Essai du Volvo XC60 hybride : compromis parfait

Essai auto du Volvo XC60 hybride

Proposé avec un large choix de motorisations, le Volvo XC60 se décline en deux versions hybrides rechargeables. Nous avons opté pour la déclinaison T6, alliant alors tout simplement le meilleur des deux mondes sur le papier. Découvrez notre essai auto du Volvo XC60 hybride.

Avec ce XC60, c’est une vraie success-story pour Volvo, puisqu’avec plus de 180 000 exemplaires vendus à travers le monde au cours de l’année dernière, le SUV reste encore une fois le best-seller de la marque scandinave, devant les XC40 et XC90. Des résultats impressionnants pour ce rival direct de la Peugeot 3008, qui continue à séduire les clients, et ce malgré son âge relativement avancé, cette seconde génération étant arrivée dans le courant de l’année 2017 et n’ayant toujours pas été restylée. Mais peu importe pour celui qui fut élu « Voiture de l’année » en 2018, un titre qui a sans aucun doute fortement contribué à son succès, jouant alors en sa faveur en termes d’image. Mais fort d’un tel succès, nous aurions logiquement pu penser que Volvo allait se reposer sur ses acquis, en n’offrant que de minimes évolutions à sa star. C’est mal connaître la marque suédoise, qui ne cesse en réalité de faire évoluer sa gamme au fil des années et le SUV ne fait pas exception.

En plus de l’essence et du diesel, celui-ci se décline désormais en micro-hybride ainsi qu’en deux versions hybrides rechargeables, tandis que le T8 propose une autonomie en hausse. Car non content d’être un pionnier en matière de sécurité, le constructeur veut aussi devenir une marque plus vertueuse dans les années à venir. Son but ? Proposer au moins une version électrifiée de chacun de ses modèles à moyen terme. Le Volvo XC60 en fait évidemment parti, de même que le XC40, décliné en hybride rechargeable, mais également en une version 100 % électrique. L’objectif pour la marque est ici de proposer des alternatives plus vertes aux clients de la marque, mais aussi de réduire ses émissions moyennes, afin de limiter le montant de l’amende infligée aux constructeurs par l’Union européenne depuis le début de l’année. Nous avons de notre côté souhaité prendre le volant de la version T6 Recharge, qui constitue l’une des propositions les plus intéressantes dans la gamme, avec sa motorisation hybride rechargeable.

Embarquez donc avec nous à bord de ce Volvo XC60 T6 Recharge AWD, ici dans sa version R-Design, se destinant à une clientèle plus jeune grâce à son style plus dynamique. C’est parti !

Extérieur et design du Volvo XC60 hybride

Pas de surprise lorsque l’on regarde ce Volvo XC60 hybride, dont on connaît le style depuis quelques années déjà, celui-ci n’ayant pas changé depuis l’arrivée de la génération actuelle en 2017. Mais en réalité, et même si le temps passe, on ne peut pas vraiment dire que le SUV ait besoin d’un quelconque renouvellement, tant son style est réussi, avec ses traits consensuels, mais ne manquant pas d’élégance. Certes, certains pourraient critiquer son design trop sobre, alors que certains constructeurs font le pari de dessins plus audacieux. Mais le beau suédois semble avoir trouvé la recette du succès et les chiffres de ventes continuent de le prouver, et ce malgré ses quelques années au compteur. Et il faut bien avouer qu’il est difficile de rester insensible à son charme tout en sobriété. On apprécie tout particulièrement la face avant, très expressive et reprenant les éléments stylistiques récurrents sur tous les modèles de la gamme, dont la signature lumineuse en forme de marteau de Thor, ainsi que la calandre.

L’ensemble est très réussi, mais ne se fond absolument pas dans la masse, grâce à ses lignes savamment dessinées. En résulte donc un style consensuel, mais aisément reconnaissable, avec des traits qui restent affirmés. Distillant une vraie impression de robustesse, ce Volvo XC60 a fait un gros bond en avant stylistique par rapport à la précédente génération, aux traits bien plus arrondis. Mais outre sa face avant, l’arrière aussi a profité d’un nouveau coup de crayon de la part des designers, sans pour autant tout changer. Les feux restent en effet toujours très anguleux et verticaux, débordant sur les flancs et le hayon. Mais le SUV s’avère encore plus séduisant, selon nous, dans sa version R-Design de milieu de gamme, qui se distingue par une foule d’éléments esthétiques. Parmi eux, citons les jantes de 19 pouces à cinq branches, les inserts noirs, la calandre et les contours de vitres noirs laqués ou encore la double sortie d’échappement chromée.

Poste de conduite et habitabilité du XC60 hybride

Mais cette finition plus sportive, qui a notamment pour but d’attirer une nouvelle clientèle plus jeune vers ce Volvo XC60 ne se limite pas à l’extérieur. En effet, notre version d’essai R-Design se distingue également par un intérieur spécifique, incluant entre autres des sièges sport ventilés, chauffants, offrant un très bon maintien latéral, sans pour autant négliger le confort, qui reste bien présent. Ceux-ci sont alors recouverts d’une sellerie, alliant le tissu et le cuir Nappa, très flatteuse visuellement. Nous retrouvons par ailleurs ce matériau sur le volant, tandis que la touche finale de cette finition est apportée par les inserts en aluminium sur la planche de bord. Le reste de l’habitacle demeure, de son côté, fidèle à ce à quoi nous avait habitués Volvo, avec une présentation toujours très élégante et à l’excellente qualité perçue, grâce à des matériaux de très bonne facture et des ajustements soignés. Si le style intérieur reste identique sur tous les modèles de la marque, ce n’est pas vraiment un problème, celui-ci ayant déjà largement fait ses preuves au fil des années.

Globalement, on se sent bien à bord de ce Volvo XC60, qui profite d’un système d’info-divertissement très complet, intégré dans un écran tactile de 9 pouces en position verticale. Si celui-ci nécessite un petit temps d’adaptation, tandis qu’il mériterait une intégration plus soignée d’Apple CarPlay, il reste néanmoins très complet et facile d’utilisation. Celui-ci est également associé à un combiné numérique de 12,3 pouces livré de série et personnalisable, affichant toutes les données importantes pour la conduite, de même que l’affichage tête-haute épaulant le conducteur. Les passagers à l’arrière sont, quant à eux, installés très confortablement, et ce, peu importe leur taille, grâce à une garde au toit assez haute. Le coffre est très satisfaisant également, avec un volume oscillant entre 468 et 1 395 litres. Cela reste dans la moyenne du segment, malgré une légère perte par rapport à la version thermique due à la motorisation hybride rechargeable.

Que vaut le Volvo XC60 hybride sur la route ? Essai en conduite

Vous l’aurez compris, l’atout principal de ce Volvo XC60, c’est avant tout son large choix de motorisations puisqu’il est possible d’opter pour une version essence, diesel, micro-hybride 48 volts ou encore hybride rechargeable. Le tout avec une importante fourchette de puissances, allant de 190 à 405 chevaux pour la version la plus performante, à savoir la Polestar Engineered, se basant sur la version T8 coiffant alors le catalogue. Pour notre part, nous avons cette fois-ci choisi de prendre le volant de la déclinaison intermédiaire, à savoir la T6, un peu moins puissante avec ses quelques 340 chevaux, issus de l’association entre un bloc quatre cylindres essence et d’un moteur électrique. Le tout fonctionne alors dans une vraie harmonie, avec un passage d’un type d’énergie à un autre se faisant en douceur et toujours de manière optimisée en fonction des conditions routières. Car c’est là tout l’intérêt de ce Volvo XC60 T6 Recharge, celui de pouvoir rouler au quotidien sans brûler la moindre goutte d’essence, tout en pouvant partir plus loin sans avoir à se soucier de la recharge.

Par ailleurs, plusieurs modes de conduite sont aussi disponibles, accessibles par le biais d’une molette située sur la console centrale. Celle-ci permet alors de choisir la configuration la plus adaptée à ses besoins ou de laisser la voiture gérer seule le type d’énergie utilisée. À noter qu’il est également possible de forcer le fonctionnement en mode 100 % électrique si besoin, ce qui peut notamment être utile pour une conduite en ville. Et justement, malgré son gabarit, le SUV se révèle plutôt à l’aise dans un environnement urbain, plongeant les occupants dans un vrai cocon de confort grâce à son excellente insonorisation, couplée au silence de la motorisation lorsqu’elle passe en mode électrique. Un vrai plaisir ! Si la direction électrique peut, quant à elle, quelque peu gommer les sensations, notamment en conduite sportive elle s’avère néanmoins très pratique pour les manœuvres à basse vitesse, tandis que le diamètre de braquage est plutôt bon, idéal pour se faufiler presque partout. Malgré son châssis typé sport dans sa version R-Design, ce Volvo XC60 profite néanmoins d’un amortissement toujours très confortable.

Un vrai atout pour le SUV familial, qui devient alors un compagnon de voyage privilégié, offrant également d’excellentes prestations sur autoroute, avec des relances efficaces et parfaites pour les dépassements, le tout dans le confort le plus total. Sa dotation technologique très intéressante de série s’avère un vrai atout, assistant alors le conducteur en toutes circonstances, que ce soit grâce à l’alerte de franchissement de ligne, le limiteur/régulateur ou encore la reconnaissance des panneaux de signalisation. Bref, on se sent vraiment en sécurité dans ce Volvo XC60, qui profite également de la conduite semi-autonome par le biais du système IntelliSafe. Fort d’un couple de 350 Nm et bien aidé par le moteur électrique, le SUV marche très fort, avec une accélération puissante. De son côté, la boîte Geatronic à huit rapports est très réactive et permet de bonnes relances, malgré le poids de l’engin, dépassant les deux tonnes. Vous vous en douterez donc, le SUV est loin d’être une ballerine et cela se ressent tout particulièrement dans les virages, avec une prise de roulis qui demeure importante.

Cependant, le châssis Sport garantit un comportement un peu plus stable que le reste de la gamme, bien que les routes sinueuses ne soient pas son terrain de jeu favori. Mais si l’auto n’est pas sportive pour un sou, elle sera en revanche parfaitement adaptée aux longs trajets, offrant un grand confort ainsi qu’un excellent agrément de conduite. En bref, il reste absolument fidèle à la philosophie de la marque et à ses valeurs, notamment dans cette version hybride rechargeable tout à fait dans l’air du temps. Il faudra néanmoins user et abuser de l’éco-conduite pour véritablement tirer parti de cette motorisation, tandis que la consommation a tendance à s’envoler rapidement une fois la batterie vide ou lorsque le rythme s’accélère, avec une moyenne pouvant alors attendre les 8,0 litres aux 100 kilomètres.

Notes et avis sur l’essai du XC60 hybride

Catégorie
Note sur 5
Avis Caroom
Esthétique
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Rien à redire sur le look de ce XC60, à la fois élégant et expressif.
Conduite
⭐️⭐️⭐️⭐️.5
Parfait compromis entre puissance et confort, le SUV pâtit toutefois d’un poids important.
Praticité
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
Son espace à bord et son volume de coffre en font un parfait allié pour la vie de famille.
Rapport Qualité/Prix
⭐️⭐️⭐️⭐️.5
Si son tarif peut rebuter certains, le SUV reste tout à fait à la hauteur des attentes et vaut son prix !

Bilan de notre essai du Volvo XC60 hybride

Une fois encore, c’est un sans-faute pour Volvo avec ce XC60, qui mérite tout à fait son succès depuis plusieurs années, grâce à ses qualités indéniables. Confort et sécurité sont les principaux atouts de ce SUV, qui profite d’une motorisation hybride rechargeable parfaitement conçue, ainsi que d’un très bon châssis. Si son prix pourrait dissuader certains clients, les prestations sont à la hauteur des attentes, de même que la dotation technologique. On appréciera également l’attention portée au poste de conduite, à la finition quasiment irréprochable. Bref, difficile de ne pas être séduits par ce Volvo XC60 hybride, hormis peut-être si vous êtes plutôt à la recherche d’un véhicule vraiment dynamique. Car le SUV est certes puissant, il reste avant tout très confortable. Mais attention, sans être mou pour autant. Tout est une question de compromis…

Cet article vous a-t-il aidé ?

Cet article a été utile à 31 personnes

 Ces articles vont aussi vous aider 

 

Julie
Publié par
Julie
Commentez cet article

4 commentaires
  • Véhicule inutilement haut et gros, au profil de panzer, sur-consommateur et donc pollueur et comment oser parler de sportivité ?? Très XXieme siècle. A peine sorti et totalement dépassé, notamment en tech (un ou x écrans ne suffisent pas pour être qualifié de tech, sauf de manière superficielle)

    • Pour être moi-même utilisateur d’un XC60, je peux affirmer que votre opinion ne reflète en rien la réalité de ce que vous avancez. Quelles sont vos sources ? Le doigt mouillé ?

      • J’avoue, un garage m’en a prêté une en attendant de réparer mon véhicule, une Volvo aussi mais le seul cab qui a mon sens vaille la peine (C70), lol…bref pour se faufiler au 4e sous-sol de mon parking c’est une horreur, j’ai peur à chaque fois d’y laisser une jante dans les virages et encore je n’ai pas les 23 pouces en option. Sur 100 kms, il est vrai qu’il ne consomme rien car l’élec. prend bien le relai même sur autoroute, mais au delà de 100 kms la batterie se retrouve totalement vide, car entre nous 35 kms d’autonomie après recharge font en réalité 25 pas plus en full élec., du coup les consos s’envolent et le moteur thermique, je trouve, très bruyant pour un essence, malgré qu’il y ait une insonorisation extra, ça c’est bien le fort de Volvo. Bref, en conclusion ce véhicule n’a de véritable intérêt que pour un court trajet quotidien pour aller travailler en mode full élec. et être ainsi 100% écolo. mais à ton besoin d’une enclume pareil pour se rendre à son travail ??? Et à 62 000€ je trouve l’adition un peu salée. A mon sens, il y a de gros progrès à faire pour nous faire croire que l’élec. va soulager notre portefeuille vis à vis d’une ressource qui se raréfie, un vrai mensonge, il va falloir être consentent pour payer beaucoup plus nos véhicules si l’on veut préserver la planète…

  • Apres 30000 km dans le xc60 T6 rechargeable, utilisation au max possible hybride, le véhicule est super
    MAIS
    totalement impossible de descendre sous les 7L/100, avec une utilisation très économe.
    Le coffre n’est pas du tout pratique, du fait de la présence de la batterie, pas assez de volume et le plage arrière rabattable est d’un pénible !!

Pin It on Pinterest

Share This

Partagez c'est gratuit !

Cet article vous a aidé ? Partagez-le pour nous remercier. Merci !