il faut s’engager à garder la voiture au moins deux ans (que ce soit un achat ou une location longue durée) et que celle-ci soit âgée d’au moins deux ans. Cette aide est cumulable avec la prime à la conversion.

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article