Essai : nouveau Peugeot 3008

Il est LE modèle incontournable du constructeur de Sochaux. Le Peugeot 3008 est celui qui a permis à la marque au lion de s’affirmer sur le marché ultra concurrentiel des SUV. Tour du propriétaire d’une auto pétrie de qualités.

 

 

Extérieur et design

 

Style anguleux, museau en pointe et arrête saillantes : nous avons bien à faire à une Peugeot. Le 3008 se veut très dynamique, notamment grâce à sa lunette arrière plus inclinée que bon nombre de ses concurrents sur le segment. Le look est achevé par des jantes de 18 pouces qui remplissent correctement les arches de roues.

 

Intérieur et équipement/Espace à bord

 

 

Finition sérieuse et design avant-gardiste sont les maîtres mots dans l’habitacle. Les ajustements sont précis et aucun détail de mobilier ne dénote dans l’ambiance assez futuriste voulue par les designers de la marque. Le combiné d’instrumentation est digital, pratique pour afficher différentes informations comme un rappel de la navigation, les données relatives à la conduite ou encore la source audio en cours de lecture. Les passagers avant comme arrière disposent d’assez d’espace et, à moins de dépasser franchement le mètre 90, nul ne se sentira mal à l’aise à bord. L’équipement de série est complet et comprend notamment la clim auto bi-zone, la navigation 3D connectée avec reconnaissance vocale, la caméra de recul et les phares Full LED. Au chapitre aides à la conduite, on retrouve l’alerte de franchissement de ligne, le freinage d’urgence, le régulateur de vitesse et la détection d’angle mort.

 

Expérience et conduite

 

Le Peugeot 3008 dispose d’un très bon châssis, à l’aise sur à peu près tout type de routes. Il est précis et dynamique tout en restant suffisamment confortable pour envisager les longs trajets sans aucune arrière-pensée. Le petit volant à méplat participe également au plaisir de conduite et donne une impression d’agilité supplémentaire en effaçant les 1 430 kilos du bestiau. Le 4-cylindres diesel 130 ch est volontaire à défaut d’être réellement performant et fait du 3008 un bon compagnon de route au quotidien. La boîte manuelle est précise, bien guidée et la boîte auto 8 rapports optionnelle est tout aussi convaincante. En conduite normale, le 3008 ne réclame pas plus de 7,5 L/100 km dans cette configuration.

 

Le Peugeot 3008 par rapport à la concurrence

 

Face au 3008 se posent le trio du groupe Volkswagen composé du Tiguan, du Seat Ateca et du Skoda Karoq, le Nissan Qashqai, le Mazda CX-5 ou encore le Ford Kuga.

 

Catégorie

 

NoteCommentaire
Esthétique

 

⭐️⭐️⭐️⭐️Le Peugeot 3008 arbore un style affirmé, dynamique et passerait presque pour SUV coupé avec sa lunette arrière inclinée.
Conduite

 

 

⭐️⭐️⭐️⭐️Précision de conduite et amortissement qui ménage le confort sans sacrifier le plaisir au volant sont à la fête. Le 1.5 130 ch convient à la plupart des situations de conduite et reste sobre sans proposer des performances impressionnantes.
Praticité

 

 

⭐️⭐️⭐️⭐️Avec 520 L, le coffre est autrement plus généreux que sur le segment des berlines compactes et se situe dans la bonne moyenne de la catégorie. Les passagers sont à l’aise à bord.
Rapport Qualité/Prix

 

 

⭐️⭐️⭐️⭐️

 

Dans cette finition et avec cette motorisation, le 3008 s’échange contre 35 950 € hors option. Un Volkswagen Tiguan TDI 150 ch à équipement similaire est pour sa part facturé 40 050 €.

 

Bilan de Caroom

 

 

Ce SUV Peugeot 3008 fait bonne figure parmi ses concurrents. Sans être trop cher, il est bien fini et correctement équipé, et dispose en plus d’un châssis bien mis au point qui le rend agréable à conduire. Son design est toujours dans le coup et fait de lui un choix intéressant et différent sur le segment.

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !