Sur Caroom c'est,

Prix bas garanti !

Soyez rassurés,

Achats sécurisés !

100% des leaseurs

sont approuvés !

Leasing Suzuki en LOA ou LDD

dès 164€ / mois
Jusqu'à -19%

Comment obtenir sa Suzuki lorsque l'on ne veut pas l'acheter comptant ni souscrire à un crédit ? Il existe un autre moyen : le recours au leasing de véhicule. Par ce biais, il devient plus facile de contrôler votre budget, et vous gagnez en prime en flexibilité. Utilisez Caroom pour comparer de façon simple les loyers proposés par différents bailleurs, aussi bien sur des offres de LOA que de LLD, et faire le bon choix !

Louer une Suzuki en location avec option d’achat (LOA) ou location longue durée (LLD)

La location Suzuki, comment ça marche ?

En l’espace d’une dizaine d’années, les offres de location – LOA ou LLD – ont pris une importance remarquable, devenant même la première méthode de financement des voitures neuves immatriculées dans l’Hexagone. Cette évolution aussi rapide qu’intense s’explique par le relatif désintérêt des nouvelles générations d’automobilistes envers le statut de propriétaire de son véhicule, mais également par l’inflation considérable de ses coûts de possession. Cela étant dit, si la solution du leasing vous intéresse pour votre prochaine Suzuki, veillez à bien appréhender chaque aspect des différentes propositions, ainsi que le meilleur moyen de les comparer.

Pourquoi choisir une LOA Suzuki ?

La Location avec Option d’Achat (LOA) est aujourd’hui utilisée dans le financement de plus de 60% des voitures neuves en France, et un tel succès s’explique notamment par la souplesse permise par ce type de contrat de location. En effet, lorsque le leasing arrive à échéance, il est possible de rendre la voiture – pour éventuellement repartir sur une autre location – mais aussi de l’acheter, en exerçant une option d‘achat au montant prédéterminé. La durée du contrat de LOA peut varier, mais elle s’établit le plus fréquemment entre 36 et 48 mois, et pendant ce laps de temps, la société de leasing reste propriétaire du véhicule, imposant également le respect d’un forfait kilométrique. Avec une LOA Suzuki, il est en tout cas possible de changer de voiture fréquemment, et donc de profiter des derniers modèles du constructeur nippon - Swift, et Jimny, notamment – mais vous pourrez aussi l'acquérir à la fin du contrat si vous le souhaitez. Une telle option présente par exemple un intérêt considérable lorsque les coûts de remise en état – du fait d’une usure supérieure au seuil d’acceptation du bailleur, tel que défini dans le contrat – sont trop élevés eut égard à la valeur de rachat de la voiture.

Pourquoi choisir une LLD Suzuki ?

Une Location Longue Durée (ou LLD) présente plusieurs points communs avec la LOA, à commencer par le versement d’un loyer mensuel pour pouvoir louer une voiture auprès d’un bailleur. Ici aussi, un forfait kilométrique devra être respecté, de même qu’un état d’usure au moment de rendre le véhicule pour s’épargner des pénalités. Toutefois, la LLD ne permet pas d’acheter un modèle, et en contrepartie de cette absence de choix, les mensualités sont beaucoup plus faibles. L’apport est également réduit, voire tout bonnement supprimé, et les coûts d’entretien – voire d’assurance – sont intégrés dans le loyer. Il en résulte donc une gestion grandement facilitée du budget auto. Soulignons aussi que la durée du contrat est élargie, allant de 24 mois à 60 mois, dépassant donc parfois la période de garantie constructeur, avec une offre « tout-compris » particulièrement intéressante. Pour prendre un exemple concret, un gros rouleur se rendent souvent en ville – où les petits accrochages sont malheureusement très fréquents – aura tout intérêt à choisir une LOA, tandis qu’une personne roulant peu, se montrant soigneuse avec ses voitures, et ciblant prioritairement un loyer minoré, devra privilégier une LLD. Ce faisant, elle se prémunira aussi des effets de la décote, qui peut tout de même représenter plus de 30% de la valeur d’achat en moins de 3 ans.

Où le leasing Suzuki est-il moins cher ?

Pour identifier où le leasing Suzuki sera le moins cher, il convient préalablement de lister tous les critères dont vous devrez tenir compte dans le cadre de votre analyse, à savoir :

  • le montant de l’apport
  • le niveau des mensualités
  • la durée du contrat de leasing
  • le kilométrage autorisé dans le cadre du forfait kilométrique, et les frais pour les éventuels kilomètres supplémentaires
  • l’intégration (ou non) des coûts d’assurance, d’entretien, etc.
  • les pénalités facturées en cas d’usure supérieure à la tolérance du bailleur
  • le montant de l’option d’achat (si LOA)

En tout état de cause, ne courrez pas chez un garage / concessionnaire de la marque japonaise, car les loueurs indépendants proposent le plus souvent de meilleures offres. Pour autant, ils sont aujourd’hui si nombreux, et chacun d’eux propose une telle variété de propositions, que l’automobiliste peut se perdre face à un choix aussi large. Bien sûr, plus il y a de créanciers professionnels de la location, et plus la concurrence qu’ils se livrent tire les prix à la baisse, mais ce n’est vraiment utile qu’à condition d’être capable de les comparer efficacement.

Conclusion : Comparer pour mieux louer

Ainsi que nous l’avons mentionné dans le paragraphe ci-dessus, le nombre de bailleurs spécialisés en voiture en leasing – Suzuki, notamment – est remarquablement élevé, ce qui devrait logiquement profiter au consommateur final. Cependant, cette pléthore de propositions dilue en réalité les probabilités de trouver la meilleure offre, sauf à faire appel à une aide externe efficace. C’est précisément ce que fait le comparateur de prix Caroom, en recensant plusieurs alternatives issues des leaseurs présents sur le marché, et il suffit de quelques clics pour les comparer en fonction de vos besoins. Ainsi, vous trouverez un leasing Suzuki moins cher, sans renoncer au modèle qui vous attire le plus.