La détection des dommages sur les automobiles devient automatique

Proovstation

Proovstation a mis au point un portique capable de détecter tous les défauts d’une auto de façon automatique et en seulement trois secondes. Cela représente un gain de temps important pour les distributeurs.

Inspecter une voiture en seulement trois secondes et avoir un rapport détaillé de tous ces défauts seulement une minute plus tard ? C’est ce qui est désormais possible grâce au portique de Proovstation. Avec cette installation, plus petite qu’un portique de station de lavage, il est désormais possible de faire un scan 3D complet d’une automobile grâce à une intelligence artificielle. Le rapport se fait sous forme d’un compte rendu listant la totalité des défauts avec leur nature, rayures, bosses, bris de glace enfoncements ou corrosion, ainsi que leur emplacement et une photo de chacun. Même les plus petits coups et impacts, à peine perceptibles à l’œil nu, sont détectés. Avec une capacité de 1 500 inspections par jour, cette invention représente un gain important en matière de temps et de coût pour les professionnels (loueurs, constructeurs concessionnaires etc.).

Une entreprise en plein développement

C’est Cédric Bernard, qui a imaginé ce dispositif. Le fils du PDG du groupe Bernard (important distributeur automobile du Sud Est de la France) s’est associé aux fondateurs de Weproov, une application capable de dématérialiser les états des lieux des voitures avec un smartphone. C’est de leur union qu’est né Proovstation : « On s’est dit qu’ensemble on pouvait être plus ambitieux, et arriver à une automatisation complète de l’inspection d’un véhicule. »

Né en 2018 à Lyon, la start-up a déjà installé une dizaine de portiques en Europe et 73 autres ont déjà été commandés et sont actuellement en attente de montage dans 13 pays, soit un potentiel de 9 millions d’inspections par an. Preuve que la demande est bien là, la concurrence se développe notamment venant d’Allemagne, d’Angleterre ou encore d’Israël. Avec un marché estimé à 9 milliards d’inspections annuelles, la demande ne devrait pas fléchir « Notre ambition est de doubler le volume d’affaires tous les ans. » annonce Cédric Bernard.

Un coût important mais vite rentabilisé

Proovstation vise en priorité les loueurs pour les états des lieux à chaque retour, ou encore chez les vendeurs de véhicules d’occasion nécessitant une évaluation minutieuse. Mais les constructeurs de voitures neuves pourraient aussi se montrer intéressés. En effet Cédric Bernard explique : « Entre la sortie d’usine et le centre de distribution, elles sont déplacées jusqu’à onze fois, et vérifiées autant de fois ». Sachant que l’opération prend en moyenne une vingtaine de minutes et que l’œil humain n’est pas infaillible, on comprend tout l’intérêt des professionnels pour la station d’inspection automatisée. Sont coût de 5 000 € par mois sur quatre ans peut être rapidement amortie si le volume d’inspection est important.

Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article