Le marché automobile grimpe de 46 % en mai 2021

Renault Captur E-Tech

Les restrictions sanitaires continues de s’alléger et le marché automobile continue sa bonne marche en avant. Renault en profite pour repasser devant Peugeot.

Avec 141 040 immatriculations enregistrées, la vente de voiture neuve au mois de mai 2021 progresse de 46,4 % par rapport à la même période de 2020, grâce en partie à un jour ouvré supplémentaire. À nombre de jours ouvrés comparables l’augmentation, même si elle moins importante, reste tout de même significative avec + 38, 7 %.

Depuis le début de l’année, les ventes ont augmenté de 50,1 %, que ce soit en données brutes ou à nombre de jours ouvrés comparables (103 jours ouvrés sur les 5 premiers mois de l’année dans les deux cas). Cela représente un volume de 723 257 exemplaires neufs ayant trouvé preneurs.

Un bilan plus mitigé que les chiffres ne le laisse croire

Mais il ne faut pas crier victoire trop vite, le marché automobile français reste tout de même encore à un niveau bas. Cela est plus parlant si l’on compare les chiffres de 2021 avec ceux de 2019. Il y a deux ans, le marché enregistrait 193 948 ventes pour le mois de mai, soit 52 908 exemplaires de plus que le mois dernier. Cela représente donc une baisse de 37,5 % en 2021. De la même façon, sur le début de l’année 2019, 935 478 immatriculations ont été enregistrées. Le déficit pour 2021 se monte donc à 212 221 véhicules et la baisse à 29,3 %.

Evolution du marché automobile francais sur 4 annees
Source : CCFA

Les scores par marques

Renault repasse en tête des ventes en France avec 26 163 immatriculations. Grâce à ce joli score, le losange devance Peugeot qui dominait le marché depuis le début de l’année. Le Lion doit donc se contenter de la deuxième place avec 22 623 exemplaires pour le mois de mai. Le groupe Stellantis et sa myriade de marque reste cependant devant le groupe Renault bien que ce dernier progresse plus que son concurrent (respectivement + 45,6 % et + 42,3 %).

Volkswagen et ses 10 885 ventes (+74,6 %) se place juste derrière Citroën (12 304 ex, soit une hausse de 28,6 %) tandis que Dacia continue de rencontrer le succès avec 9 387 immatriculations (+47,8 %).

Le diesel délaissé

Le diesel, de plus en plus boudé bien qu’il reste indispensable à certains, atteint une part de marché exceptionnellement basse avec seulement 22 %. Une tendance qui n’a aucune raison de repartir à la hausse avec des restrictions de circulation en milieu urbain de plus en plus contraignantes.

Tous les chiffres de ventes par constructeurs en mai 2021

MarquesImmatriculation voitures neuves en FrancePourcentage de part du marché du neufVariation du nombre de vente par rapport à l'année précédente
Alfa Romeo1590,11 %+ 27,2 %
Alpine730,05 %- 06,4 %
Audi4 9963,54 %+ 69,2 %
BMW4 0182,85 %+ 49,5 %
Citroën12 3048,72 %+ 28,6 %
Dacia9 3876,66 %+ 47,8 %
DS1 671 1,18 %+ 42,1 %
Fiat3 5202,50 %+ 56,7 %
Ford3 7872,69 %+ 10,4 %
Hyundai3 6222,57 %+ 55,1 %
Jaguar2200,16 %++ %
Jeep8340,59 %++ %
Kia3 1972,27 %+ 27,7 %
Land Rover4960,35 %+ 85,1 %
Lexus3910,28 %+ 43,2 %
Mercedes3 9492,80 %+ 28,3 %
Mini2 0961,49 %+ 08,5 %
Nissan1 4081,00 %- 13,8 %
Opel3 2762,32 %+ 26,2 %
Peugeot22 62316,04 %+ 48,7 %
Porsche3380,24 %- 4,2 %
Renault26 163 18,55 %+ 45,0 %
Seat2 8322,01 %+ 64,0 %
Skoda3 0982,20 %+ 55,9 %
Suzuki1 577 1,12 %++ %
Toyota7 6805,45 %+ 26,8 %
Volkswagen10 8857,72 %+ 74,6 %
Volvo1 5411,09 %+ 46,05 %
Publié par
Jean-Baptiste TRICHOT
Commentez cet article