Essai du Jeep Compass 4xe : l’hybride à l’Américaine

Essai auto du Jeep Compass 4ex

Jeep offre un gros coup de jeune à son Compass, qui s’offre pour l’occasion une nouvelle motorisation hybride rechargeable, tout en modernisant son style. Découvrez notre essai auto du Jeep Compass 4ex.

Dans l’imaginaire collectif, que l’on soit un passionné d’automobile ou non, Jeep représente de nombreuses choses, à commencer par la liberté, alors que de belles images de balades en forêt en Wrangler nous viennent en tête. Mais une chose est sûre, la marque n’a pas vraiment une image très vertueuse et l’on imagine plus volontiers des moteurs vrombissants que des balades dans le silence le plus total. Mais les choses évoluent et les temps changent, alors que les normes environnementales deviennent de plus en plus strictes pour les constructeurs. Et Jeep ne fait évidemment pas exception, désormais contraint de se conformer à ces nouvelles règles, afin de ne pas s’attirer les foudres des instances européennes. Alors qu’elle fête son 80e anniversaire, la marque américaine évolue donc en douceur en adoptant des motorisations plus propres, sans pour autant perdre son identité. Aujourd’hui, ce sont trois modèles qui s’électrifient et passent à l’hybride rechargeable : le Renegade, le Compass et le Wrangler.

Pas mal de nouveautés intéressantes pour Jeep, qui avait annoncé il y a quelque temps sa volonté d’entamer une profonde mutation, alors qu’elle affirme vouloir devenir la marque de SUV la plus eco-friendly du marché. Une belle ambition et une déclaration qui n’a rien de fantaisiste, alors que le constructeur a également promis qu’il ne lancerait pas moins de dix modèles hybrides rechargeables d’ici à 2022. C’est donc sur la bonne voie, alors que déjà trois véhicules du catalogue se sont déjà électrifiés ces derniers mois en adoptant une motorisation PHEV. D’autres devraient leur emboîter le pas un peu plus tard, même s’il faudra sans aucun doute faire preuve d’encore un peu de patience avant d’en savoir plus. Pour notre part, nous avons souhaité prendre le volant du tout nouveau Jeep Compass 4xe, dont le nom confirme que nous sommes bien à bord d’une version électrifiée, également dotée d’une transmission intégrale. Une manière d’inciter les clients souhaitant les quatre roues motrices à opter pour cette version, ce qui permettra alors à Jeep d’abaisser ses émissions moyennes de CO2.

Mais ce nouveau Jeep Compass 4xe vaut-il vraiment le détour ? C’est ce que nous avons voulu savoir en prenant son volant, le temps d’une journée sur les routes de la région parisienne. À cette occasion, nous avons pu tester la version S, qui coiffe la gamme avec ses 240 chevaux hybrides et sa belle dotation de série.

Extérieur et design du Jeep Compass 4xe

Avant toute chose, il faut savoir que l’arrivée de l’hybride rechargeable sur le Jeep Compass n’est en fait pas une grande nouveauté, puisqu’elle remonte à l’année dernière. Mais il n’aura fallu que quelques mois pour que le SUV, déjà vendu à plus de 200 000 exemplaires depuis son lancement en 2017 pour évoluer, avec un léger restylage de mi-carrière. Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à des évolutions importantes, puisque celles-ci restent plutôt discrètes, se concentrant alors majoritairement autour de la face avant et plus particulièrement des optiques. En effet, les feux de jour sont désormais intégrés à ces dernières, tandis que le bouclier profite de son côté d’un léger coup de crayon, donnant alors un peu plus de caractère à l’ensemble. Les différentes versions du baroudeur s’avèrent désormais plus reconnaissables qu’auparavant, grâce à de nombreux éléments spécifiques. À l’arrière, les changements sont plus subtils et concernent surtout les feux, au dessin revu. Bref, l’ensemble évolue dans le bon sens, mais de manière très discrète et il faudra mettre les deux versions côte à côte pour se rendre compte des changements.

Vous l’aurez compris, le but n’est pas de tout changer, mais bien de faire évoluer cette génération, en attendant la prochaine qui arrivera un peu plus tard. Dans l’ensemble, le style de ce nouveau Jeep Compass 4xe est donc plutôt réussi, affichant une belle évolution par rapport à une toute première génération aux lignes nettement moins flatteuses. Mais si celles-ci se sont très largement modernisées et ont gagné en agressivité, les designers ont néanmoins tenu à conserver les caractéristiques emblématiques de la marque, à commencer par la fameuse calandre à sept fentes. Bien sûr, celle-ci a très nettement évolué au fil des décennies, mais elle a toujours été conservée, que ce soit sur le Compass, évidemment, mais aussi sur les autres modèles de la marque. Dans l’ensemble, les lignes demeurent quant à elles toujours très carrées et sont toujours en cohérence avec le reste du catalogue. Elles contribuent alors à donner un look robuste au SUV américain, plus encore que les précédentes générations. Celui-ci affiche pour rappel une longueur de 4,39 mètres pour une hauteur de 1,65 mètre. À noter que 11 teintes sont proposées au catalogue, tandis que notre version d’essai est livrée de série avec des jantes alliage de 19 pouces.

Poste de conduite et habitabilité du Jeep Compass 4xe

Vous l’avez sans doute remarqué, les évolutions à l’extérieur sont plutôt discrètes, surtout pour les non-initiés qui pourraient alors ne pas voir les différences. Mais c’est loin d’être le cas à l’intérieur, tandis que quasiment tout a été changé par rapport à la précédente génération. Si l’on pouvait critiquer l’habitacle assez peu raffiné de l’ancien Compass, cette nouvelle mouture change radicalement la donne, en adoptant une présentation totalement revue. Finies les lignes très rondes et assez peu élégantes, puisqu’ici, le poste de conduite s’avère bien plus moderne, avec une nouvelle planche de bord plus horizontale et dans l’air du temps. Celle-ci s’offre alors de tous nouveaux inserts permettant de mieux distinguer les différentes finitions, tandis que la console centrale adopte de son côté de nouveaux boutons. Le sélecteur de modes de conduite est désormais installé à gauche du volant, alors que l’écran tactile s’agrandit, passant de 8,4 à 10,1 pouces selon la version choisie. Celui-ci accueille alors une version revue du Système Uconnect et est associé à un combiné numérique très complet, voire un peu trop en raison des nombreuses informations qui y sont affichées.

Profitant toujours d’un empattement restant établi à 2,64 mètres, ce nouveau Jeep Compass 4xe offre à ses occupants une habitabilité plutôt satisfaisante, qui ne change donc pas d’un iota sur cette version restylée. La garde au toit relativement haute permet par ailleurs d’accueillir les passagers à l’arrière de manière confortable, sur une banquette qui l’est tout autant. À l’avant, le conducteur appréciera grandement le réglage électrique des sièges, qui permet alors de trouver facilement la position la plus adaptée. Les familles, cibles privilégiées de ce SUV devraient quant à elles être convaincues par les nombreux rangements, avec un volume en hausse de 4,4 litres pour atteindre un total de 7,2 litres, rien que dans l’habitacle. Un vrai atout pour le baroudeur américain, qui lui permet alors de se distinguer de ses principaux rivaux, dont la Peugeot 3008. Affichant également une qualité perçue en nette amélioration, ce Jeep Compass 4ex n’a plus à rougir face à ses concurrents, notamment tricolores. En revanche, petite déception du côté du coffre, qui n’affiche que 420 litres, sur cette version hybride, contre 438 sur la déclinaison thermique. C’est assez peu, notamment face aux 520 litres de la 3008.

Que vaut le Jeep Compass 4xe sur la route ? Essai en conduite

Alors que beaucoup de constructeurs ont désormais décidé de se débarrasser du diesel, afin d’anticiper les restrictions de circulation, c’est loin d’être le cas de Jeep. La firme américaine souhaite en effet continuer de proposer cette alternative dans sa gamme, alors qu’elle répond encore aux besoins des gros rouleurs à l’heure actuelle. Ce n’est évidemment pas pour cela que la marque néglige l’électrification, bien au contraire, tandis qu’elle propose désormais deux versions hybrides rechargeables de son Compass, développant 190 et 240 chevaux. Des puissances que l’on doit alors à l’alliance d’un quatre cylindres 1,3 litre essence et d’un moteur électrique. Mais s’ils le souhaitent, les clients peuvent également opter pour des motorisations thermiques simples, avec une gamme relativement restreinte, composée du 1,3 litre GSE essence développant 130 et 150 chevaux ainsi que du 1,6 litre Multijet diesel, qui offre quant à lui pas moins de 130 chevaux. De notre côté, nous avons souhaité prendre le volant de la version la plus haut de gamme, qui embarque alors une motorisation hybride rechargeable développant 240 chevaux.

Si cette configuration n’est pas vraiment sportive, avec un 0 à 100 km/h réalisé en 7,3 secondes, l’accélération reste plutôt franche, tout en étant tout de même assez linéaire. Pas question d’être collé au siège lors du démarrage donc, mais l’auto est assez réactive pour effectuer des dépassements en toute sécurité. De son côté, la boîte automatique à six rapports est plutôt performante, même si nous aurions aimé avoir un ou deux rapports supplémentaires qui auraient abaissé la consommation. Celle-ci reste tout de même assez contenue grâce à la motorisation hybride rechargeable, alors que la batterie de 11,4 kWh permet de parcourir environ 49 kilomètres en une seule charge sur des parcours mixtes. Une fois l’autonomie totalement épuisée, la consommation passe alors à 7,5 litres environ et il vaudra mieux penser à brancher régulièrement sa voiture pour éviter que cela n’arrive. Mais globalement, la gestion de l’énergie est plutôt bonne et le passage de l’une à l’autre, imperceptible. À noter que seulement 1 h 30 s’avère nécessaire pour recharger la batterie, sur une Wallbox 7,4 kW, et 3 heures sur une borne standard.

Conçu pour offrir une polyvalence maximale, ce nouveau Jeep Compass 4xe est en effet capable de s’adapter à tous les besoins, même s’il se sentira tout particulièrement à l’aise sur des trajets urbains. La ville favorisera en effet l’usage du moteur électrique, réduisant ainsi la consommation. Malgré ses jantes de 19 pouces, le SUV se montre plutôt confortable, grâce à un typage des suspensions très souple, peut-être même un peu trop dans certaines situations. En effet, lorsque le rythme s’accélère, la prise de roulis se fait alors assez importante, même si le châssis demeure très sain et rassurant. De son côté, le diamètre de braquage gagnerait à être légèrement réduit, afin d’améliorer la maniabilité de l’auto, qui nous aura cependant séduits par son grand confort, et ce quel que soit l’état de la chaussée. Sur les routes plus rapides, on appréciera l’insonorisation, malgré quelques bruits de roulement toujours présents, sans que cela ne soit trop gênant pour les occupants. Sur autoroute, on saluera une fois encore la souplesse de l’amortissement, de même que la légèreté de la direction, tandis que la boîte automatique à six rapports est très bien étagée.

Si l’accélération de ce Jeep Compass hybride rechargeable est plutôt franche, comme nous l’avons dit plus tôt, celui-ci n’est cependant pas sportif pour un sou. En effet, son amortissement très typé confort ainsi que sa direction très souple et trop légère pour une conduite dynamique le rendent assez peu à l’aise sur des trajets rapides. On pourrait alors lui préférer une Peugeot 3008 HYbrid 225 ou HYbrid4, bien plus amusante à conduire et mieux suspendue, le baroudeur américain ne s’avère évidemment pas dénué de qualités pour autant. On appréciera en effet son freinage, plutôt efficace et se distinguant très largement de ses principaux rivaux, qui distille parfois des sensations plutôt déroutantes. Un rendu commun à beaucoup d’hybrides rechargeables, que l’on doit à l’alliance du frein mécanique et du système de récupération d’énergie. Pas de cela ici, tout est en effet très bien calibré alors que les différents éléments travaillent de concert, rendant la conduite agréable et sans aucune mauvaise surprise. Enfin, le frein moteur permettant de recharger la batterie à la décélération se fait assez discret, mais reste plutôt efficace.

Notes et avis sur le Jeep Compass 4xe

Catégorie
Note sur 5
Avis Caroom
Esthétique
⭐️⭐️⭐️⭐️
Plus agressif et plus moderne, ce Compass évolue dans le bon sens !
Conduite
⭐️⭐️⭐️⭐️
Ultra-polyvalent, le SUV se veut très confortable tout en étant dynamique juste comme il faut.
Praticité
⭐️⭐️⭐️
Offrant une belle habitabilité, ce Jeep Compass 4xe accueille confortablement ses occupants, ainsi que leurs bagages.
Rapport Qualité/Prix
⭐️⭐️⭐️⭐️
Affichée à partir de 42 700 €, cette version hybride rechargeable est plutôt bien positionnée au vu des prestations.

Bilan de notre essai du Jeep Compass 4ex

Une chose est sûre avec cette nouvelle génération, c’est que la Jeep Compass a fait un vrai bond en avant, et ce sur tous les points. En effet, ce nouveau millésime, intégralement revu s’offre une face avant bien plus agressive, tout en révolutionnant son intérieur, qui devient alors bien plus haut de gamme qu’auparavant. Tout à fait en capacité d’aller chasser sur les terres des stars du segment, cette version hybride rechargeable a toutes les cartes en mains pour séduire les clients et possède de nombreux atouts, à commencer par sa belle dotation. Globalement, et sans être le plus fun du marché, ce Compass reste très bien conçu et rassurant, tout en offrant un confort optimal, plus encore que la Peugeot 3008.

Cet article vous a-t-il aidé ?

Cet article a été utile à 14 personnes

 Ces articles vont aussi vous aider 

 

Julie
Publié par
Julie
Commentez cet article

Pin It on Pinterest

Share This