Essai Peugeot 5008 : bon père de famille

Essai du Peugeot 5008

Version agrandie du 3008, la Peugeot 5008 s’adresse aux familles nombreuses souhaitant voyager avec style et confort. Nous avons voulu en savoir plus sur ce SUV familiale, pour en savoir d’avantages sur ces avantages et ces inconvénient à travers un essai auto. Voici notre essai du Peugeot 5008.

On le sait, et il suffit de sortir quelques minutes seulement dans la rue pour s’en rendre compte : les SUV sont partout. Un véritable succès pour cette silhouette, pourtant si décriée, pour des raisons principalement écologiques, en raison notamment d’un poids plus élevé et de ligne propices à la hausse de la consommation. Toutefois, ces modèles surélevés ont indéniablement la côte, et remplacent désormais les breaks et autres monospaces pour transporter les familles. Peugeot en sait quelque chose, alors que son 3008 rencontre un succès indécent depuis son lancement, devenant le SUV le plus vendu en France, que nous avions pu vérifier lors de notre essai du 3008. C’est donc très logiquement que la marque a lancé quelques mois plus tard son 5008, une version allongée visant à séduire les clans les plus larges.

Egalement très apprécié, avec près de 27 000 exemplaires vendus rien que pendant l’année dernière. Une success-story qui s’explique par sa silhouette, tout d’abord, mais également par son look, très moderne et en rupture totale avec une précédente génération qui commençait à être un peu datée. Mais l’arrivée de nouvelles technologies embarquées ont également permis au grand SUV, rival du Renault Koleos, de se distinguer, sur un marché de plus en plus concurrentiel. Bref, autant d’atout qui jouent en faveur de ce Peugeot 5008. Mais est-il parfait pour autant ? C’est ce que nous avons voulu savoir en prenant son volant, le temps d’un essai entre vents et marées, sur la côte bretonne.

Extérieur et design du Peugeot 5008

On s’en souvient, le Peugeot 3008 n’avait laissé personne indifférent lors de sa présentation, en raison de ses traits particulièrement marqués et très originaux, en rupture totale avec la précédente mouture. Si la surprise avait alors été au rendez-vous, ce ne fut pas vraiment le cas pour la révélation de son grand frère, le 5008, puisque celui-ci reprend les mêmes caractéristiques esthétiques, avec cette face avant très agressive, bien différente de ce que peuvent proposer ses rivaux allemands, proposant des lignes plus consensuelles. Le but ici était de rendre le SUV familial imposant, et c’est réussi, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Et pour cause, nous découvrons ici un hayon vertical permettant d’optimiser l’espace dans le coffre, intégrant deux feux arborant des griffes. Ceux-ci sont alors reliés entre eux par un large bandeau noir, que l’on retrouve également sur les nouvelles Peugeot 208 et 2008. De son côté, la ligne de toit est quant à elle moins inclinée, là encore dans le but d’améliorer l’habitabilité.

Bien sûr, les différences avec le Peugeot 3008 se s’arrêtent pas qu’à l’esthétique, puisque cet 5008 affiche une longueur en hausse de 20 cm, qui se retrouve notamment dans l’empattement. Mais ce n’est pas tout, car le porte-à-faux arrière s’agrandit également quelque peu, afin de mieux loger les passagers mais également d’accroître l’espace dans le coffre. Quoi qu’il en soit, le grand SUV reste tout de même très réussi, et si les lignes sont plus massives, il n’en est pas moins plaisant à regarder. C’est d’ailleurs tout particulièrement le cas dans la finition 5008 GT Line de notre version d’essai, située juste en dessous de la variante 5008 GT coiffant quant à lui la gamme. Le modèle que nous avons entre les mains est donc aisément reconnaissable à son toit noir, mais également à ses canules d’échappement chromées ainsi qu’à ses badges spécifiques sur les ailes. Par ailleurs, les projecteurs à LED ainsi que les feux anti-brouillard font également partie de la dotation de série.

Poste de conduite et habitabilité

Dans l’habitacle du Peugeot 5008, difficile d’être vraiment dépaysé lorsque l’on est déjà monté dans le 3008, alors que les deux intérieurs sont strictement identiques, reprenant la même présentation très technologique et n’ayant pas vieilli d’un pouce depuis leur lancement. L’écran tactile capacitif de 8 pouces est donc ici présent, sur le SUV familial, livré de série à partir de la finition 5008 Active et associé à un combiné numérique personnalisable. Le Peugeot i-Cockpit, initié sur la première génération de la Peugeot 208 est évidemment reconduit ici, offrant une très bonne ergonomie, même si l’implantation de certaines commandes n’est pas toujours optimale. Quoi qu’il en soit, il est très plaisant de prendre place dans le poste de conduite, dont les finitions sont très réussies, même si les assemblages restent perfectibles. Enfin, on apprécie les sièges recouverts de TEP et de tissu, tandis qu’une sellerie en cuir est également proposée en option pour ceux qui le souhaitent.

En bon SUV familial, le Peugeot 5008 met le confort au cœur de ses priorités, et accueille comme il se doit ses passagers, grâce à son empattement de 2,84 mètres, en hausse donc par rapport à la 3008. Un aspect important, qui permet aux occupants de la banquette arrière de profiter d’un excellent espace aux jambes, tandis que le toit très haut offre assez de place pour la tête, même pour les grands gabarits. Par ailleurs, ce sont au total sept personnes qui peuvent prendre place à bord du grand SUV, grâce à deux sièges supplémentaires cachés dans le coffre. Ceux-ci sont toutefois à réserver aux enfants, l’espace étant alors minimal. Le volume de chargement ne pâtit quant à lui pas de l’espace réservé aux passagers, avec un total de 345 à 1 940 litres lorsque la banquette arrière est rabattue. Mais ce n’est pas tout, car 38 litres de rangements supplémentaires sont également disponibles, incluant les filets de sièges, la boîte à gants ou encore les bacs de portières.

Que vaut le Peugeot 5008 sur la route ? Essai en conduite

Dernier arrivé au sein du catalogue, au début de l’année dernière, le bloc PureTech 180 venait alors compléter une gamme déjà bien remplie, composée de moteur essence et diesel donc les puissances sont alors comprises entre 130 et 180 chevaux. En réalité, ce nouveau PureTech ne l’est pas tant que cela, puisqu’il s’agit d’une version modifiée du 1,6 litres THP 165, revu afin de mieux répondre aux normes environnementales, de plus en plus sévères. Cette nouvelle mouture voit donc sa puissance augmenter d’une quinzaine de chevaux, mais est également associée de série à la boîte automatique EAT8, déjà présente sur d’autres modèles de la marque, dont le Peugeot 308. Celle-ci permet d’abaisser la consommation de 7 % environ, grâce à l’ajout de deux vitesses par rapport à l’EAT6, disparue de la gamme du 5008.

Accessible dès la finition Allure, cette configuration est également disponible au catalogue des DS 7 Crossback et autres Citroën C5 Aircross, cousins techniques des Peugeot 3008 et 5008, également déclinés en version 225 chevaux. De son côté, le PureTech 180 est largement suffisant, que ce soit pour une utilisation quotidienne ou pour effectuer de plus longs trajets, comme ce fut le cas lors de notre essai. S’il ne faut évidemment pas rechercher la performance absolue, ce bloc est plus que correct, permettant au grand SUV d’abattre le 0 à 100 km/h en 8,3 secondes, ce qui reste plutôt honorables, alors que la vitesse de pointe est quant à elle établie à 208 km/h. Des chiffres en réalité très bons, notamment lorsque l’on prend en compte les quelque 1 540 kg à vide de l’engin, qu’il faut réussir à pouvoir mouvoir. Les 250 Nm de couple à 1 650 tr/min sont donc là pour ça, et permettent par ailleurs d’offrir d’excellentes reprises à bas régime, notamment lors des dépassements sur l’autoroute.

Si le SUV familial se montre donc plutôt dynamique, sans pour autant en faire trop, il sait aussi se montrer très confortable, sans jamais être mollasson. Cela s’explique notamment par une boîte automatique EAT8 parfaitement calibrée, qui en plus de réduire la consommation, offre des passages de rapports toujours effectués au bon moment, notamment en conduite coulée. Ceux-ci se font alors très discrètement, sans aucun à-coup, pour le plus grand plaisir des passagers. Toutefois, elle pêche un peu plus en conduite plus dynamique, où elle aura un peu de mal à suivre le rythme, les palettes étant alors plus adaptées. Il faut néanmoins se souvenir que le SUV n’a pas vraiment vocation à battre des records sur les routes sinueuses, bien qu’il soit réellement capable d’accélérer le rythme en courbes quand il le faut. Et pour cause, le Peugeot 5008 repose sur la même plateforme EMP2 que le 3008 mais également que les 308 et 508, synonyme de dynamisme et surtout d’une tenue de route à toute épreuve. Par ailleurs, le train arrière a ici été raffermi, afin d’assurer une motricité optimale, notamment à haute vitesse.

Si l’arrière-train du SUV se montre toutefois un peu pataud, du fait de l’empattement allongé, il ne perd en rien ses excellentes qualités routières, entre confort et dynamisme. Si aucun amortissement piloté n’est disponible au catalogue du Peugeot 5008, le réglage des suspensions est ici idéal pour toutes les utilisations, notamment en ville. Malgré ses dimensions, le sochalien s’y sent plutôt à l’aise, grâce à son diamètre de braquage relativement contenu, lui offrant une maniabilité plus que correcte. Toutefois, ça pêche un peu du côté de la consommation, avec une moyenne pouvant atteindre les 8 litres en cycle mixte, contre 5,6 l/100 km en ville. De leur côté, les émissions de l’ordre de 128 g de CO2 par kilomètre parcouru permettent au SUV d’échapper au malus, grâce à la nouvelle grille WLTP mise en place au début du mois de mars.

Notes et avis sur l’essai Peugeot 5008

CatégorieNote sur 5Avis Caroom
Esthétique⭐️⭐️⭐️⭐️Si le style est clivant, il reste résolument moderne et conforte à la direction stylistique prise par Peugeot.
Conduite⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️Sans être le modèle le plus excitant du marché, la Peugeot 5008 correspond parfaitement aux attentes des familles.
Praticité⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️Sans doute son meilleur atout, avec son important espace à bord, ses nombreux rangements et son coffre volumineux.
Rapport Qualité/Prix⭐️⭐️⭐️⭐️Avec un tarif affiché à 40 350 € dans sa finition GT Line identique à notre version d’essai, la Peugeot 5008 est plutôt raisonnable au vu des prestations.

Bilan de notre essai du 5008

Compromis parfait entre confort et un certain dynamisme sans privilégier l’un ou l’autre, le Peugeot 5008 est l’allié idéal des grandes familles, qu’elles voyagent ou pas. Avec son bel espace intérieur et ses excellentes prestations routières, le grand SUV possède de forts arguments, sans parler de son style, affirmé mais qui a le mérite de faire tourner les têtes. En bref, il s’agit là d’un très bon véhicule, possédant par ailleurs une belle dotation technologique avec notamment la caméra à 360° ou encore le Pack Safety Plus. Il ne vous reste plus qu’a choisir le Peugeot 5008 qui vous convient en fonction des ses différentes motorisations et finitions.

 Ces articles vont aussi vous aider 
Publié par
Jonathan LUCK
Commentez cet article

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !