Indemnité inflation carburant : comment profiter des 100 € d’aide ?

essence carburant 100 € voiture cout

Pour lutter contre l’augmentation du prix des carburants, Jean Castex a annoncé la mise en place d’une aide de 100 € dont pourront bénéficier tous les Français gagnants moins de 2 000 € nets / mois.

Pas de baisse des taxes

Le gouvernement a finalement tranché. Comme attendu, les taxes sur le carburant, qui représentent quasiment 60 % de la facture à la pompe, ne baisseront pas. Le manque à gagner pour le gouvernement serait bien trop important. Il n’est plus non plus question d’un chèque carburant, qui était pourtant la solution qui semblait se dessiner.

Indemnité inflation de 100 €, pour qui ?

Le premier ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi 21 octobre au 20h de TF1 la voie finalement choisie : l’indemnité inflation. Il s’agit d’une aide financière de 100 € à tous les Français gagnants moins de 2000 € nets / mois. Il s’agit bien d’un revenu par personne et non pas par foyer. Si chaque membre d’un couple gagne moins de 2000 € / mois, ils pourront tous les deux bénéficier de cette aide à l’inflation de 100 €.

Cette prime sera défiscalisée, s’adressera à tous et sera versée de façon automatique à tous les concernés. Aucune démarche n’est nécessaire de la part des bénéficiaires. Elle concerne les salariés mais aussi les indépendants, les demandeurs d’emploi, les retraités et les étudiants. Elle ne se sera toutefois pas distribuée à tous en même temps.

Quand sera-t-elle distribuée

Les salariés seront les premiers à en profiter dès la fin décembre, alors qu’elle sera directement virée par leur employeur (qui sera ensuite remboursé par l’Etat). Les autres catégories en bénéficieront entre janvier et février. Les indépendants seront indemnisés par l’Ursaff, les retraités par la caisse de retraite, les chômeurs par Pôle emploi et les agents de la fonction publique par l’Etat. Les apprentis sont aussi concernés par la prime à la condition qu’ils soient salariés. Enfin les étudiants auront aussi droit à cette indemnité, s’ils sont allocataires d’aides sociales.

Au total, ce sont 38 millions de Français qui sont concernés, qu’ils soient automobilistes ou non, et qu’ils aient besoin d’utiliser leur voiture pour aller travailler ou pas.

Comment a-t-elle été choisie ?

Ce montant de 100 € n’a pas été choisi au hasard. Le gouvernement indique s’être basé sur une somme de 80 € correspondant à la facture moyenne de la hausse des prix sur l’année. Pour cela il a considéré comme référence une augmentation de 9 centimes / litre pour le kilométrage moyen parcouru annuellement par les Français, soit 14 000 km. Bien qu’entamant le budget de l’Etat de 3,8 milliards d’euros, certains (beaucoup ?) trouveront ce montant trop juste pour compenser l’inflation du prix des carburants en cours.

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article