Essai du Dacia Duster Eco-G 100 ch : économique et malin

Essai auto du Dacia Duster Eco-G

Restylé il y a peu, le Dacia Duster est-il toujours une véritable référence ? C’est ce que nous avons voulu voir en testant la version fonctionnant au GPL. Découvrez sans plus attendre notre essai auto du Dacia Duster GPL.

Écoutez cet essai en podcast 🎧

Lorsqu’il est arrivé en 2010 sur le marché, le Dacia Duster avait alors surpris tout le monde. Et pour cause, les modèles surélevés et abordables n’étaient pas encore très répandus et étaient méconnus du grand public. Très rapidement, le SUV low-cost avait alors réussi à se trouver une clientèle et à rencontrer le succès, s’écoulant alors à plus de deux millions d’exemplaires dans le monde entier. Et ce jusqu’en 2017, date à laquelle l’actuelle génération fut présentée, quatre ans après le restylage de mi-carrière. Plus de dix ans après, le 4X4 séduit toujours autant, se plaçant alors dans le top 10 des modèles les plus vendus en France, avec plus de 31 000 unités ayant trouvé un propriétaire. Une performance impressionnante pour celui qui s’est offert un très discret lifting de mi-carrière au mois de juin dernier. Très subtil, ce dernier avait alors surtout pour but de faire évoluer la star de la marque tout en douceur.

Le but ? Moderniser ce Duster sans pour autant en changer la recette. Cela semble avoir plutôt bien fonctionné, alors que le SUV à bas prix est actuellement le 8e modèle le plus vendu sur le marché français. Il fait dire que celui-ci a trouvé la recette du succès, avec sa silhouette haute sur pattes très à la mode et surtout, son rapport qualité/prix encore imbattable à l’heure actuelle. Certes, le prix de départ a légèrement grimpé depuis ses débuts, dépassant désormais la barre des 10 000 euros. Une belle petite montée en gamme donc, sans pour autant devenir un baroudeur prétentieux et bardé d’options « gadget ». En effet, ce Duster reste toujours fidèle à son postulat de base, celui de proposer uniquement l’essentiel. Pas étonnant qu’il plaise toujours autant aux petits budgets, d’autant plus dans cette version Eco-G fonctionnant à la bi-carburation essence / GPL. Un vrai atout, notamment lorsque le prix du sans-plomb atteint des sommets !

Il n’y a donc pas de doute, le SUV à bas prix veut avant tout séduire le portefeuille des clients. Mais qu’en est-il de l’agrément de conduite ? C’est justement ce que nous avons souhaité savoir en prenant son volant durant quelques jours. L’occasion de tester cette nouvelle motorisation GPL très prometteuse et intéressante sur de nombreux points.

Extérieur et design du Dacia Duster Eco-G

Bien sûr, ce Dacia Duster a bien changé depuis sa toute première génération, arrivée dix ans plus tôt sur le marché. En revanche, celui-ci se distingue assez peu de sa précédente mouture lancée en 2018, et c’est tout à fait normal, après tout, car la firme low-cost du groupe Renault ne voulait pas tout changer de cette recette qui connaissait déjà un fort succès. Et c’est tant mieux, car l’objectif était également de ne surtout pas déstabiliser la clientèle, tout en attirant tout de même de nouveaux clients. Un équilibre que la marque semble donc avoir trouvé, en faisant le choix de ne pas révolutionner le design de son SUV, mais en lui offrant bien sûr quelques petites retouches tout de même. Parmi les nouveautés de ce restylage, citons entre autres la nouvelle signature lumineuse à l’avant en forme de flèche, reprise de la Dacia Sandero. Notons également que le Duster est le tout premier de la gamme à se doter de clignotants à LED.

Une vraie montée en gamme pour l’une des stars historiques de la marque, qui s’offre un visage bien plus moderne. On notera par ailleurs l’arrivée d’une nouvelle calandre très légèrement redessinée avec de nouveaux motifs. À l’arrière en revanche, les changements sont nettement plus discrets et concernent alors notamment les feux, qui profitent d’un nouveau motif rappelant les optiques avant. Et puis c’est à peu près tout. De petits changements discrets donc, mais bienvenus sur cette nouvelle mouture, qui ne change pas radicalement, et c’est tant mieux ! Les évolutions les plus importantes devront donc sans doute attendre la prochaine génération, qui arrivera dans quelques années. Mais ce Duster, toujours bien campé sur ses roues, en impose déjà avec son faciès presque agressif, fait pour en découdre sur les chemins boueux. Profitant d’une garde au sol surélevée et de protections de carrosserie en plastique, notre modèle d’essai montre bien son appartenance au segment des SUV, et cela plaît aux clients !

Poste de conduite et habitabilité du Dacia Duster Eco-G

Alors que le design extérieur de ce Dacia Duster a donc subi quelques évolutions sans pour autant trop changer, l’intérieur suit-il également cette tendance ? Pour le savoir, installons-nous à bord de notre modèle d’essai. Et sans grande surprise, les changements restent là encore minimes, une volonté de la part de la marque qui ne souhaitait là encore pas trop changer sa recette. Pas de véritable évolution dans ce poste de conduite donc, mais quelques petits ajustements, à commencer par l’écran tactile dont la diagonale a été agrandie pour finalement passer à 8 pouces. Celui-ci accueille alors un système d’infodivertissement simple mais efficace, à l’image du reste de l’habitacle, dépouillé mais très fonctionnel. Bien sûr, le conducteur fait face à un combiné à compteurs et non numérique, pour des raisons d’économies. Visuellement, ce nouveau Dacia Duster n’est évidemment pas le plus haut de gamme du marché, mais ce n’est absolument pas le but. Il s’agit avant tout d’un modèle low-cost, qui parle plutôt au porte-monnaie.

Et cela n’est absolument pas un problème, alors que le nouveau Dacia Duster se montre convaincant et très attachant. Bien évidemment, les plastiques et les ajustements ne sont pas exempts de petites critiques, mais n’oublions pas que nous ne demandons pas au SUV d’être irréprochable, simplement de faire le job pour lequel il a été conçu. Et c’est le cas. Globalement, le poste de conduite est plutôt bien pensé et surtout très pratique, remplissant alors parfaitement sa fonction, sans trop en faire. De son côté, le conducteur est bien installé dans des sièges légèrement retravaillés pour offrir un meilleur maintien, ainsi qu’une assise plus confortable. Profitant d’un empattement de 2,67 mètres assez conséquent, ce nouveau Dacia Duster offre une très bonne habitabilité à ses occupants, aussi bien à l’avant que sur la banquette arrière. Ces derniers profitent en effet d’un espace généreux à la tête mais également aux jambes. Enfin, le volume de coffre oscille quant à lui entre 445 et 1 623 litres, ce qui reste dans la moyenne du segment.

Que vaut le Dacia Duster Eco-G sur la route ? Essai en conduite

Avec son restylage, le Dacia Duster a opéré un grand ménage au sein de sa gamme. Un changement qui a valu au SUV de se séparer de certaines de ses motorisations les moins rentables et de réduire sa gamme, désormais composée de cinq versions, dont une diesel, ce qui est assez étonnant. Les clients ont donc le choix entre les moteurs Eco-G 100 ch ainsi que les TCe 130 et 150 EDC en essence, tandis que le Blue Dci 115 est toujours dans la gamme. Et comme toujours, le SUV se décline en deux ou quatre roues motrices, selon les versions. Un catalogue relativement réduit, mais ayant conservé l’essentiel et qui démarre donc avec la variante GPL de notre modèle d’essai. Une déclinaison qui était à vrai dire déjà disponible sur la précédente version, qui permet alors à la star de la gamme de se distinguer sur un marché de plus en plus concurrentiel, mais où peu de marques proposent ce type de motorisation, pourtant de plus en plus à la mode.

Cette alternative, qui constitue donc l’entrée de gamme embarque alors un moteur trois cylindres 1,0 litre qui fonctionne au gaz de pétrole liquéfié, mais également au sans-plomb, au choix. Il suffit alors simplement de presser le petit bouton installé à gauche du volant pour changer de carburant, sans que cela ne se remarque. Cependant, ce bloc se montre un peu plus dynamique lorsqu’il fonctionne au GPL, affichant alors 100 chevaux, contre 90 équidés en essence. Une petite différence qui se ressent en réalité assez peu en conduite. D’autant plus que ce Duster n’est pas vraiment un foudre de guerre, malgré son poids relativement contenu tout de même. Mais de manière plutôt étonnante pour un trois cylindres, celui-ci se révèle étonnamment souple, rendant son usage plutôt agréable, notamment en ville. Petit point négatif toutefois concernant l’insonorisation, qui mériterait un peu plus de travail. Le bruit du moteur est en effet assez présent, particulièrement durant l’accélération.

La boîte manuelle, affichant désormais six rapports contre cinq jusqu’alors est quant à elle plutôt bien étagée, et agréable à prendre à prendre en main, avec une commande précise. Il faudra toutefois parfois penser à descendre d’un rapport pour profiter de relances efficaces, notamment dans les pentes. À noter par ailleurs que cette version GPL n’est pas disponible avec une boîte automatique EDC. Offrant un vrai confort à ses passagers, grâce notamment à son amortissement très souple, ce Dacia Duster se révèle logiquement très à l’aise en ville, autant qu’en dehors des sentiers battus. De son côté, la direction est très souple, au détriment néanmoins de la précision, plutôt moyenne. Sur autoroute, le SUV low-cost s’en tire plutôt bien, malgré de nombreux bruits aérodynamiques à haute vitesse, ainsi qu’une prise au vent qui reste assez importante. S’il est particulièrement adapté à la vie en montagne, notamment dans sa version 4X4, il n’est néanmoins pas vraiment fait pour les routes sinueuses.

En effet, malgré son châssis plutôt sain, le Dacia Duster affiche une prise de roulis assez forte, que l’on doit notamment aux suspensions très souples. Par ailleurs, le maintien latéral des sièges est quasiment inexistant. Et en termes de consommation, ça donne quoi ? Et bien, il faut savoir qu’un véhicule GPL est toujours un peu plus gourmand qu’un équivalent essence. Cela se confirme bel et bien avec ce Dacia Duster, qui affiche environ 9 litres aux 100 km/h en moyenne durant notre essai, contre 7 l/100 km en essence. Une petite différence néanmoins compensée par le prix très avantageux. En effet, le GPL est affiché à moins d’un euro le litre, contre plus d’1,90 € pour le sans-plomb. Par ailleurs, le SUV peut parcourir près de 500 km en fonctionnant uniquement au gaz, grâce à un réservoir de 48,8 litres. En tout, l’autonomie est affichée à 1 400 kilomètres. En plus de ne pas écoper de malus, ce Duster Eco-G est également éligible à la vignette Crit’Air 1.

Notes et avis sur l’essai du Dacia Duster Eco-G

Catégorie
Note sur 5
Avis Caroom
Esthétique
⭐️⭐️⭐️⭐️
Récemment restylé, le Dacia Duster affiche un style plus moderne et très séduisant !
Conduite
⭐️⭐️⭐️⭐️
Malgré une prise de roulis prononcée, le SUV est plutôt agréable à prendre en mains
Praticité
⭐️⭐️⭐️⭐️
Plutôt spacieux et profitant d’un grand coffre, le Duster est idéal pour les familles
Rapport Qualité/Prix
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Débutant à 14 990 euros, ce Dacia Duster possède un rapport qualité / prix imbattable !

Envie d’un Dacia Duster au meilleur prix ?
Achetez-le moins cher avec Caroom !

Dacia Duster
Dacia Duster 129 véhicules disponibles
À partir de 15 737 € -14% de remise

Bilan de notre essai du Dacia Duster Eco-G

Quelques jours au volant de ce Dacia Duster GPL auront suffi à nous aider à compenser pourquoi celui-ci rencontre un si grand succès auprès des clients. Bien sûr, ce n’est pas forcément le plus sexy des SUV du marché, mais c’est sans aucun doute le plus malin et le plus pragmatique. Ne laissant pas la moindre place au superflu, celui-ci fait la part belle au pratique et à l’essentiel, et c’est tant mieux. Choix intelligent pour tous ceux qui ne jurent que par le neuf, le Duster affiche un prix ultra-alléchant et des prestations très intéressantes. Difficile de ne pas se laisser séduire, et ses quelques défauts se font rapidement oublier au vu du tarif affiché.

Cet article vous a-t-il aidé ?

Cet article a été utile à 19 personnes

 Ces articles vont aussi vous aider 
Julie
Publié par
Julie
Commentez cet article

Pin It on Pinterest

Share This