Essai de la Ford Fiesta ST : la dernière survivante ?

Essai auto de la Ford Fiesta ST

Faisant partie des dernières survivantes sur un marché des GTI en voie de disparition, la Ford Fiesta ST se distingue par ses indéniables qualités routières. Découvrez notre essai auto de la Ford Fiesta ST.

Aujourd’hui, on peut véritablement dire que le segment des petites sportives n’est pas au beau fixe, se réduisant comme une peau de chagrin au fil des ans. Et pour cause, même Renault et Peugeot ont décidé de quitter ce marché, en n’offrant pas de nouvelle génération à leur 208 GTi et Clio R.S., laissant les fans dans l’incompréhension la plus totale. Heureusement, certains constructeurs continuent à y croire et c’est notamment le cas de Ford, qui a même eu l’audace d’offrir une nouvelle génération à sa Fiesta ST, renouvelée à l’occasion du salon de Genève en 2017. Il faut dire que cette version gavée aux hormones est devenue au fil des années un incontournable dans la gamme, alors qu’apparut en 1999 la Fiesta Zetec S, la devancière de la sportive que l’on connaît à l’heure actuelle.

Rapidement devenue l’une des citadines hautes performances les plus appréciées sur le marché, grâce à ses nombreux atouts esthétiques et techniques, la Ford Fiesta ST a toutefois dû faire quelques sacrifices pour pouvoir survivre. Et pour cause, afin que les normes environnementales n’aient pas raison de son maintien au catalogue, la sportive a notamment dû se résoudre à se séparer d’un cylindre, sans toutefois perdre de ses qualités routières. Un vrai tour de force de la part des ingénieurs de la marque à l’ovale bleu, le tout sans faire flamber son tarif. Mais alors, pourrait-on aller jusqu’à dire que la citadine est la meilleure GTI du marché à l’heure actuelle ? C’est ce que nous avons voulu savoir en prenant son volant le temps d’un essai survitaminé !

Extérieur et design de la Ford Fiesta ST

Profitant des évolutions opérées sur la version standard, renouvelée en 2017, la Ford Fiesta ST s’offre un style bien plus moderne que la précédente mouture, avec des lignes plus épurées, mais non dénuées de dynamisme, et ce quelle que soit la déclinaison. Nous découvrons donc ici des optiques dont le dessin a été revu, mais surtout arrondi, tandis que l’arrière se pare de feux en position horizontale et non plus verticale comme c’était auparavant le cas. Enfin, de nouveaux boucliers avant et arrière font également leur apparition, alors que la longueur est quant à elle en hausse de sept centimètres, atteignant ainsi un total de 4,04 mètres. Une manœuvre qui avait originellement pour but de laisser un peu plus de place à la Ford Ka + au sein du catalogue, avant que celle-ci ne disparaisse en raison d’une fiscalité de moins en moins favorable à ce type de carrosserie. La Fiesta est donc désormais le modèle le plus petit de la gamme, malgré sa taille ayant significativement augmenté au fil des années.

De son côté, la version ST que nous avons entre les mains se pare évidemment d’éléments distinctifs, permettant de mieux cerner ses ambitions sportives, et ce dès le premier coup d’œil. Située tout en haut de la gamme, aux côtés de la Vignale plutôt typée confort, cette version s’avère aisément reconnaissable grâce à sa calandre spécifique, arborant un motif plus agressif, son becquet arrière ou encore ses jantes noires de 17 pouces. Enfin, des badges ST viennent compléter la dotation. Autant d’éléments qui donnent un côté très sportif à cette Fiesta, qui reste somme toute plutôt sobre, comme la plupart des GTI actuellement proposées sur le marché. Le but ici n’est en effet pas d’être une bête de course radicale, mais bien une compacte un peu plus performante que la moyenne, utilisable sur les trajets du quotidien. Toutefois, ceux qui veulent se faire légèrement plus remarquer pourront opter pour le très beau Bleu Performance de notre version d’essai, proposé en option moyennant 750 euros. À noter qu’un total de sept teintes de carrosserie sont disponibles au catalogue, qu’il s’agisse de noir, de gris, de blanc, mais également de rouge.

Poste de conduite et habitabilité de la Fiesta ST

Comme pour l’extérieur, l’intérieur de cette Ford Fiesta ST se veut sportif et sobre, mais évolue dans tous les cas en profondeur, faisant un vrai bond en avant par rapport à une précédente génération qui commençait à subir le poids des années. La présentation est ici largement modernisée, faisant par ailleurs progresser la qualité perçue, malgré la présence de quelques plastiques durs qui font encore de la résistance. Bien sûr, cette déclinaison plus dynamique se distingue là encore par des éléments spécifiques et notamment des sièges Recaro offrant un excellent maintien en conduite sportive. Ceux-ci sont ici habillés de cuir, tandis que le pédalier et le pommeau de levier de vitesse en aluminium viennent compléter la dotation de cette Ford Fiesta ST Plus, axée sur le confort. Quoi qu’il en soit, on apprécie la présentation sans fausses notes de cette sportive, ainsi que les ajustements, qui se révèlent plutôt corrects.

Du côté de la technologie aussi, la Ford Fiesta évolue considérablement, s’offrant un tout nouvel écran tactile de 8 pouces, intégrant le système d’infotainement SYNC3, logiquement compatible avec Apple CarPlay et Android Auto. Celui-ci affiche une présentation très claire et simple d’utilisation, bien que le style semble un brin daté par rapport à ce que propose la concurrence et notamment Peugeot avec sa 208, dont vous pouvez dès à présent découvrir l’essai sur notre site. Par ailleurs, la citadine a ici fait le choix de ne pas céder aux sirènes de l’instrumentation numérique, afin d’afficher un tarif compétitif. Il faudra se contenter d’un combiné analogique équipé toutefois d’un petit écran TFT, une présentation tout ce qu’il y a de plus classique donc. Forte de son empattement de 2,49 mètres, la Ford Fiesta ST accueille correctement ses occupants, sans plus, tandis que son agrandissement profite surtout au volume de coffre. Celui-ci gagne en effet 13 litres, passant alors de 311 à 1 093 litres une fois la banquette rabattue. À noter que la roue de secours disparaît quant à elle.

Que vaut la Ford Fiesta ST sur la route ? Essai en conduite

Avec cette nouvelle génération, la Ford Fiesta ST fait également évoluer sa motorisation, perdant au passage un cylindre afin de mieux répondre aux normes environnementales toujours plus sévères. Un sacrifice obligatoire pour continuer à survivre aussi longtemps que possible, à l’heure où le malus flambe et que les amendes prévues pour l’an prochain menacent les constructeurs. Rassurez-vous toutefois, un cylindre en moins ne s’avère pas forcément négatif, alors que la sportive a l’audace de gagner une vingtaine de chevaux par rapport à la précédente génération, si l’on fait abstraction de la Fiesta ST200, chargée de faire le lien entre les deux. Ce sont donc 200 chevaux tout ronds qui se cachent sous le capot de cette nouvelle mouture, issus du bloc trois cylindres 1,5 litre turbocompressé qui se révèle bien à sa place sur cette ST. Celui-ci développe quelques 290 Nm de couple disponibles dès 1 600 tr/min, offrant à la compacte d’excellentes relances, notamment en sorties de courbes.

Malgré ses 200 kg supplémentaires, la Ford Fiesta ST fait grimper ses performances, avec un 0 à 100 km/h abattus en 6,5 secondes, pour une vitesse maximale établie à 232 km/h. Des chiffres très honorables pour la compacte, qui fait également preuve d’énormément de dynamisme sur des routes plus sinueuses et vallonnées, qui restent son terrain de jeu favori. Et pour cause, la compacte profite ici d’un châssis aux petits oignons, optimisé pour la performance sans être trop rigide non plus. Et oui, car il ne faut pas oublier que malgré les deux lettres apposées sur son coffre, la citadine doit rester assez polyvalente pour être conduite tous les jours, ou presque. Véritable petite bombinette, cette ST se comporte merveilleusement bien en courbes et fait preuve d’une agilité sidérante, profitant par ailleurs d’un train avant incisif. Un caractère que l’on doit à sa direction très précise, ainsi qu’à son différentiel à glissement limité Quaife, inclus dans le Pack Performance optionnel. Celui-ci permet à la citadine de jouir d’une tenue de route à toute épreuve, il faudra vraiment la pousser dans ses retranchements pour la voir jouer du popotin.

Comme sur la majorité des petites sportives, trois modes de conduite sont ici proposés, à savoir Normal, Sport et Circuit, réservé à un usage sur piste, car déconnectant l’ensemble des aides à la conduite. Nous nous contenterons donc du mode Sport, agissant notamment sur la réponse du moteur, mais également sur la sonorité de l’échappement, plus mélodieuse et agressive que jamais. Cette configuration apporte la touche de dynamisme nécessaire pour profiter pleinement des capacités de la sportive, par ailleurs livrée de série avec une boîte de vitesses manuelle à six rapports. À noter que si l’amortissement n’est pas piloté, les ingénieurs ont réussi à offrir à la Ford Fiesta ST un excellent compromis entre fermeté et confort, qui permet de s’adonner à une balade sportive juste après avoir quitté le bureau. Par ailleurs, l’Américaine est également dotée d’un Launch Control très appréciable, qui permettra de se laisser à quelques accélérations bestiales en ligne droite…

Profitant de son gabarit relativement contenu, la Ford Fiesta ST est aussi très à l’aise en ville, malgré son diamètre de braquage en revanche très décevant, notamment par rapport à ses rivales. Quoi qu’il en soit, elle demeure très plaisante et fait surtout tourner les têtes, comme nous avons pu le voir lors de notre essai. Mais la bonne surprise reste surtout son appétit de moineau, avec une moyenne en cycle mixte annoncée à 6 litres aux 100 km, même si nous avons plutôt flirté avec les 8 litres en conduite dynamique. Cela reste bien sûr plus que raisonnable pour de telles performances, tandis que la citadine profite du système de désactivation des cylindres lorsque les conditions le permettent. Une technologie qui permet également de réduire les émissions, celles-ci étant de l’ordre de 136 g/km, ce qui lui permet alors d’échapper au malus écologique avec le nouveau barème.

Notes et avis sur l’essai de la Fiesta ST

Catégorie
Note sur 5
Avis Caroom
Esthétique
⭐️⭐️⭐️⭐️
Sportive tout en restant relativement sobre, la Ford Fiesta ST affirme clairement ses ambitions dynamiques !
Conduite
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Compromis parfait pour tous les jours, la Ford Fiesta ST profite d’un agrément de conduite incroyable sur toutes les routes.
Praticité
⭐️⭐️⭐️⭐️
Son volume de coffre de 311 litres, en hausse par rapport à la précédente génération donne à la Fiesta ST un vrai aspect pratique, alors que les passagers sont plutôt bien accueillis.
Rapport Qualité/Prix
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Difficile de faire mieux au vu des prestations proposées !

Envie d’une Ford Fiesta au meilleur prix ?
Achetez-la moins cher avec Caroom !

Ford Fiesta
Ford Fiesta 32 véhicules disponibles
À partir de 14 366 € -23% de remise

Bilan de notre essai de la Ford Fiesta ST

Citadine sportive et polyvalente, la Ford Fiesta ST s’avère l’alliée idéale de tous ceux qui recherchent une voiture pour le quotidien et le week-end, pas trop gourmande et pas trop radicale. Avec son style affirmé, mais jamais ostentatoire et ses performances de haut vol, la bombinette colle un large sourire sur le visage de tous ceux qui en prennent le volant et l’on comprend aisément pourquoi. Bref, un excellent choix pour un modèle très accessible, affiché à partir de 23 700 euros dans sa version ST Pack, plus axée sur la sportivité et un peu moins équipée que la ST Plus. Quoi qu’il en soit, on peut véritablement dire que l’essayer, c’est l’adopter et quelques virages à son bord seront suffisants pour convaincre n’importe quel sceptique !

Cet article vous a-t-il aidé ?

Cet article a été utile à 46 personnes

 Ces articles vont aussi vous aider 

 

Julie
Publié par
Julie
Commentez cet article

1 commentaire

Pin It on Pinterest

Share This