Essai de la Citroën C3 restylée : elle gagne en maturité

Essai de la Citroën C3 restylée

Restylée quelques mois plus tôt, la Citroën C3 adopte un style plus mature et moins féminin, afin de conquérir une clientèle plus large. Un choix osé, certes, mais un pari gagnant ? C’est ce que nous avons voulu voir en prenant son volant. Découvrez notre essai auto de la Citroën C3.

 

Cela faisait déjà quatre ans que la troisième génération de la Citroën C3 était commercialisée, changeant alors radicalement par rapport à une précédente version plus sage et moins originale. S’appropriant les nouveaux codes esthétiques de la marque aux chevrons, avec notamment sa toute nouvelle signature lumineuse à deux étages, ainsi que ses Airbumps sur les côtés, la pétillante citadine n’avait alors eu aucun mal à se faire une place sur le marché. Et pour cause, dès sa première année de commercialisation, elle avait réussi à se positionner en 6e place au classement des modèles les plus vendus en France, totalisant plus de 67 200 immatriculations. Aujourd’hui, la citadine reste encore dans la course, mais mise néanmoins sur un restylage tout en douceur pour continuer à plaire, notamment face aux nouvelles Peugeot 208, Renault Clio et autres Opel Corsa, s’étant quant à elles offert une toute nouvelle génération.

Mais pas question pour cette Citroën C3 de repartir de zéro, alors que la recette fonctionne plus que bien. Cette nouvelle mouture s’offre donc quelques petites modifications, qui restent néanmoins à peine visibles pour les moins observateurs. Il faut dire que le but ici n’était pas de tout changer, mais bien de faire moderniser l’auto afin d’élargir un peu la clientèle, sans pour autant perdre celle des premières heures. Car l’adorable citadine n’a de toute façon pas besoin d’un ressuage trop profond, alors qu’elle ne semble pas avoir pris la moindre ride en quatre ans de carrière. Un vrai tour de force, alors qu’elle a opté pour des lignes originales, bien moins consensuelles que celles d’une Renault Clio, par exemple. Mais Citroën ne s’est d’ailleurs pas contentée de faire évoluer le style de sa citadine, puisque celle-ci gagne également de nouveaux éléments techniques, tout en augmentant ses possibilités de personnalisations.

Nous avons donc voulu prendre le volant de cette nouvelle Citroën C3 restylée le temps d’une journée, afin de prendre toute la mesure des évolutions de la citadine. Et pour cela, c’est au volant de la version PureTech 110 que nous allons réaliser cet essai de la star de la marque aux chevrons !

Extérieur et design de la Citroën C3 restylée

Lorsque l’on parle de restyage, cela passe évidemment par un tout nouveau style. Et cette Citroën C3 ne déroge pas à la règle, bien qu’il puisse être assez difficile de remarquer les changements esthétiques au premier regard, tant ceux-ci sont discrets. Néanmoins, lorsque l’on y prête plus attention, on remarque que la citadine perd quelque peu en bonhomie, au profit d’un style plus masculin et un peu plus mature. En témoignent ces nouvelles « moustaches » positionnées au-dessus de la calandre, rendant l’auto moins féminine. Mais ce n’est pas tout, car la star gagne également en agressivité, avec ses tout nouveaux feux plus fins qu’auparavant. Au risque de perdre son capital-sympathie qui contribuait grandement à son succès ? Seuls les chiffres le diront, mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter pour autant pour l’avenir de la citadine, dont les traits s’inspirent entre autres des concepts CXperience et 19_19 dévoilés plus tôt et annonçant le tournant stylistique de la marque.

Mais si le design global de cette C3 évolue, avec parcimonie certes, la citadine ne s’est pas contentée d’un nouveau coup de crayon à l’avant. Et pour cause, les designers de Citroën ont voulu offrir plus de possibilités de personnalisations à la petite auto, en laissant désormais le choix aux clients entre pas moins de 97 combinaisons. Une performance rendue possible par les sept teintes de carrosseries disponibles au catalogue, associés à quatre couleurs de toit et quatre motifs, ainsi que quatre « Pack Colors ». De quoi continuer à attirer une clientèle féminine, malgré un look plus unisexe qu’auparavant. Tout le monde devrait donc pouvoir y trouver son compte, alors que la citadine conserve ses principaux atouts, à savoir ses dimensions, qui demeurent inchangées. On notera enfin les tout nouveaux Airbumps, se distinguant des anciens par un insert coloré désormais rectangulaire et non carré, tandis que l’arrière de l’auto ne change quant à lui pas d’un iota.

 

Poste de conduite et habitabilité de la C3 restylée

Lorsque l’on s’installe à bord de cette nouvelle Citroën, on remarque d’emblée que rien n’a changé dans la présentation, qui demeure donc strictement identique à la précédente mouture. Néanmoins, le département « couleurs et matières » du constructeur s’est attaché à faire évoluer cet habitacle par petites touches, en lui offrant de nouvelles ambiances. De nouveaux inserts décoratifs font leur arrivée au catalogue, dont le très réussi Techwood, plongeant les occupants dans une ambiance scandinave rappellent à certains ce qui se fait chez Volvo, entre autres. Il est également possible d’opter pour des décors bleus, comme sur notre version d’essai, du plus bel effet, créant une ambiance un peu plus fun. Enfin, on notera aussi l’arrivée de tout nouveaux sièges Advanced Comfort, inaugurés sur la Citroën C4 Cactus et également déclinés sur le C5 Aircross. Ceux-ci se distinguent alors par une assise rembourrée avec une mousse plus épaisse, passant alors de 2 à 15 millimètres, pour un confort accru.

Hormis ces petits changements visant à rendre l’auto encore plus agréable au quotidien, le reste du poste de conduite demeure dans la continuité de ce que l’on connaissait jusqu’à présent. Néanmoins, on signalera l’arrivée d’un nouvel écran tactile de 7 pouces, qui se distingue alors par un aspect plus brillant et plus qualitatif. Celui-ci est toujours compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, améliorant significativement l’expérience du conducteur. Certes, les évolutions sont donc assez légères, mais au fond, cette Citroën C3 a-t-elle vraiment besoin d’en faire plus, alors qu’elle rencontre déjà un grand succès ? Ne serait-il pas au contraire trop risqué de la faire trop évoluer ?

Que vaut la Citroën C3 restylée sur la route ? Essai en conduite

Comme pour la plupart des restylages, les évolutions se concentrent ici avec tout sur le style, tandis que la gamme de motorisations demeure logiquement inchangée par rapport à la précédente mouture. Les clients ont une fois encore le choix entre des blocs essence et diesel, dont les puissances s’échelonnent donc entre 83 et 110 chevaux pour la version la plus performante. C’est justement cette dernière que nous avons choisie, embarquant alors un quatre cylindres 1,2 litre PureTech essence, associé à la boîte automatique EAT6 et non l’EAT8 de la nouvelle Peugeot 208. Une configuration parfaitement adaptée à la citadine, alors que la version de 83 chevaux semble quant à elle un peu légère pour ceux qui souhaitent s’offrir une voiture polyvalente. Le choix des 110 chevaux est plutôt pertinent, d’autant plus que ce moteur se révèle plutôt dynamique malgré tout. Un vrai atout, que l’on doit aux 205 Nm de couple, assurant alors de très bonnes relances, notamment lors des dépassements, tandis que la boîte automatique est également assez efficace.

Reprenant la plateforme PF1 de la première génération de la Peugeot 208, ayant déjà fait ses preuves depuis pas mal d’années, cette Citroën C3 restylée n’a bénéficié d’aucune modification du côté du châssis et des trains roulants. Il faudra donc très probablement attendre la prochaine génération pour découvrir de nouvelles choses de ce côté-là, avec peut-être l’adoption de suspensions à butées hydrauliques, inaugurées sur la C4 Cactus et en passe de se déployer sur l’ensemble de la gamme, à terme. Malgré tout, la citadine demeure toujours très confortable, un vrai point fort pour cette auto qui a vocation à accompagner son propriétaire dans tous ses trajets du quotidien. En ville, le petit diamètre de braquage et le gabarit de la citadine lui permettent de se faufiler partout et facilitent grandement le stationnement, notamment lorsque les places sont difficiles à trouver. Sur autoroute, cette C3 se révèle également très confortable, bien que l’isolation phonique aurait pu être quelque peu améliorée tout de même.

Taillée pour la ville, avec sa direction qui se manie du bout du doigt, cette nouvelle Citroën C3 est sans aucun doute l’une des citadines les plus confortables du segment. Elle se distingue donc assez largement de la Peugeot 208, que certains pourraient alors préférer pour son dynamisme, mais également pour sa version électrique, qui manque à la petite auto aux chevrons. Cela pourrait néanmoins finir par arriver, tandis que la prochaine génération devrait sans aucun doute reposer sur la nouvelle plateforme CMP, conçue pour accueillir une motorisation zéro-émission. Quoi qu’il en soit, si la C3 restylée met le confort au premier plan, elle distille tout de même un certain plaisir de conduite et profite de toute l’expertise du groupe PSA en termes de liaisons au sol. En résulte un comportant très sain et rassurant, sans pour autant tomber dans le dynamisme, qu’elle laisse à l’Opel Corsa notamment, la 208 se de son côté plus confortable que la précédente génération.

Quoi qu’il en soit, si l’absence d’électrification n’est pas forcément trop gênante pour l’instant, alors que la citadine continue de plaire, elle peut néanmoins rebuter les clients à la recherche d’une citadine ultra eco-friendly. Mais si cette Citroën C3 n’est pas forcément la plus vertueuse du segment, elle parvient toutefois à limiter son appétit grâce à son poids plume dépassant à peine la tonne. La fiche technique annonce en effet une moyenne établie à 4,7 litres aux 100 kilomètres, ce qui reste plus que correct, le tout avec des émissions de seulement 107 g/km, permettant à la citadine d’échapper au malus écologique. Enfin, notons l’arrivée de l’aide au stationnement avant, désormais disponible en option à partir de la finition Shine, alors que le reste de la dotation ne change pas.

Notes et avis sur l’essai Citroën C3 restylée

Catégorie
Note sur 5
Avis Caroom
Esthétique
⭐️⭐️⭐️⭐️
Plus mature, la Citroën C3 ne perd néanmoins pas son capital-sympathie.
Conduite
⭐️⭐️⭐️⭐️
Axée sur le confort, la citadine profite de toute l’expertise PSA garantit un excellent comportement routier.
Praticité
⭐️⭐️⭐️⭐️
Bien équipée et offrant un espace intérieur plus que correct, elle est une vraie alliée pour le quotidien !
Rapport Qualité/Prix
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Affichée à partir de 15 200 €, la citadine profite également d’une dotation très intéressante !

Envie d’une Citroën C3 au meilleur prix ?
Achetez-la moins cher avec Caroom !

Citroën C3
Citroën C3 111 véhicules disponibles
À partir de 15 139 € -23% de remise

Bilan de notre essai de la Citroën C3 restylée

Moins féminine et plus aboutie, la nouvelle Citroën C3 restylée reste néanmoins fidèle à elle-même avec son style audacieux. Plus consensuelle, elle fait également évoluer sa dotation technologique et conserve globalement la recette de son succès tout en l’améliorant par petites touches. Nul doute que la citadine a encore de très beaux jours devant elle, grâce à d’excellentes prestations et son tarif plus que raisonnable. Si l’absence d’électrification peut lui porter préjudice par rapport aux Peugeot 208 et Renault Clio, il n’en reste pas moins qu’elle constitue une alternative très intéressante, qui devrait encore plus se bonifier avec les années. C’est bien parti pour en tout cas !

Cet article vous a-t-il aidé ?

Cet article a été utile à 40 personnes

 Ces articles vont aussi vous aider 

 

Julie
Publié par
Julie
Commentez cet article

Pin It on Pinterest

Share This